Encore des plaintes contre McDonald

L’employabilité chez McDonald

Un chausson avec ça?

Raymond Viger  Dossier FrancophonieRestaurant

mcdonald mcdo restaurants immigration immigrants

Après avoir vu que McDonald avise ses employés de ne pas manger son junk food, les dernières nouvelles concernant McDonald semblent démontrer que leur clown n’est qu’un visage à deux faces.

Souvenons-nous qu’il y a deux ans, le Journal de Montréal publiait un texte montrant les plaintes contre le McDonald de Sept-Îles qui recevaient des immigrants anglophones des Philippines pour servir des clients francophones.

Maintenant, le Globe and Mail nous informe que trois restaurants McDonald de Victoria sont enquêtés par Immigration Canada pour fausse déclaration pour faire entrer illégalement des immigrants pour travailler chez eux.

McDonald fait entrer au Canada des travailleurs temporaires sous prétextes qu’il n’y a pas de main-d’oeuvre capable de faire le travail au Canada. AYOYE! C’est peut-être pas la main d’oeuvre qui manque mais les conditions de travail.

hamburger-mcdo-mcdonald-restaurant-immigration-immigrantsOn apprend aussi que cette pratique pour obtenir du cheap labor semble être partagé par d’autres restaurateurs: à Terre-Neuve et au Labrador, les opérateurs de Jungle Jim’s Restaurant, Greco Pizza et Captain Sub, ont aussi été suspendu pour les mêmes fraudes à l’immigration. Dans la ville de Fenelon Falls en Ontario l’opérateur The Boathouse Restaurant a aussi été révoqué du programme.

McDonald joue à la veuve offensée en disant que ces manœuvres illégales sont le fait des franchisés et que la maison mère ne tolère aucun manquement. Mais cette veuve offensée milite en même temps pour une réforme de la loi sur l’immigration pour lui faciliter l’accès aux immigrants qu’elle voit comme du cheap labor pour ses restaurants.

Et c’est ici que je me déchire la chemise.

froggie déchirer sa chemise grenouilleQuand on parle d’entreprise privée, on parle d’offre et de demande. Une auto-régulation par le marché lui-même.

Si des restaurants genre McDonald ne sont pas capables d’avoir du personnel, c’est peut-être parce que les conditions de travail ne sont pas suffisamment attrayantes pour attirer du personnel québécois.

La solution est claire, nette et précise. Que McDonald améliore ses conditions de travail et il va en avoir des employés québécois qui vont vouloir aller travailler pour lui. Qu’il arrête de penser salaire minimum et qu’il offre un salaire décent. UN POINT C’EST TOUT. C’est ça la loi de l’offre et de la demande.

Et McDonald de se défendre qu’il n’a que 4% de ses employés qui sont des immigrants qu’il a fait entrer au pays, soit 3400 employés. SHIT DE SHIT! C’est 3400 emplois de perdu pour les citoyens de notre pays. Qu’on donne à nos citoyens la possibilité d’avoir ces emplois décents. Cela pourrait donner 3400 assistés sociaux de moins au pays. Ça représenterait une économie de plus de 26 millions par année. Toutes… Toutes les années durant!

Combien d’économie supplémentaire pourrions-nous faire en rajoutant les employés des autres restaurants tels que Jungle Jim’s RestaurantGreco Pizza et Captain Sub?

Ça va aider à faire rouler l’économie. Parce qu’en plus de sauver 26 millions en prestations d’aide sociale, c’est aussi des taxes sur les produits et services que ces gens vont acheter. Et au-delà de tout cela, ce sont des gens qui vont pouvoir être fier d’avoir un emploi et heureux de leur nouvelles conditions de travail.

Et le bonheur ça n’a pas de prix.

Illustration du hamburger en folie: Julosstock

Bistro In Vivo est maintenant fermé et fait place au Bistro le Ste-Cath.

Si vous avez aimé l’expérience culinaire du Bistro le Ste-Cath, merci d’aller voter et même de laisser un commentaire sur le site Urban Spoon.

Autres textes sur Restaurant

Autres textes sur la Francophonie

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

McDonald nous avise: ne mangez pas de Fast-Food!

Provenant du site de McDonald pour ses employés

CNBC présente l’information

Raymond Viger  Dossier SantéRestaurant

Ne mangez pas de Fast Food!

Provenant du site de McDonald à l’intention de ses employés:

fast foods are typically high in calories, fat, saturated fat, sugar, and salt and may put people at risk for becoming overweight.

La restauration rapide est haute en calories, gras, gras saturé, sucre et sel et peut mettre des gens à risque de devenir obèse.

.

.

Eat at places that offer a variety of salads, soups, and vegetables to help maintain your best health

Mangez dans un restaurant qui offre une variété de soupes, salades et légumes.

Fast food junk mcdonald mcdo valeur nutritive

If fries must be eaten, then it’s important to limit quantities to just a few.

Si des frites doivent être mangées, il est alors important de se limiter à quelques-unes seulement.

Pour leur défense, un relationiste de McDonald soulignait qu’ils ne vendent pas de Fast food!

Bistro In Vivo est maintenant fermé et fait place au Bistro le Ste-Cath.

Si vous avez aimé l’expérience culinaire du Bistro le Ste-Cath, merci d’aller voter et même de laisser un commentaire sur le site Urban Spoon.

Fast food junk mcdonald mcdo valeur nutritive

Autres textes sur Santé

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet:http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Des immigrants anglophones pour travailler chez McDonald

Des immigrants anglophones pour Sept-Îles francophone

Pénurie de main d’oeuvre chez McDonald

S’il n’existe aucun Québécois francophone prêt à aller travailler au McDonald de Sept-Îles pourquoi faire immigrer des anglophones?

Raymond Viger Dossier Francophonie

Le 20 avril dernier, l’agence QMI publiait dans le Journal de Montréal un article soulignant que le restaurant McDonald de Sept-Îles devait faire immigrer des anglophones provenant des Philippines pour trouver du personnel.

Les hauts salaires des mines laissent peu d’habitants de Sept-Îles pour travailler au McDonald du coin! Je peux comprendre. Ce que je ne comprends pas c’est que lorsqu’on cherche du personnel pour faire le service à des francophones on ne cherche pas à faire immigrer des francophones!

Autre point que je ne comprends pas. Si les gens de Sept-Îles sont tous occupés à travailler dans les mines, pourquoi ne pas offrir les emplois aux francophones des autres régions du Québec?

Qui doit payer pour être servi en français?

Autre question qui me turlupine: dans l’Ouest du pays, la forte pression sur les salaires à cause des emplois dans le secteur du pétrole forcent les restaurants à offrir des salaires de beaucoup supérieurs au salaire minimum. Pourquoi le McDonald ne s’adapte-il pas à l’offre et la demande et n’augmente-il pas ses salaires comme ils l’ont fait dans l’Ouest du pays?

C’est vrai qu’en augmentant les salaires pour le restaurant McDonald de Sept-Îles, une entreprise privée, soit le propriétaire du McDonald de Sept-Îles, soit la pauvre entreprise que représente McDonald devrait couper dans ses profits.

Autre solution, si on doit augmenter les salaires chez McDonald de Sept-Îles parce que les salaires sont très hauts dans le secteur minier, qu’on vende les Big macs un peu plus cher pour compenser les augmentations de salaire au personnel.

Et si le bureau chef de McDonald, possiblement situé près d’un paradis fiscal, souligne qu’ils ont une politique d’avoir le même prix d’un restaurant à l’autre à travers le Québec, c’est parfait! Que McDonald paye pour leur politique de prix et que McDo compense le propriétaire de Sept-Îles.

Autres textes sur Francophonie

Bistro In Vivo est maintenant fermé et fait place au Bistro le Ste-Cath.

Autres textes sur restaurants

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

Autres livres pouvant vous intéresser:

%d blogueurs aiment cette page :