Les Jeux du Québec et les Jeux d’hiver de l’Arctique

Le Nunavik se distingue

Delphine Caubet Dossiers HandicapJeux Olympiques

Les Jeux du Québec… une institution pour les Québécois. Tout le monde a une histoire à raconter sur ses performances au secondaire. Des souvenirs de jeunesse qui parfois, 40 ans plus tard, ravivent le sourire de ceux qui en parlent. Mais une région du Québec n’est représentée que rarement à cette compétition: Le Nunavik.

Crédit Photo: Administration
régionale Kativik

Les jeunes de la région ne sont pourtant pas en reste. Depuis les années 1970, ils se joignent aux Jeux d’hiver de l’Arctique, une compétition internationale d’athlètes nordiques. Au menu, ski de fond, tennis de table, raquette, mais également des jeux traditionnels tels que le one foot high kick (littéralement: le haut coup de pied) et autres sports arctiques.

Jeux du Québec
Avec ses 507 000 km2 et ses 14 communautés, pas facile d’organiser des compétitions sportives au Nunavik. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles cette région ne se joint que rarement aux Jeux du Québec.

Mais pendant 10 ans, le village de Kuujjuaraapik a fait de la résistance et a su trouver les moyens pour faire concourir ses jeunes au côté des autres Québécois.

Le directeur des loisirs avait la particularité d’avoir de jeunes Cris et Inuits dans sa communauté et le sport faisait figure d’élément rassembleur. Mais les fonds alloués à Kuujjuaraapik ont été supprimés. Aider ce village était bien, mais c’est toute la région qui a un besoin criant d’infrastructures et de fonds pour développer le sport et les loisirs.

Jeux d’hiver de l’Arctique
Mais en matière de sport, l’Administration régionale Kativik choisit de mettre l’emphase sur les Jeux d’hiver de l’Arctique: une compétition sportive internationale entre pays nordiques où les jeux traditionnels trouvent leur place.

L’Administration régionale Kativik le reconnaît: avec son budget, elle ne peut pas se permettre de faire des compétitions de hockey toutes les semaines. Alors, les jeunes concourent dans quelques catégories des Jeux d’hiver de l’Arctique, comme le one foot high kick. Le matériel nécessaire? Une balle avec un fil que l’on suspend et des participants. Dans cette discipline, les joueurs doivent toucher du pied, jambe tendue, la balle en hauteur.

Facile, pensez-vous? Que nenni. Le record pour les femmes adultes des Jeux en 2016 était de… 2,36m. Grâce à Deseray Cumberbatch, le Nunavik obtint la médaille d’argent avec une balle à 2,24m de haut.

Avec le temps, les athlètes de la région gagnent en popularité et ont une incidence positive sur leur environnement. Jean-Philippe Dubois du département des loisirs de l’administration Kativik raconte: «La performance sportive n’est pas le seul critère pour choisir les athlètes qui iront aux Jeux de l’Arctique. Ils doivent adhérer aux valeurs, être positifs et éduqués… Les réseaux sociaux sont très importants au Nunavik et les athlètes y donnent leurs conseils pour une alimentation saine ou par rapport à l’alcool et la cigarette. Ils deviennent des modèles dans les communautés.»

Même si les disciplines représentées nécessitent peu d’équipement, il reste que c’est un défi logistique d’organiser une compétition sur leur territoire. Grâce à des commanditaires, des vols nolisés sont mis à leur disposition pour sélectionner les meilleurs de la région et participer aux Jeux d’hiver de l’Arctique.
Bien plus que du sport, les Jeux d’hiver de l’Arctique sont l’occasion pour les jeunes du Nunavik de rencontrer d’autres personnes de leur âge et de culture nordique. Et quand ils se rencontrent tous les 2 ans, la culture de chaque région est mise en avant au travers de galas et spectacles. Une autre occasion de renforcer la confiance et l’estime de soi chez ces jeunes.

Jeux d’hiver de l’Arctique

Les Jeux d’hiver de l’Arctique sont une compétition sportive internationale entre le Canada (Yukon, Territoires du Nord-Ouest, Nord de l’Alberta, Nunavut), les États-Unis (Alaska), le Danemark (Groenland), la Russie (Yamal), et la Laponie (Finlande, Norvège, Suède).

Bien que le Nunavik y participe depuis les années 1970, la région n’est pas encore un membre officiel, faute d’avoir les infrastructures nécessaires pour accueillir les Jeux. Mais l’administration Kativik affirme travailler activement pour changer cette situation.

En 2016, le Nunavik a été représenté par 56 athlètes qui ont remporté 6 médailles d’or, 9 d’argent et 6 de bronze. Mention spéciale à la jeune athlète d’Inukjuak, Deseray Cumberbatch, qui a remporté à elle seule 5 médailles.

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet:http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4264 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X6.

Bistro le Ste-Cath

Un restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, le Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Le Ste-Cath présente plus de 250 spectacles gratuits par année.

Publicités

Rêves olympiques: Paranatation

Un champion olympique

Delphine Caubet Dossiers HandicapJeux Olympiques

Est-ce que tu rêves d’avoir des rêves? Ne crains plus les défaites, les as-tu crus quand ils te disaient que toutes les luttes étaient vaines? Ces paroles du rappeur Nekfeu, le paranageur Hicham Boufekane, les affectionne particulièrement. Car des rêves, il en déborde, dont le plus important est d’aller en sélection nationale et de porter un bonnet à son nom aux couleurs rouge et blanche. Jeux paralympiques accrochez-vous, Hicham est en voie de vous envahir.

À l’image du danseur international, Lazylegz, Hicham Boufekane souffre d’arthrogrypose. Concrètement, les muscles de ses jambes sont faibles, il ne peut plier les genoux à moins de 90 degrés et a une faiblesse sur tout le côté droit du corps.

Est-ce suffisant pour limiter le jeune homme de 17 ans et le brimer dans son quotidien ou ses rêves? Pantoute! Lui-même confie que son handicap n’a jamais été un problème dans sa vie.

Contrairement à Lazylegz, le handicap d’Hicham ne nécessite pas qu’il utilise des béquilles au quotidien. Sa passion, il la vit dans l’eau avec la natation. Tout débute à ses 8 ans, lorsque ses parents soucieux d’avoir un enfant en santé cherchent une activité physique qui n’aggrave pas sa pathologie. Le médecin recommande la natation. Résultat, 10 ans plus tard, Hicham fait figure d’espoir en paranatation québécoise. Sa pratique du sport ne nécessite aucun suivi médical spécifique et il profite, comme les autres sportifs, de séances de massothérapie pour éviter des tensions dans les muscles.

Graine de champion
En 2016, Hicham a concouru à ses 3es Jeux du Québec en paranatation. Et une fois encore, sa participation a été fructueuse avec 3 médailles (2 ors et 1 argent) sur 4 épreuves. Heureux de sa performance, Hicham explique qu’il était exténué avant que ne débutent les épreuves. Il revenait de Gatineau où eurent lieu les Can-Am, plus gros championnat de paranatation au Canada dont il remporta la médaille d’or au 400m nage libre.

Non content de ses médailles, Hicham battit son principal adversaire aux Jeux du Québec: lui-même. Il réalisa ses meilleurs temps en plus d’avoir raflé 4 médailles en quelques jours, sur 2 championnats. «La course est déjà faite avant d’entrer dans la piscine, explique-t-il. Elle est juste le fruit du travail.» Aujourd’hui, entouré de récompenses et reconnu par le comité national, Hicham montre une confiance tranquille qu’il a appris à bâtir avec les années.

Angoisse de la victoire
«Hicham est un guerrier, explique son entraîneur Bruno Benceny. Mais au début, il souffrait d’anxiété avant la course. Au point où parfois je me demandais s’il allait monter sur le podium. Mais il a réussi à sortir de sa torpeur et cette année a été incroyable.»

À trop vouloir bien faire et à avoir l’esprit trop compétitif, Hicham se mettait beaucoup de pression. Mais pour celui qui nage depuis ses 8 ans, la natation reste avant tout un plaisir où il peut tout donner. «Je me sens inarrétable dans la piscine.»

Loin d’être un simple entraîneur, Bruno est surtout l’une des personnes les plus importantes dans la vie d’Hicham. «Il a été le premier à croire en mes rêves; je peux réussir avec lui.» Côte à côte, les deux hommes respirent la complicité, «même un peu trop parfois», blague Bruno.

Programme sport-étude
Du haut de ses 17 ans, Hicham doit surtout concilier le sport et les études. Depuis 2015, il a intégré le Cégep Maisonneuve en Sciences de la Santé et dispose d’un programme aménagé pour poursuivre la natation.

En plus des études, c’est 18 heures d’entraînement en piscine et 3 heures de conditionnement physique par semaine.

Qu’il soit parasportif ou non, réussir ses études avec un tel emploi du temps relève d’un jeu d’équilibriste. Son entraîneur le suit de près et veille à ce que la famille, l’entraînement et les activités extérieures trouvent leur place.

Hicham n’a encore jamais été sélectionné pour représenter le Canada, mais il espère bien se qualifier en 2017. Son entraîneur voit pour lui un bel avenir de nageur, et même s’il espère être encore à ses côtés, Hicham a déjà su tracer sa voie vers le succès.

Paranatation

Durant les compétitions, les nageurs avec un handicap physique ou mental concourent séparément. Pour la détermination du podium des nageurs avec un handicap physique, les premiers arrivés ne sont pas nécessairement les vainqueurs.

Chaque nageur est enregistré dans une catégorie correspondant à son handicap. Hicham Boufekane est considéré comme un S9, c’est-à-dire «un nageur éprouvant une sérieuse faiblesse au niveau d’une jambe; ou éprouvant un très léger problème de coordination; ou ayant perdu un membre».

Le score sera calculé en fonction de la performance comparativement au record mondial. Le podium sera formé des meilleurs temps des nageurs non par rapport aux concurrents dans le bassin, mais en fonction du record de la catégorie.

La natation est l’unique sport accessible à tous, quelle que soit la condition physique ou mentale. L’eau enlève la barrière physique, tandis que la nage travaille la motricité de tout le corps.

Au Québec, le succès de la paranatation est clair. C’est la 3e édition de cette discipline aux Jeux du Québec et le nombre de nageurs a doublé, passant de 7 à 15. Hicham Boufekane fait partie des pionniers, y participant dès 2012. Quant à l’équipe canadienne de paranatation, elle est composée de 22 nageurs, 7 d’entre eux proviennent du Québec.

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet:http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4264 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X6.

Bistro le Ste-Cath

Un restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, le Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Le Ste-Cath présente plus de 250 spectacles gratuits par année.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

4264, rue Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec, H1V 1X6.     www.stecath.com.

Jeux du Québec et Jeux Olympiques

Quel souvenir avez-vous des Jeux du Québec?

Et des Jeux Olympiques de 1976?

Dossier Jeux Olympiques

«Je suis originaire de France et chez nous les régions n’ont pas cette importance. Les Jeux du Québec c’est un peu une colonie de vacances avec du sport. Les jeunes s’amusent beaucoup.»
Damien, 27 ans.

«En 1976, la performance de Nadia Comaneci avec son 10. On en parlait à la radio, la télé. Une petite puce avec une performance précise. C’était une 1ère au niveau de la perfection. À cette époque, je travaillais au remplacement des lentilles d’athlètes pour Jeux Olympiques. Et cette année, je suis à la sécurité des Jeux du Québec.»
Ghislaine, 61 ans.

«C’est ma première fois aux Jeux du Québec, je suis là car ma fille y participe. Mon père était dans la construction et il a participé à la création du Stade Olympique pour les Jeux Olympiques de 1976.»
Josée, 51 ans.

«Je fais partie de l’équipe d’événementiel et l’ambiance est vraiment cool. C’est la 1ère fois que je vais aux Jeux et c’est vraiment grandiose avec l’immense stade, les aménagements et surtout le show d’ouverture. C’est bien pour ces jeunes, ils viennent en équipe et doivent se sentir un peu comme des vedettes.»
Vincent, 19 ans.

«Personnellement, je ne suis pas les Jeux du Québec. Mais mon fils les suit beaucoup. Tous ses amis y participent.»
Carla, 39 ans.

«Je viens de la Capitale-Nationale et je fais du vélo sur route. Ce sont mes 1er Jeux et c’est exceptionnel. C’est tellement le fun!»
Vincent, 15 ans.

«Il y a 6 ans mon fils a fait la compétition en cyclisme et il a gagné l’argent. J’étais si fier!Je viens de Suisse et j’ai pratiqué le cyclisme plus jeune et fait quelques courses. Mais il n’y a pas de concept tel que les Jeux du Québec. Par dévouement pour cette discipline, je me suis engagé comme répondant / accompagnateur régional pour les jeunes et je me suis promis de ramasser 2 médailles à chaque Jeux. J’en suis à mes 3ème et j’ai tenu ma promesse.»
Roger, 53 ans.

«Je fais partie de l’équipe de missionnaires / encadrement et ce sont mes 3ème Jeux. C’est vraiment une expérience hors de l’ordinaire à vivre. C’est un privilège car c’est réservé aux athlètes d’un certain niveau. Il y a un grand sentiment d’appartenance à la région.»
Philippe, 28 ans.

«La flamme olympique à l’ouverture des Jeux Olympiques de 1976 m’a marqué. J’étais venu avec mes parents et je trouvais cela impressionnant de voir la flamme portée jusqu’à son flambeau.»
Robert, 46 ans.

«Lors de la compétition de cyclisme de lundi, ma chaîne a brisé et j’ai fait une chute qui m’a causé une commotion cérébrale. Mais même si j’avais mes chances de remporter la médaille d’or, le positif est que je n’aurai pas à courser les 60 km de demain [rires].»
Éric, 15 ans.

«Je n’ai pas pu les faire quand j’étais plus jeune et j’aurai dû. Je le regrette maintenant. Je faisais du cyclisme à ce moment-là. Ce qui est bien est que ce n’est pas juste du sport, c’est aussi un esprit d’équipe. Cette année, j’y suis comme entraineuse.»
Mégane, 19 ans.

«Je fais partie du comité organisateur pour les Jeux d’hiver de 2017. C’est vraiment beau tout ce que vivent ces jeunes. Pour ma part, j’ai fait les Jeux du Québec en athlétisme en 1978, mais je n’étais pas conscient de tout. J’aime voir le sourire et la souffrance dans l’effort de ces jeunes.»
Réjean, 59 ans.

«J’ai déjà participé aux Jeux du Québec en patinage artistique. Ce sont de bons souvenirs. C’est une bonne chose car on rencontre des jeunes de tout le Québec et on pratique notre activité physique, même si c’est plus difficile. J’aime l’esprit fort pour chaque région.»
Marie-Ève, 23 ans.

«J’ai fait les Jeux du Québec en 2001 à Rimouski en Judo. Je me rappelle que c’était vraiment le fun, j’ai eu la médaille d’or en individuel et la bronze en équipe. On était une bonne équipe. Mais c’était surtout la première fois que je dormais hors de chez mes parents. Aujourd’hui, je reviens au Jeux mais en tant que journaliste pour RDS. C’est vraiment le fun et le village aux athlètes est toujours aussi bien.»
Marie-Pierre, 29 ans.

Autres textes sur le sport et les Jeux Olympiques

Les Jeux du Québec et les Jeux Olympiques de Montréal

13716215_10154341676259439_5288926057979989587_n.jpg

Jeux olympiques de Montréal: 40 ans

Les 51e Jeux du Québec

Raymond Viger Dossiers Sport, Jeux olympiques

13692684_10154341676479439_1371502918128608402_n

Pour souligner les 40 ans des Jeux olympiques de Montréal, les finales des Jeux du Québec se déroulent à Montréal.

Même si les compétitions se déroulent partout à travers Montréal selon les besoins d’équipements, le centre d’attraction des Jeux du Québec se dérouleront à L’esplanade du Stade olympique.

Une belle façon de souligner les 40 ans des Jeux olympiques de Montréal. Pour l’occasion, du 18 au 25 juillet, les Food trucks seront présents sur L’esplanade, de 13h à 21h.

13754276_10154341676589439_7157552918783429646_nNouveauté pour cette présentation, Bistro le Ste-Cath aura son Food Truck! Vous ne pourrez pas le manquer, il sera lettré au nom du Bistro. Le chef Nicolas et sa brigade seront présents pour vous présenter un menu original:

  • Burger Indien (invention du chef Nicolas),
  • Burger Créole (mon invention)
  • Saucisse cheddar panure paprika fumée (invention du chef Nicolas)
  • Le tout pouvant être accompagné d’une frite.

13726592_10154341676254439_5614468689715279044_nMême si les Food trucks ne débutent que demain, les cérémonies d’ouverture des Jeux du Québec débutent aujourd’hui le 17 juillet.

Au plaisir de vous croiser au Stade olympique.

Bon Jeux du Québec à tous.

Autres textes sur le sport

Bistro le Ste-Cath
4264 Ste-Catherine est, Montréal (une rue à l’est de PIE-IX)
(514) 223-8116 http://www.stecath.com  bistro@le-ste-cath.com peoples choice choix du public restaurant où manger bonne bouffe

Merci à tous nos fidèles supporters non seulement pour votre présence au Ste-Cath mais aussi votre implication sur les réseaux sociaux.

Merci de souligner notre originalité d’offrir

  • 260 spectacles gratuits par année
  • 100% des surplus versés à la communauté.

Pour ne pas manquer les nouveautés, inscrivez-vous à notre info-lettre sur le site http://www.stecath.com ou encore programmation 2016

Merci d’inviter Le Ste-Cath parmi vos amis Facebook: Bistro le Ste-Cath.

Bistro le Ste-Cath

souper spectacle musique chant show event est montréal restaurant où sortir quoi faireUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

Situé en plein coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com.

Annie Pelletier et Lazy Legz: qu’ont-ils en commun?

De la gymnastique au Skateboard

Du plongeon au breakdance

Raymond Viger  Dossiers Jeux OlympiquesBreakdanceLazy Legz Luca Patuelli

annie pelletier plongeon jeux olympiques jo plongeuseAnnie Pelletier et Lazy Legz ont quelque chose en commun qui font d’eux des êtres extraordinaire qui méritent notre respect.

Annie Pelletier pratiquait la gymnastique et rêvait des Jeux olympiques. Un accident lui empêche d’atteindre ses objectifs. Elle décide alors de faire carrière comme plongeuse et vise toujours les Jeux olympiques. En 1996, Annie Pelletier décroche une médaille de bronze aux Jeux olympiques.

lazy-legz-breaker-ill-matic-bequille-breakdance-breakdancing-hiphop-break-handicap1Lazy Legz était un passionné du Skateboard. Il a subi 16 opérations pour le traitement de ses jambes. Une de ces opérations l’a empêché de faire du Skateboard. Il décide alors de devenir breakdancer. Depuis, Lazy Legz est devenu une vedette internationale de breakdance qui passe plus de temps dans les avions qu’à la maison.

Pas d’excuses… Pas de limites nous lance-t-il. Rien ne doit nous arrêter. Annie Pelletier et Luca Patuelli nous le montre bien.

Merci pour les exemples de persévérance que vous êtes devenus.

Textes sur Lazy Legz

Lazy Legz présente son T-Shirt Pas d’excuses… pas de limites

T-Shirts Pas d'excuses Pas de limites Lazy LegzPour soutenir le breakdancer Lazy Legz dans ses conférences de motivation dans les écoles.

Les T-Shirts Pas d’excuses, pas de limites en noir ou encore No excuses, no limits en bleu sont maintenant disponibles. 20$ (plus taxes et transport).

Par téléphone pour paiement par carte de crédit 514-256-9000. Par Internet. ou courriel cafegraffiti@cafegraffiti.net

En passant au Café-Graffiti 4237 Ste-Catherine est du lundi au vendredi de 9:00 hres à 17:00 hres. vous pouvez payer en argent, chèque, carte de crédit ou débit.

Par la poste: 4237 Ste-Catherine est Montréal, Qc. H1V 1X4. N’oubliez pas de mentionner la grandeur et si vous voulez le T-Shirt français ou anglais.

Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs!

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logoVotre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en bleu, rouge, noir ou blanc. Ou encore votre Sweat-shirt disponible en gris pour seulement 29,95$.

Pas d’excuses, pas de limites. Le t-shirt de Lazy Legz

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: T-shirts Café Graffiti

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900.

Pour rejoindre les artistes du Café-Graffiti: (514) 259-6900.

Le sexisme des Jeux olympiques et l’homophobie de Sotchi

Le saut à ski fait son entrée à Sotchi

Un sexisme qui a duré 90 ans!

Raymond Viger  Dossiers HomosexualitéJeux olympiques,

Égalité Homme-Femme

jeux olympiques saut ski féminin femmes sexismeL’homophobie russe pour les Jeux olympiques de Sotchi a bien fait parler d’elle.

Mais voilà qu’une publicité m’interpelle. Pour la première fois en 90 ans, le saut à ski féminin sera maintenant une discipline officiellement autorisé pour les Jeux olympiques.

Les hommes sautent depuis 1924 mais les femmes ne peuvent le faire qu’à partir des Jeux olympiques de Sotchi. En 2006 et en 2010, le saut à ski féminin avait été refusée… par manque de haut niveau dans ce sport.

C’est un cercle vicieux. Si le sport est inclus dans les Jeux olympiques, les femmes pourront se pratiquer et s’améliorer. Mais si le sport ne fait pas parti des J.O., comment avoir accès aux équipements, aux entraîneurs, aux commanditaires…?

Des groupes de femmes avaient été en cour pour tenter de forcer les organisateurs des Jeux à inclure le saut à ski féminin pour les Jeux olympiques d’hiver de Vancouver. Deux instances judiciaires avaient refusé le droit aux femmes de pratiquer ce sport en 2010.

J’ai été surpris et déçu de me rendre compte qu’il y avait encore des lieux de sexisme dans notre société et que nous avons encore beaucoup de travail à faire.

Autres textes sur Égalité Homme-Femme

Dénoncer ou boycotter les Jeux olympiques de Sotchi?

L’homophobie russe

Controverse des Jeux olympiques

Raymond Viger  Dossiers HomosexualitéJeux olympiques

homosexualité homosexuel homos lesbiennes lesbianisme homophobieDans un billet de la semaine dernière, ma conjointe Danielle en appelait à un boycott des Jeux olympiques de Sotchi, motivé par l’homophobie qui règne en Russie.

Est-ce que les Jeux olympiques n’auront pas permis de mettreu grand jour cette violence envers les homosexuels russes?

Est-ce que les Jeux olympiques et les réactions internationales envers cette homophobie n’est pas une façon d’aider le peuple russe de sortir de leur homophobie?

Peut-être que la présence des Jeux olympiques, même dans les pays qui contreviennent aux droits et libertés individuels deviennent des ambassadeurs pour une meilleure société?

Autres textes sur Homosexualité

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$. Une co-écriture avec le journaliste Colin McGregor a permis de présenter une version anglophone LOVE in 3D.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

%d blogueurs aiment cette page :