Ghana, Afrique. Un sanctuaire de singes et Patrick

Après 3 essais

Patrick décolle pour Accra, Ghana

Le projet Boabeng Fiema. Six mois de bénévolat dans un sanctuaire de singes pour Patrick.

Raymond Viger Dossiers Commerce équitable, International, Communautaire

aide humanitaire ghana afrique coopération internationale bénévolatReprenons le projet à ses débuts. Du 3 au 24 mai 2012, six jeunes et deux intervenants du Café Graffiti ont quitté Montréal pour un projet de trois semaines de coopération internationale à Cuba.

Au retour de Cuba, Patrick décide de refaire un nouveau projet de coopération internationale: six mois de bénévolat dans le projet Boabeng Fiema, un sanctuaire de singe au Ghana en Afrique. Patrick veut faire ce voyage seul et non pas dans un groupe organisé. De plus, malgré que son anglais ne soit pas encore au point, Patrick se retrouvera aussi dans un milieu anglophone.

Les coûts d’être bénévole sont très dispendieux. Avion aller-retour en Afrique, vaccins, assurance, logement, bouffe, équipements spécialisés pour le projet… pour 6 mois! Ces dépenses ont justifié un souper spectacle en septembre, la vente de bonbons pour l’Halloween, une journée d’emballage chez Canadian Tire… Pour Cuba ils étaient 6 pour tenter d’atteindre les objectifs financiers. Patrick, se retrouvant seul dans un projet beaucoup plus dispendieux, la barre était très haute.

Le premier départ

cooperation internationale ghana afrique aide humanitaire benevolatAprès des tonnes de vaccin, de papiers administatifs à se procurer, le départ du 26 janvier arrive. Malheur! Patrick est malade et ne peux pas partir.

Branle-bas de combat pour rejoindre les responsables qui doivent accueillir Patrick à Accra au Ghana. Il faut les aviser que Patrick n’est pas dans l’avion tel que prévu. Étant le week-end, les organismes sont fermés et ne répondent pas aux courriels envoyés. Les numéros d’urgence permettent de rejoindre un responsable.

Négociation avec le transporteur aérien pour reporter le voyage et trouver une autre date. Le tout est finalisé pour le week-end suivant, soit vendredi le 1er février à 17:00 heures. Montréal-New-York, New-York-Lisbonne, Lisbonne-Accra.

Deuxième et troisième départ!

ghana-afrique-cooperation-internationale-aide-humanitairePour le 2e départ de Patrick, nous partons un peu à la dernière minute. Heureusement que la météo est clémente, nous permettant d’arriver tout juste au guichet de la United Airlines. Le malheur nous frappe une 2e fois! Le vol de Patrick est cancellé! La mauvaise température de la veille et les forts vents ont créé beaucoup de cancellation de vol vers les États-Unis. Pour permettre à tous ces passagers de reprendre les horaires réguliers, un certain nombre de nouveaux vols vers les États-Unis sont cancellés, dont celui de Patrick.

Un nouveau vol est offert à Patrick. Avec KLM, Montréal-Amsterdam suivi d’Amsterdam-Accra. Ce vol décollera de Montréal 2 heures plus tard, soit 19:00 hres au lieu de 17:00 hres. L’arrêt à Amsterdam n’étant que de 4 heures au lieu de 7 heures, cela permettra à Patrick d’arriver 1 heure plus tôt à Accra.

Un temps d’arrêt avant le 3e départ

2013-02-01_17-35-08_80Compte tenu que nous étions serré dans le temps et stressé, le fait que Patrick ait pu avoir un vol 2 heures plus tard a été une expérience très positive. Cela nous a permis d’avoir un peu plus de temps ensemble pour partager ce que nous vivions de part et d’autre. Un instant bien apprécié et fort agréable.

Danielle et moi avons accompagné Patrick le plus loin que nous avons pu. Patrick est maintenant parti seul. Le Ghana en Afrique, 19 heures d’avion de Montréal.

Un deuil à faire

En tant que père j’ai maintenant un deuil à faire. L’enfant qui est parti ne reviendra jamais tel qu’il était. D’une façon ou d’une autre, il sera différent. Et dans cette différence, nous aurons à développer une nouvelle relation ensemble.

Au plaisir de te revoir Patrick. Au plaisir de vous donner de ses nouvelles lorsqu’elles seront disponibles. Je publie ici la dernière photo que j’aie de Patrick dans les minutes avant qu’il ne prenne son avion pour Accra.

Projet de coopération internationale à Cuba

Autres textes sur Commerce équitable

%d blogueurs aiment cette page :