Word Up! Battle, rap battle, journalistes et blogueurs

Word Up! Battle: rap battle Hip hop qui fait couler beaucoup d’encre

Word Up! Battle fait la une

Word Up! Battle est un combat entre deux rappers qui s’affrontent à coup de mots et de rimes. Plusieurs ligues de rap battle existent à travers le Québec. Pour Montréal, le rap battle c’est Word Up! Battle qui en est à sa 7e édition.

Raymond Viger  Dossier Hip-Hop, RapCulture

hip-hop-chretien-spiritualite-spirituel-rap-music Word Up! Battle et les rap battle font jaser. Patrick Lagacé a fait un billet en présentant la vidéo du rap battle Just Split It, la première édition de rap battle à Gatineau, un rap battle inspiré par le trailer 8 Mile dont le rapper Eminem en était la vedette. Patrick Lagacé nous présente ce vidéo sans vraiment le commenter, se contentant de nous l’offrir pour notre pause Kit Kat comme il le dit si bien.

Word Up! Battle et le franglais

Renart Léveillé reprend le flambeau et s’inquiète de l’émergence de ces rap battle. Il mentionne que Word Up! Battle n’est que des rimettes, pour certains — donc, pas grand-chose à voir avec la poésie. Renart Léveillé est agressé par le franglais cette manière de s’exprimer qui mélange beaucoup d’anglicisme dans un peu de français. Des anglicismes qui, selon lui, sont la plupart du temps complètement inutiles et qui ne servent qu’à se donner un genre au rap battle. Renart Léveillé faisait remarquer, qu’à l’émission Ghetto érudit à CISM (l’émission officielle de hhqc.com la source du hip-hop Québécois), les pièces rap présentées n’utilisaient presque pas d’anglicismes.

Word Up! Battle; violence, vulgarité et homophobie

Le journaliste de La Presse, Tristan Péloquin a assisté à la 6e édition du Word Up! Battle de janvier dernier présenté au Sino Shop. En plus du slang anglophone, ce qui a frappé Tristan Péloquin ce sont la vulgarité et la violence des rimes lancées dans les rap battle. Malgré certaines bonnes constructions lyriques, Tristan Péloquin a dû censurer plusieurs extraits.

La ligue d’improvisation Hip hop du Québec

Je ne cacherais pas ma surprise sur le ton présenté par Word Up! Battle. Je me souviens de la création de la Ligue d’improvisation Hip hop du Québec lancée en 2004 et parrainnée par les Loco Locass. Plusieurs rappers qui font partis du Word Up! Battle faisaient parti de la Ligue d’improvisation Hip hop du Québec dont Maybe Watson. Ces combats d’improvisation entre rappers avaient gagné en popularité, à tel point que Music Plus avait débuté des négociations pour téléviser les matchs. Une des difficultés rencontrées par la Ligue d’improvisation Hip hop du Québec pour sa continuité avait été le financement pour payer ses artistes. Ce qui n’est pas le cas avec Word Up! Battle puisque les artistes ne sont pas payés pour s’affronter.

À l’époque, la mission que s’était donnée la Ligue d’improvisation Hip hop du Québec:

En plus de la qualité artistique des participants, les promoteurs souhaitent ainsi souligner un aspect de la culture hip-hop méconnu du grand public: la transmission de messages positifs et la démonstration que les adeptes de ce genre musical ne visent pas à véhiculer des valeurs malsaines ou à influencer son public de façon négative.

Mission qui avait été atteinte avec brio et professionnalisme. Nous avions même invité les rappers à performer à l’Église Saint-Nom-de-Jésus pour une soirée d’improvisation sous la musique des orgues Casavant!

Le Word Up! Battle a-t-il un avenir?

Après avoir enterré la Ligue d’improvisation Hip hop du Québec, nous en sommes rendu avec Word Up! Battle. Je ne pense pas que la culture Hip hop ait fait un grand pas en avant. Au contraire, nous avons régressé et c’est très dommage.

Je suis cependant convaincu que les Word Up! Battle sont importants pour la culture Hip hop et pour les rappers de la scène montréalaise. Les rappers de Montréal ont l’esprit vif, sont intelligents et sont capables d’une très grande créativité. Pour l’instant, Word Up! Battle stimule et mobilise la scène. Le plus triste est de voir que les rappers de Montréal, malgré toute leur expérience et leur potentiel, ne se démarquent pas des rappers moins expérimentés des régions. Pour l’instant, Word Up! Battle ne fera pas parti de la remise des Oscars!

Une réflexion est déjà en cours entre les rappers. J’ai confiance que nous arriverons sous peu avec une nouvelle génération de rap battle qui saura soulever les foules.

Présentation de la 7e édition du Word Up! Battle.

Autres textes sur le Rap:

Références de ce billet: Word Up! BattleRenart Léveillé, Patrick Lagacé, Tristan Péloquin, hhqc.com, CISM, Ghetto érudit.

Illustration Mabi.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

CD Rap music Hip Hop de la scène de Montréal

cd-rap-music-rappeur-musique-hip-hop-dj-mana-sp-manspino-dynastie-des-morniers CD de musique Ill Legal. Compilation de rappeur et rap music Hip Hop avec Chilly D, DJ Mana, L’intrus, Shades of culture, SP, Patrick Batemen, 01 Étranjj, Ninja P, Virus, Vulguerre, Chance Won, Erratum, Son 2 PT, Manspino, Dynastie des Morniers. 9,95$

Tél: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/musique-hiphop-rap.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :