Vieillissement: déclin de la mémoire

Pertes de mémoire

Sont-elles normales?

On estime que le tiers des personnes de 65 ans et plus seront atteintes d’une maladie de la mémoire, par exemple la maladie d’Alzheimer, selon une étude pancanadienne sur le vieillissement.

Marie-Ève Cloutier dossiers SantéSanté mentale.

Considérant également que d’ici 2025, un Canadien sur cinq aura plus de 65 ans et que dans 30 ans, le Québec sera l’une des sociétés les plus vieilles en occident, le vieillissement de la population sera l’un des enjeux de santé publique majeurs des prochaines décennies.

«Le facteur de risque le plus important associé aux pertes de mémoire, c’est l’âge. En plus, ce facteur est non modifiable», explique le Dr Fadi Massoud, gériatre au CHUM (Centre hospitalier de l’Université de Montréal) et à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, à l’occasion du premier Café Alzheimer organisé par la Société Alzheimer de Montréal, le 19 septembre 2014.

Est-ce normal de perdre la mémoire en vieillissant?

Oui et non. D’après le Dr Massoud, on ne considère plus cela «normal» d’avoir des pertes de mémoire «significatives» lorsque l’on avance en âge.

Lorsqu’une personne vieillie normalement, on observera chez elle un ralentissement de son temps de réaction, une diminution de sa concentration, une diminution de son attention divisée (capacité à gérer plusieurs informations en même temps): il est plus facile de lire en regardant la télévision d’un œil et en écoutant la radio d’une oreille lorsque nous sommes plus jeunes qu’en vieillissant.

Il est aussi normal d’oublier parfois des noms propres, d’égarer ses clés ou de ne plus se souvenir où nous avons garé la voiture dans un stationnement.

«Ces oublis sont bénins, mais il faut quand même surveiller leur évolution dans le temps», indique le Dr Fadi Massoud. Il existe aussi d’autres facteurs qui peuvent causer des pertes de mémoire en vieillissant qui, eux, sont considérés comme «anormaux». La prise de certains médicaments (antidouleur, antidépresseur, somnifère pour ne citer qu’eux) et souffrir de certaines maladies chroniques graves (insuffisance cardiaque, démence) en sont des exemples.

Aux États-Unis, le top trois des facteurs de risque associés aux pertes de mémoire est la dépression, la cigarette et l’inactivité physique.«Tous des facteurs sur lesquels il est possible d’avoir une incidence grâce à la prévention et en adoptant de saines habitudes de vie», souligne le docteur.

Autres textes sur Santé

L’Amour en 3 Dimensions (français), Love in 3 D (anglais).

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Publicités

Les photos Facebook

Facebook! Facebook! Dis-moi qui est la plus belle!

Arrêter de vieillir grâce à Facebook

Raymond Viger  Dossier Internet

Raymond Viger journaliste auteur conférencierIl n’y a pas si longtemps, en me faisant la barbe ou en me brossant les dents, le miroir devant moi était le reflet de ce que mon corps devenait.

Je me suis vu grandir avec les années.

Maintenant, je passe le plus clair de mon temps avec un ordinateur. Et Facebook ou mon blogue font parti de mes arrêts des plus fréquents. Il faut bien que je réponde aux centaines de messages que je reçois un peu partout.

Raymond Viger journaliste auteur conférencierEt voilà que je viens de réaliser que ma photo Facebook ou sur mon blogue ne reflète plus le visage que je viens de croiser ce matin en me faisant la barbe. La photo vieille de 10 ans que les réseaux sociaux véhiculent a oublié de s’actualiser.

Est-ce que mon hésitation pour la changer provient de cette difficulté à accepter les changements qui  sont plus que visibles?

Refus de vieillir? Peur de manquer de temps pour faire tout ce qu’il me reste à faire? Difficulté d’accepter que les jours passent et laissent des traces de leur passage…

Bistro le Ste-Cath

bistro le ste-cath restaurant est montréal hochelaga-maisonneuveUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com

Le temps vu par un prisonnier

Livre de Colin McGregor LOVE in 3D

Présentation en français de LOVE in 3D

Chronique d’un prisonnier

La relativité du temps

Maudit par les condamnés, louangé par les banquiers et disséquer par les horlogers. Le temps est une notion qui varie au gré des humeurs ou des circonstances qu’on rencontre durant notre passage sur terre.

Jean-Pierre Bellemare, prison de Cowansville. Dossiers Développement personnelPrison

centre-jeunesse-prison-dpj-systeme-carceral-prisonnier-penitencierLe temps défile en trottant de ses talons aiguilles sur un plateau minute tout en découpant tel un chirurgien, l’espace de notre vie. Celle que nous tentons de remplir de bonnes heures et mal heures selon nos habilités individuelles à l’amélioration, à l’apprentissage des parcours que nous engageons durant notre excursion terrestre.

On s’inquiète souvent du jour ou nous commenceront à vieillir, pourtant ce jour débute à notre naissance. Il faut pour la plupart, attendre de traverser l’insouciance de nos jeunes années pour qu’on puisse aborder le temps avec la considération qu’il mérite.

Le temps, éternel

sexualite-prison-sexe-prisonnier-pénitencierEn vieillissant, on réalise que rien n’est éternel et surtout que personne n’est irremplaçable, en commençant par soi. Les priorités doivent changer pour en améliorer son appréciation. Devenir le meilleur se transforme en devenir le mieux, car le temps passé à tenter d’éblouir les autres assombrit significativement notre relation avec nous même.

Pour donner un sens à ma vie, j’ai décidé d’observer autour de moi. Ceux que j’ai connus et qui sont partis de reculons avaient tous un point en commun, le regret d’avoir perdu autant de temps à essayer d’en gagner plus ou à impressionner les autres. Ceux que j’ai considérés comme les plus sages, disparaissent sans éclats mais avec une quiétude enviable. Ce qui les distinguait des autres étaient leur relation avec la vie. Ils ont donné à la vie au lieu de tenter de la dévaliser comme moi j’ai fait. Ceux-là sont rares, en presqu’un demi siècle de vie, j’en compte seulement deux. Ils ont frappé si fort mon imagination que je recherche à chaque nouvelle rencontre des traces de leurs passages.

L’illusion du temps

Je perdu beaucoup de mon temps pour atteindre des objectifs illusoires. En croyant augmenter ma valeur par des acquisitions matérielles, j’y ai perdu mes valeurs morales et spirituelles. Le bonheur ne s’acquière pas, contrairement à ce que raconte les publicitaires. Il est semblable à une légère brise qui passe à l’improvise en s’invitant sur nos joues pour y faire pousser un sourire contagieux. Qui monte à nos yeux pour y peinturer douceur, tendresse et bienveillance. Hé oui, le bonheur peut ouvrir des cœurs de rocs pour y planter de jeunes et délicates fleurs. Il est insaisissable, il voyage selon le cours des évènements sans qu’on sache ou et quand il s’arrêtera. Il ne faut pas l’attendre à la gare car il est un état et non un arrêt.

Le temps de notre vie vaut ce qu’il donne aux autres et non ce qu’il prend, et ce indépendamment du résultat escompté. C’est à ma connaissance, la meilleure recette que la voie offre à ceux qu’ils veulent s’empiffrer d’une nourriture qui rassasie. Là ou je donne de mon temps, je reçois la vie en abondance et celle-ci détruit mes envies de compensation par du matérielle de consommation.

Autres textes sur Développement personnel

autres textes de Chroniques d’un prisonnier

Les livres de Colin McGregor

Journaliste dans divers médias à travers le pays; Halifax Daily NewsMontreal Daily NewsFinancial Post et rédacteur en chef du Montreal Downtowner. Aujourd’hui, chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT et rédacteur en chef du magazine The Social Eyes.

Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière. Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

love-in-3dLove in 3D.

Enjoy our tale of the quest, the human thirst, to find light from within the darkness.

This is a tale for everyone, young and old, prisoner and free.

Love in 3D. Une traduction de L’Amour en 3 Dimensions.

teammate roman livre book colin mcgregorTeammates

Three teenage friends on a college rugby team in the shrinking community of English Montreal – three friends each facing wildly different fates.

This is the story of Bill Putnam, whose downward trajectory we first begin to trace in the late 1970s, and his friends Rudy and Max.

Teammates, their paths will cross in ways they never dreamt of in the happier days of their youth.

quebec-suicide-prevention-handbook-anglais-intervention-crise-suicidaireQuebec Suicide Prevention Handbook

Le suicide dérange. Le suicide touche trop de gens. Comment définir le suicide? Quel est l’ampleur du suicide? Quels sont les éléments déclencheurs du suicide? Quels sont les signes avant-coureurs? Comment intervenir auprès d’une personne suicidaire? Comment survivre au suicide d’un proche?…

Ce guide est écrit avec simplicité pour que tout le monde puisse s’y retrouver et démystifier ce fléau social. En français. En anglais.

social-eyes-web Magazine The Social Eyes

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Taux de natalité et statistiques sur la population

Boum de natalité

Depuis des années, on nous rabâche des statistiques pessimistes sur le vieillissement de la population. C’est une tendance inexorable, nous affirment les démographes. Le Québec prend un coup de vieux, les résidences de personnes âgées poussent comme des petits champignons, 60% des lits d’hôpitaux sont occupés par des aînés. Saviez-vous que le Québec compte 1300 centenaires? Mais voilà une bonne nouvelle, les Québécois renouent avec la natalité.

Jean-Guy Roy                Dossier  Famille

famille parent enfant bébé jeune père mère Les statistiques publiées en décembre 2007 parlent d’un bond de 8% de la natalité au Québec. Le Québec a vu sa population grimper de 82 100 enfants de plus entre juillet 2006 et juillet 2007. La fécondité des Québécois atteint maintenant 1,62 enfant par femme. Les observateurs signalent que cette augmentation significative n’avait pas été observée depuis plus de 60 ans. Avec ce bond, le Québec a franchi le cap des 7,7 millions d’habitants. C’est une excellente nouvelle!

Un nouveau baby-boom?

On ne peut pas qualifier cette augmentation de baby-boom ou encore d’une réelle tendance; il faut une dizaine d’années pour mesurer tout cela. Comment se fait-il qu’il y ait tant de naissances? Plusieurs éléments concourent à cette croissance et je pense que les mesures sociales et gouvernementales mises en place favorisent beaucoup cette croissance. La situation économique favorable, les garderies à sept dollars, les programmes gouvernementaux et ceux des employeurs contribuent sans aucun doute à relancer la natalité au Québec.

Plus le gouvernement favorisera la famille, plus les parents seront désireux de faire des enfants. En fait, plus les parents seront rassurés d’un support adéquat, plus ils auront le goût de mettre au monde des enfants. Nous connaissons très bien les défis que représente l’arrivée d’un enfant dans un couple. Le contexte des pays industrialisés ne favorise pas spontanément la natalité, tout est tourné vers l’individualisme et le consumérisme.

L’avenir du Québec et de ses enfants

Un peuple qui ne se renouvelle pas est un peuple qui s’éteint, qui se meurt. L’avenir du Québec passe nécessairement par la natalité et l’immigration. Nous ne pouvons assurer un avenir à notre culture et à notre langue sans enfants. C’est une vérité de La Palice. Devant cette réjouissance du boum de natalité et de l’augmentation de la population, il y a une ombre au tableau. Le Québec fait face à un flux migratoire inquiétant vers les autres provinces canadiennes; le flux a même augmenté sensiblement. S’il est bon de faire des enfants, encore faut-il savoir les garder chez nous. Il est évident que l’on ne peut attacher les gens; il s’avère toutefois important d’offrir à nos jeunes des lieux d’épanouissement très compétitifs avec l’ensemble canadien.

Le Québec conserve malgré tout une population active et occupe toujours la 2e place sur le plan démographique au Canada, après l’Ontario. Pour maintenir le Québec à flot, la province doit trouver des incitatifs pour favoriser la natalité et l’accueil en plus grand nombre de nouveaux arrivants. Ce qu’il y a de réjouissant dans ces récentes statistiques, c’est que les Québécois ont encore envie de faire des enfants. Les experts estiment que les naissances dépasseront 84 000 en 2007. La population du Québec continue toutefois de vieillir ; l’espérance de vie est de 78 ans chez les hommes et de 83 ans chez les femmes.

Enfants et finance

Outre les questions de valeurs et de choix, les enquêtes montrent que la question monétaire est un critère important dans le nombre d’enfants que les parents souhaitent avoir. On ne fait pas des enfants pour s’enrichir monétairement, mais autrement. Mettre des enfants au monde est un risque qu’il faut parfois calculer. Il arrive que nous nous efforçons trop souvent de donner à nos enfants tout ce qui nous a manqué dans notre jeunesse et nous négligeons malheureusement de leur donner ce dont nous avons bénéficié.

«L’argent est une richesse morte, les enfants sont une richesse vivante.» nous dit un proverbe chinois.

Autres textes : Dossier Famille

Témoignage: l’impuissance d’un père

Casse-tête quotidien

Vaincre la violence

Conflit de génération, dossier famille

CAP libre: éducation alternative pour jeunes décrocheurs

Amour sexe et societe

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-l-queb CD de musique Soul, R n B., Hip Hop. Rappeur et rap music de Bu The Knowledgist, L’Queb, HD, Marilyn, Ol1KU. 9,95$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :