Les gratteux de Noel comme cadeaux

Le gambling des jeunes!

Les effets pervers des gratteux à Noël!

Loto-Québec présente plusieurs publicité pour aviser les parents de ne pas donner de gratteux aux jeunes. Mais qu’en est-il des adultes?

Raymond Viger Dossiers Gambling et jeu compulsif, Loto-Québec

loto-quebec gratteux billet loterie gambling jeu compulsifÀ l’approche des Fêtes de Noël, le Centre international d’étude sur le jeu et les comportements à risque chez les jeunes de l’Université McGill lance des avis que les gratteux que l’on donne en cadeau à des jeunes peuvent être très nocifs et être leur porte d’entrée dans l’enfer du jeu compulsif et de tous ces effets pervers.

Je suis parfaitement d’accord avec cet article de prévention que nous pouvions lire dans le Journal de Montréal sous la plume de Sarah-Maude Lefebvre. C’est vrai qu’en tant que parents ou proches d’un jeune, lui donner un billet de loterie est un geste très dangereux et risqué. S’il perd, finalement, il n’aura rien eu comme cadeau. S’il gagne, vous venez peut-être de lui donner le pire cadeau de sa vie, le premier pas vers le gambling.

Les gratteux et les jeunes

Cependant, je dirais qu’il ne faut pas se limiter aux adolescents et aux jeunes. Cette mise en garde est bonne pour tout le monde. Parce que les joueurs peuvent devenir compulsifs à tout âge. Même les retraités sont vulnérables vis-à-vis le jeu compulsif. Et Loto-Québec est bien conscient que les retraités sont une excellente  »clientèle » pour les casinos. Ce n’est pas par hasard que Loto-Québec organise des voyages dans les Casinos et en facilitent l’accès aux personnes retraités… Parce que c’est payant… Très payant.

Pour cette période des Fêtes, si vous ne savez pas quoi donner à vos proches, peu importe leur âge, dites-leur simplement que vous les aimez. Vous tenez à leur donner quelque chose et vous ne savez pas trop quoi leur donner. Pas de problème. Prenez une feuille et écrivez-leur un petit mot. Expliquez-leur pourquoi vous les aimez, pourquoi vous appréciez leur présence dans votre vie… Parlez-leur du plus beau souvenir que vous avez avec eux. Ça ne coûte rien et soyez assuré que le bonheur qu’un tel geste va créer va demeurer beaucoup plus longtemps que le simple fait de gratter ces fameux gratteux de Loto-Québec.

Je profite de cette occasion pour vous faire parvenir à vous tous votre cadeau de Noël:

Merci pour votre présence et votre implication. Au plaisir d’échanger ensemble pour 2013.

Autres textes sur Gambling et jeu compulsif

Gambling et Jeu compulsif

La réalité sur les jeux de hasard, un outil de discussion pour les jeunes

gambling-jeu-compulsif-gambler-joueur-pathologique-poker-casinoDVD Gambling. 20$ + 5$ (taxes et frais de transport)

DVD de sensibilisation rassemblant témoignages et interventions de Biz, de Loco Locass, de l’ancienne croupière Éléonore Mainguy, du joueur devenu paraplégique Did Bélizaire et de plusieurs joueurs compulsifs. Le moyen idéal de s’éveiller aux conséquences de la dépendance au jeu.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.

Par Internet: http://www.editionstnt.com/videos.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc, H1V 1X4.

Pour voir le catalogue complet des DVD

Impacts et conséquences du jeu compulsif sur les aînés

Quand le jeu devient compulsif

Histoire du jeu compulsif d’une veuve qui a perdu tous ses placements et ses REER au main du bingo, du Casino et des machines à sous.

Diane Pelletier                                   Dossier Gambling et jeu compulsif

prevention_gambling_jeu_compulsif_joueur_pathologique_loterie_casino_pokerFrançoise, une veuve de 60 ans, a eu recours aux services de La Maison Jean Lapointe. Sa situation financière était peu reluisante, et elle se demandait comment elle parviendrait à subvenir à ses besoins les plus pressants. Elle avait dépensé tous ses placements au jeu et accumulé des dettes dont le total dépassait les 50 000$. Elle n’était même pas en mesure d’assumer les taxes et les autres frais d’entretien de sa maison.

Sa santé était devenue précaire: douleur intense et chronique au niveau des jambes, perte de poids à cause de troubles digestifs et d’une mauvaise alimentation, palpitations… Ignorant ses problèmes de jeu, son médecin avait diagnostiqué une dépression majeure. Même ses deux enfants ignoraient l’obsession qui lui rongeait le cœur. Comme la plupart des joueurs, elle protégeait jalousement le secret qui était en train de la détruire.

Comment devient-on un joueur compulsif?

Rien ne prédisposait Françoise à devenir une joueuse problématique. D’ailleurs, les jeux de hasard et d’argent ne faisaient pas partie des activités familiales. Mariée pendant 35 ans et mère de deux enfants, elle devint veuve à 57 ans. Après le décès de son conjoint, sa situation financière ne lui causait aucun souci. Elle demeurait dans la maison familiale totalement payée, n’avait aucune dette, recevait une pension de conjoint et avait un REÉR bien garni.

Le jeu s’est installé insidieusement dans sa vie. Au début, elle achetait occasionnellement des billets de loterie et, à quelques reprises, elle avait accompagné une voisine à une soirée de bingo. Après le décès de son conjoint, elle éprouvait beaucoup de solitude. Elle a donc commencé à faire du bénévolat dans un centre pour personnes âgées et les accompagnait occasionnellement au Casino.

Les machines à sous et le jeu compulsif

Lors de ses premières expériences avec les machines à sous, la chance lui sourit et un billet de 5$ introduit dans une machine au hasard lui procura un gain rapide de 500$. L’excitation de ce premier gain et les félicitations de ses amis, qui la trouvaient «chanceuse», avaient suscité chez elle un sentiment de bien-être qui l’avait réconfortée.

Pour combler une solitude qu’elle supportait difficilement, elle accompagnait maintenant sa voisine au bingo deux à trois fois par semaine. Elle se disait «chanceuse», et le jeu prenait de plus en plus de place dans sa vie. Avant de rentrer à la maison après une soirée au bingo, elle ne manquait pas une occasion de s’arrêter au dépanneur du coin pour acheter quelques «gratteux». Son passe-temps lui coûtait maintenant entre 150$ et 200$ par semaine.

Casino et machines à sous

Elle préférait le Casino et ses machines à sous. Ces appareils sont vite devenus une obsession qu’elle ne pouvait plus contrôler. Le problème s’est aggravé rapidement: elle pouvait passer la journée, même parfois la nuit complète devant les machines à sous, sans même s’arrêter pour manger!

Si le jeu a pris autant de place dans sa vie, c’est que Françoise disposait de trop de temps et ne savait pas comment le meubler. Elle n’avait pas su trouver de loisirs constructifs pour combler le vide laissé par le départ de son mari. Celui-ci avaient eu des problèmes de santé qui avaient occupés presque tout le temps de Françoise. Et puis ses deux enfants, qui étaient maintenant sa seule famille, habitaient loin de chez elle.

Dépression et jeu compulsif

Lorsqu’elle jouait, Françoise avait l’impression de s’évader et d’oublier le poids de sa solitude. En outre, le jeu était devenu un remède contre sa douleur physique; lorsqu’elle jouait, elle était moins consciente de ses douleurs articulaires et autres maux. Finalement, le jeu lui permettait de socialiser et de se divertir, tout en lui procurant une excitation que l’idée de gagner décuplait.

Juste avant de consulter, elle avait commencé à jouer seule, soi-disant afin de mieux se concentrer. Elle vivait maintenant des périodes de dépression qui la plongeaient dans un désespoir sans fond.

Finalement, elle devint secrète, évitant les situations de confrontation, et mentant à sa famille et ses amis. Pire, elle, une femme si fière qui entretenait sa maison impeccablement et s’occupait bien de sa personne, s’était mise à négliger ce qui jadis était si important.

Afin de se procurer de l’argent pour «se refaire», elle empruntait auprès de ses amis et déposait même des enveloppes vides au guichet automatique, pour ensuite retirer le montant du dépôt. Ses comptes d’électricité et de téléphone étaient en souffrance depuis plusieurs mois. En bout de piste, sa personnalité et son attitude face à la vie avaient drôlement changé: elle était devenue irritable, anxieuse, stressée et dépressive. Elle pleurait souvent et ne ressentait plus aucun plaisir dans la vie. Un soir, elle avait même pensé au suicide à la suite d’une perte de 800$.

Rétablissement du joueur compulsif

Au bout de son rouleau, Françoise a entrepris une thérapie à La Maison Jean Lapointe. Elle a depuis recouvré la santé et le goût de vivre. Elle mène maintenant une vie sereine et s’abstient de jouer. Elle assiste régulièrement aux réunions de Gamblers Anonymes et elle est même de-venue l’une de leurs bénévoles assidues.

Ce nouveau groupe d’amis a remplacé le jeu et même si le sentiment de solitude réapparaît parfois, elle sait qu’elle n’est plus seule et qu’elle peut recevoir du support. Malgré sa fragilité, elle se surprend à penser que le pire est derrière elle et que cette embellie est là pour durer.

Le traitement du jeu compulsif à La Maison Jean Lapointe

La Maison Jean Lapointe offre un ensemble de services pour les personnes qui vivent des difficultés liées au jeu. Son programme de traitement vise à mener les joueurs problématiques à s’abstenir de jouer et à retrouver leur équilibre personnel. Ce programme est gratuit et subventionné en totalité par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. Une personne peut effectuer un stage externe ou interne, ou se prévaloir de services sur une base individuelle.

La Maison dispose également d’un programme d’aide à la famille et offre des services budgétaires et de fiducie. Les délais d’admission sont courts et une réponse est fournie rapidement, selon les besoins exprimés. Tous les services sont gratuits et dispensés par une équipe de conseillers spécialisés.

Activités de sensibilisation au jeu compulsif

En plus des services de traitement, La Maison Jean Lapointe a mis en place un programme de sensibilisation aux risques associés aux jeux de hasard et d’argent. Elle offre gracieusement des ateliers d’une durée de 45 à 90 minutes sur cette problématique. Ces ateliers traitent des mythes et réalités des diverses formes de jeu, des signes de jeu pathologique et des ressources d’aide disponibles.

Ces activités s’adressent à tout public qui s’intéresse au jeu et à ses conséquences, notamment les enseignants et les élèves du secondaire, les parents, les personnes retraitées, les communautés ethnoculturelles et les employés des petites, moyennes et grandes entreprises.

La Maison Jean Lapointe : (514) 288-2611

Centres adolescents : (514) 381-1218

Textes sur le Gambling et jeu compulsif:

Témoignage d’un joueur compulsif

Comment fidéliser un gambler?

DVD prévention gambling et jeu compulsif

Être le conjoint d’un gambler

Le prix à payer pour devenir un gambler

La Sérénité pour un joueur compulsif

Biz Locolocass et le gambling

Éléonore Mainguy, ex-croupière du Casino

Did Tafari Bélizaire, casino, jeu compulsif et suicide

Jeux de cartes entre amis

Statistiques du pile ou face

Responsabilité de Loto-Québec

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Membre Gamblers Anonymes et mourir

La mort d’un gambler

Il ne me reste que deux semaines à vivre. Je suis membre Gamblers Anonymes depuis presque deux ans. J’ai aimé et j’aime encore jouer. Le jeu a détruit ma vie. Est-ce que je retourne jouer pour profiter de mes dernières semaines? Témoignage d’un joueur compulsif à la fin de ses jours.

Robert B. Dossier Gambling et jeu compulsif

loterie loto gambling jeu compulsif joueurs pathologiques casinoUn ami, me pose cette question. Pour me faire réfléchir un peu. Pour me préparer à cette éventualité. Pour connaître l’état de mon cheminement et de mon rétablissement. Il me regardait droit dans les yeux. J’avais l’impression de faire face à mon médecin. Il me demande de m’imaginer que je viens d’apprendre qu’il ne me reste que deux semaines à vivre. Est-ce que je retourne jouer?

La question m’a bouleversé. En arrêtant de jouer, j’ai récupéré le pouvoir de ma vie. J’ai récupéré un équilibre dans toutes les sphères de ma vie. J’ai un nouveau mode de vie, je suis plus près de ma famille, j’ai des amis sur qui compter… J’ai atteint une sérénité et une harmonie, résultat de ce geste que j’ai posé il y a deux ans de prendre les moyens pour arrêter de jouer. Je vis une journée à la fois. Comme si c’était ma dernière journée à vivre. Je prends le temps d’exprimer à tous et chacun ce qui se passe en moi. Autant mes joies que mes peines.

Pour mes dernières semaines, pourquoi je ne continuerais pas comme j’ai déjà commencé? Et si le médecin se trompait et que finalement il me restait 6 ou 12 mois à vivre? Pourquoi je ne profiterais pas de ces derniers instants pour serrer mes enfants dans mes bras, dire à ma conjointe que je l’aime, prendre un dernier repas avec mes amis?

J’ai le goût que mes proches se souviennent de moi dans la sérénité de ces derniers instants de relation, de joie et de bonheur. Pas comme celui qui a perdu sa vie dans une machine à sous. Même si la question m’a ébranlé, je suis maintenant convaincu que retourner jouer n’est pas une solution envisageable pour moi.

Merci à cet ami qui m’a fait réfléchir pendant quelques instants. Face à ma souffrance et mes difficultés, j’ai tendance à m’isoler et à me cacher. Face à ce verdict final, si je veux éviter de perdre le contrôle, je dois me préparer. Aviser mes proches de m’aider à briser mon isolement. Leur dire que je veux rester près d’eux même dans les derniers instants. Un peu comme on prépare sa retraite, on peut se préparer à vivre ses derniers jours. Parce que la vie, c’est comme un bon café: c’est bon jusqu’à la dernière goutte.

Textes sur le Gambling et jeu compulsif:

Témoignage d’un joueur compulsif

Comment fidéliser un gambler?

DVD prévention gambling et jeu compulsif

Être le conjoint d’un gambler

Le prix à payer pour devenir un gambler

La Sérénité pour un joueur compulsif

Biz Locolocass et le gambling

Éléonore Mainguy, ex-croupière du Casino

Did Tafari Bélizaire, casino, jeu compulsif et suicide

Jeux de cartes entre amis

Statistiques du pile ou face

Responsabilité de Loto-Québec

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

La piscine creusée et le casino

Conséquences et impacts du gambling sur les enfants et la famille

Être l’enfant d’un gambler apporte son lot de conséquences et d’impacts. L’histoire d’une famille avec un joueur compulsif qui a passé plus de temps au Casino de Montréal qu’auprès de sa famille.

Par Joyce           Dossier Gambling et jeu compulsif

gambling_jeu_compulsif_joueurs_pathologiques_gambler Joyce (nom fictif), 21 ans, raconte l’histoire «mystérieuse» de sa famille: le père, homme d’affaires, entraîneur de soccer, emmenait chaque dimanche les enfants chez les grands-parents. Elle avait 13 ans quand il est devenu absent, puis a liquidé la maison de 200 000$ pour aller vivre dans un 1 et 1/2. Elle ne comprend pas encore comment il a pu se rendre «là» en jouant au Casino de Montréal.

Un père joueur compulsif

Notre père était toujours actif avec nous. Il nous emmenait au taekwondo; il était mon coach de soccer. Tous les dimanches, on allait chez nos grands-parents. Nous vivions dans une maison de 15 pièces valant 200 000. Nous avions une grosse piscine creusée. Il y avait des parties, toujours de la visite.

À 13 ans, ma sœur et moi, on a cessé nos activités. Notre père n’était jamais à la maison. On soupait avec ma mère. Il n’était pas là. Elle regardait seule la télévision quand je revenais du cinéma. Le dimanche, il ne venait plus chez les grands-parents. On y allait sans lui…

La déchéance d’un joueur compulsif

Il a perdu la maison. On est allé vivre en appartement. Ma mère l’a quitté. Depuis des années, mon grand-père plaçait des bons d’épargne pour nos études. Notre père les a même pris! Il a dû quitter son 1 et 1/2 pour aboutir chez ses parent pendant deux ans. Ma sœur, plus âgée que moi, m’a plus tard révélé qu’il jouait au casino.

Au casino avec la cousine

Avec ma cousine, je suis allée deux fois au casino. Elle aussi aime jouer. C’est beau de l’extérieur: les machines, le bruit, le monde, les lumières. Moi, j’ai pas envie de jouer. Pas à cause des problèmes de mon père. C’était son problème à lui.

Honnêtement, je ne sais pas comment on peut se rendre jusque là. Je ne suis pas comme lui. Ma cousine a gagné 150$. Moi, je serais partie avec l’argent. Elle, elle a tout rejoué, en y ajoutant 50$. À la fin, elle a gagné 100$… Ça doit être dans la famille, c’est certain.

Gamblers Anonymes

Mon père s’est repris en main. Il a une nouvelle blonde. On se voit le dimanche, chez mes grands-parents. Il va aux Gamblers anonymes. Quand on dit qu’on va au casino, il pogne les nerfs. J’emmène 20$, puis je m’en vais. Il me dit: «Tu fais attention, tu sais ce que j’en pense…» Mais il ne parle jamais de lui-même.

Ma première expérience au casino de Montréal m’a déçue. Je pensais que c’était glamour, que le monde y allait en veston-cravate, buvait du champagne. Mais le monde était en coton ouaté. J’y étais allée en robe; on me regardait de travers. Une dame jouait sur trois machines en même temps. J’en ai vu une gagner 1000$. Sans sourire, elle a mis ça dans sa sacoche et a continué de miser.

Les abus de Loto-Québec

Le gouvernement doit sûrement se rendre compte du problème. Loto-Québec a l’air de s’en foutre. Ma cousine paraît n’avoir que 15 ans et, pourtant, jamais les portiers n’exigent ses cartes d’identité. Loto-Québec fait de plus en plus de publicité. Il y a aussi les spectacles du casino: ils ne devraient pas mélanger les choses. Et là, le Cirque du Soleil veut s’y associer! Les spectacles attirent les gens et les y gardent plus longtemps. Ils font de la vente sous pression. Tu es assis, ils passent des breuvages gratuits. Il y a des primes pour te fidéliser…

Le casino agit comme les compagnies de cartes de crédit. Elles te poussent constamment à t’endetter. J’avais une carte de crédit avec une limite de 500$. Sans me demander la permission, la compagnie de crédit me l’a augmentée à 1500$. J’ai formulé une plainte. S’ils me donnent plus de crédit, je dépense tout…

Textes sur le Gambling et jeu compulsif:

Témoignage d’un joueur compulsif

Comment fidéliser un gambler?

DVD prévention gambling et jeu compulsif

Être le conjoint d’un gambler

Le prix à payer pour devenir un gambler

La Sérénité pour un joueur compulsif

Biz Locolocass et le gambling

Éléonore Mainguy, ex-croupière du Casino

Did Tafari Bélizaire, casino, jeu compulsif et suicide

Jeux de cartes entre amis

Statistiques du pile ou face

Responsabilité de Loto-Québec

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-l-queb CD de musique Soul, R n B., Hip Hop. Rappeur et rap music de Bu The Knowledgist, L’Queb, HD, Marilyn, Ol1KU. 9,95$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Gamblers Anonymes à 75 ans

Impacts et conséquences du jeu compulsif pour les retraités

Témoignage d’un joueur compulsif de 75 ans pour qui, Gamblers Anonymes a fait parti de sa retraite.

Dossiers  Gambling et jeu compulsif, Gamblers anonymes  

gambler_gambling_loterie_poker_casino_joueurs_compulsifs_jeu_pathologique J’ai toujours fait de l’argent. J’ai bien vécu. J’avais ma maison, ma grosse bagnole et tout ce que je voulais. Pendant toutes ces années, j’ai joué. Je gagnais de gros salaires, ce qui me permettais de bien vivre quand même et de profiter de la vie. J’ai joué pour ne pas me sentir seul. Pour avoir du monde autour de moi.

Retraite et jeu compulsif

Un jour, la retraite arrive. C’est là que je me suis rendu compte qu’au lieu de prendre des REER, au lieu d’économiser pour mes vieux jours, j’ai laissé des tonnes d’argent dans les machines de Loto-Québec. Si vous saviez…

Toute une vie de travail à faire de l’argent pour en arriver là. Tant que je travaillais, mes gros salaires me permettaient de jouer. Mais à la retraite, je me suis rendu compte que j’avais un problème, un gros problème. Je n’ai pu arrêter de jouer. J’ai perdu ma maison. Je me retrouve maintenant dans une maison de chambre. C’est triste, Beaucoup plus triste que les quelques mots que je réussis à vous transmettre.

Jeu compulsif et Gamblers Anonymes

À 75 ans, je n’ai pas eu d’autres choix que de joindre Gamblers Anonymes. J’ai juste un conseil à donner aux jeunes de moins de 75 ans. Pensez à la journée où vous allez avoir, comme moi, les cheveux tout blancs. Si j’avais pu connaître Gamblers Anonymes avant, je n’en serais pas rendu là. J’y ai laissé ma chemise, ma spiritualité, tout ce que j’avais.

Aujourd’hui, ma famille, c’est Gamblers Anonymes. Je fais plusieurs meetings chaque semaine pour rencontrer mes nouveaux amis et partager avec eux. Une superstition veut que le chiffre 7 soit chanceux. C’était avant que Loto-Québec ne s’en empare. Pourquoi attendre à 75 ans pour faire un bon choix?

Textes sur le Gambling et jeu compulsif:

Témoignage d’un joueur compulsif

Comment fidéliser un gambler?

DVD prévention gambling et jeu compulsif

Être le conjoint d’un gambler

Le prix à payer pour devenir un gambler

La Sérénité pour un joueur compulsif

Biz Locolocass et le gambling

Éléonore Mainguy, ex-croupière du Casino

Did Tafari Bélizaire, casino, jeu compulsif et suicide

Jeux de cartes entre amis

Statistiques du pile ou face

Responsabilité de Loto-Québec

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-dj-mana-sp-manspino-dynastie-des-morniers CD de musique Ill Legal. Compilation de rappeur et rap music Hip Hop avec Chilly D, DJ Mana, L’intrus, Shades of culture, SP, Patrick Batemen, 01 Étranjj, Ninja P, Virus, Vulguerre, Chance Won, Erratum, Son 2 PT, Manspino, Dynastie des Morniers. 9,95$

Tél: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Impacts sur la famille et conséquences du gambling

Impacts et conséquences du gambling

Mon père a joué ma tirelire

J’étais toute petite. En jaquette, je suis sortie de ma chambre. Des inconnus étaient dans la maison le soir. Notre mère nous a demandé de retourner à nos chambres. Le lendemain, il n’y avait plus d’auto ni de piano.

Témoignage de Aude              Dossier Gambling et jeu compulsif

jeu_compulsif_gambler_gambling_joueurs_pathologiques_casino_poker Il y a 4 ou 5 ans, on a commencé à parler de ça. Depuis l’âge de 12 ans, je découvrais peu à peu que quelque chose n’allait pas, mais je ne savais pas ce que c’était.

De 12 à 14 ans, ma soeur et moi, on travaillait. On «passait» des journaux, on gardait chez des voisines. Notre père nous empruntait des 20$ par-ci par-là. Mon frère, ma sœur et moi, on ne s’en parlait pas. Il nous disait à chacun: «tu n’as pas besoin d’en parler». Imaginez: tu as 12 ans et ton père t’emprunte de l’argent qu’il ne te remet jamais…

C’était quand même un bon père… Il était serviable. Mais il avait toujours besoin d’argent. À 12 ans, on ne le prenait plus au sérieux. Tout ce qu’il disait, on pensait que c’était de la bullshit. Notre mère nous cachait le problème, ne sachant pas qu’il faisait ces tractations avec nous.

Quand j’étais en 6e année, il a perdu la maison. On a vécu par la suite dans des 3 et 1/2. On a eu des appartements à St-Henri, à Ville LaSalle, on ne payait pas les loyers. On a eu des maisons sur la Rive-Sud (il faisait des coups d’argent, semble-t-il), puis il fallait partir.

Mon père nous laissait dans la voiture le samedi matin, avec des chips et des bonbons. Il disait avoir des commissions. Il allait jouer au vidéopoker. Ça ne durait pas plus de deux heures. J’ai une amie, en France, qui est restée toute une nuit dans la voiture alors que sa mère jouait au casino…

Des billets de loterie en cadeau

casino_poker_gambling_jeu_compulsif_joueurs_pathologiques À Noël, il y avait un rituel. Il nous donnait des billets de loterie. Mais un soir de Noël, il est arrivé à une heure du matin, prétextant avoir aidé quelqu’un sur la route.

Je suis partie de la maison à 16 ans. J’ai eu des problèmes de drogue. J’en ai vendu. Quand il l’a su, il a cherché à m’emprunter de l’argent. Ma sœur a quitté l’école jeune. Les compagnies de cartes de crédit la harcelaient d’offres. Mon père l’a convaincue d’en prendre une et de l’utiliser pour lui refiler de l’argent.

Un père malade

J’ai eu un enfant à 19 ans. Un jour, je suis allée me reposer à la campagne. Mon père s’est offert pour nourrir mon chat pendant mon absence. Il est venu me reconduire, à condition que je paie l’essence. De retour, j’ai découvert qu’il avait encaissé mon retour de TPS. Il avait eu une crevaison, s’est-il défendu. Jeune maman, j’avais besoin de cet argent. Je me suis dit: «t’es un malade, mon gars!» C’est alors que j’en ai parlé à ma mère. Ce fut un choc. Elle a décidé de le laisser. J’ai eu le divorce sur les épaules. Il me doit beaucoup d’argent. J’avais reçu 5000$ de mes grands-parents. Il a vidé mon compte de banque.

Depuis deux ans, il a l’air d’aller mieux. Il est revenu avec ma mère, avec le soutien de Gamblers Anonymes. Je suis allée en thérapie. Je suis devenue menteuse compulsive. Ça venait tout seul. Je m’inventais facilement une autre vie. Aujourd’hui, notre père est retourné à l’église. Il nous fait souvent la morale. Mais, depuis peu, il nous donne de bons conseils.

Textes sur le Gambling et jeu compulsif:

Témoignage d’un joueur compulsif

Comment fidéliser un gambler?

DVD prévention gambling et jeu compulsif

Être le conjoint d’un gambler

Le prix à payer pour devenir un gambler

La Sérénité pour un joueur compulsif

Biz Locolocass et le gambling

Éléonore Mainguy, ex-croupière du Casino

Jeux de cartes entre amis

Statistiques du pile ou face

Responsabilité de Loto-Québec

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

D’une dépendance à l’autre: la codépendance

D’une dépendance à l’autre: la codépendance

Marie-Lyne Caisse            Dossier Alcooliques Anonymes et Dépendance affective

Quand je dis codépendance, à quoi pensez-vous? Au conjoint d’un dépendant ou une personne à multiples dépendances? Saviez-vous qu’il existe des centres de thérapie qui réunissent dans un même groupe des dépendants aux drogues, des dépendants au sexe et d’autres au jeu compulsif?

La codépendance fait référence au fait d’avoir plusieurs dépendances. Les centres d’aide amènent souvent les personnes à cesser leurs dépendances et comportements nocifs. D’après Madame Diane Borgia du centre CAFAT (Centre de prévention et de traitement de la codépendance et des multiples dépendances), cette méthode n’est pas idéale. «Pour régler une dépendance quelconque, vous devez d’abord régler un problème plus profond.»

Madame Borgia soutient que: «En apparence, votre dépendance peut être de n’importe quelle nature: alcool, drogue, Internet, travail, etc. C’est du pareil au même! Vous souffrez de dépendances affective et émotive. Une personne qui arrête juste de jouer ou de prendre de la drogue, si elle ne règle pas le cœur du problème, elle ne fera qu’un transfert de dépendances en dépendances.»

Jean B., membre de Gamblers Anonymes, affirme: «Mon problème de jeu ne représentait que 15% du problème. Le 85% qui reste est ma difficulté de gérer et de vivre mes émotions et mon affectivité. Quand j’ai voulu arrêter de jouer, j’ai mis toutes mes énergies sur le problème de jeu ou dans une autre dépendance. Il a fallu que je fasse un cheminement, changer mon mode de vie pour apprendre à vivre et à assumer le gros du problème, c’est-à-dire mon comportement face à mes émotions. Les émotions qui autrefois me poussaient à jouer, maintenant que j’ai appris à les verbaliser, me permettent de ne plus retourner jouer.»

Pour Bruno, membre de plusieurs fraternités d’entraide: «Quand un événement vient jouer dans mes émotions, j’ai tendance à fuir dans une bulle où plus rien ne me touche. Cette bulle a été le jeu, le sexe, la drogue, l’alcool… Pour régler mon problème, c’était pas juste de péter ma bulle, mais de travailler sur ce qui me poussait à fuir.»

Mieux se connaître pour mieux vivre. Avez-vous déjà entendu cette phrase? La connaissance de soi est essentielle à une vie saine et équilibrée. Plus vous travaillez sur vous et moins de chances vous aurez d’être pris au piège de multiples dépendances ou de comportements compulsifs. En connaissant vos motivations profondes et vos valeurs, et en donnant un sens à votre existence, vous serez mieux armés face aux situations de la vie courante. Vous aurez plus de facilité à prendre une décision et à vous fixer des buts. Il n’y a pas de plus beau cadeau à s’offrir que de se découvrir

Commentaires sur le gambling et textes sur le gambling,

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logo Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/T-shirts-promotionnels-et-personnalise.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

%d blogueurs aiment cette page :