Peut-on avoir un gouvernement responsable, capable de mettre ses culottes?

Journal de Montréal, 20 octobre, Michel Girard:

Les automobilistes québécois se font carrément exploiter par les pétrolières.

Photo Martin Chevalier, Journal de Montréal

On le savait. On s’en doutait. Il y a plusieurs décennies ont nous disait que les USA avaient 6 mois de réserve de pétrole et que l’offre et la demande fixait les différents prix de l’essence.

Puis un jour des intempéries font leurs ravages. Le prix de l’essence augmente.

Quelques années plus tard le prix du pétrole augmente. Non pas qu’il y ait eu un cataclysme rendant plus rare cet or noir. On pense qu’il va y avoir une catastrophes environnementales touchant le pétrole. La spéculation des pétrolières nous était confirmée.

Et que dire de la fixation des prix. Si nous étions dans un vrai marché d’offre et de demande, les prix ne serait pas à monter et descendre tous en même temps et de la même ampleur.

Aujourd’hui, le Journal de Montréal, sous la plume de son journaliste Michel Girard, nous confirme, chiffre à l’appui, que les pétrolières nous baisent officiellement, grandement, sérieusement…

Tout bon gouvernement avec ses armées de fonctionnaires pour faire sortir les chiffres devaient le savoir depuis des lustres.

Mais qu’est-ce que notre gouvernement attend pour protéger les droits et le respect de ses citoyens. Et je ne me limite pas à l’actuel gouvernement Caquiste ou les précédents Libéraux ou encore Péquistes. Tout le monde le sait que les pétrolières, les pharmaceutiques et autres grandes corporations viennent nous siphonner et profiter de nos bonnes grâces.

Peut-on avoir un gouvernement capable de mettre ses culottes et d’agir pour le bien-être du peuple?

Un gouvernement qui joue à l’autruche devant de telles extravagances financières est soit:

  • Myope et ne devrait pas être au pouvoir
  • Il fait parti de la fraude et reçoit des pots de vin
  • Complètement impuissant devant les grands profiteurs du système et incapable d’agir adéquatement.

Si vous voyez d’autres possibilités, merci de m’en faire part. Parce que dans ces hypothèses, je ne vois rien qui me donnent confiance envers nos gouvernements, peu importe la couleur de leur chemise.

Autre texte qui pourrait vous intéresser: Le pétrole, l’environnement et votre portefeuille

Si la lecture de ce genre de texte vous bouleverse au point de ne plus voir la lumière au bout du tunnel:

Guide d’intervention auprès d’une personne suicidaire

ressources suicide crise suicidaire vouloir se suicider mourirRessources:

Pour le Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Les CLSC peuvent aussi vous aider.

La France: Infosuicide 01 45 39 40 00. SOS Suicide: 0 825 120 364   SOS Amitié: 0 820 066 056

La Belgique: Centre de prévention du suicide 0800 32 123.

La Suisse:Stop Suicide

Pour soutenir notre intervention sociales auprès des jeunes vous pouvez vous abonner au magazine Reflet de Société.

Et pour ceux qui ont le coeur solide et qui croit au financement communautaire à travers des obligations d’épargne communautaire.

Merci pour votre présence et votre soutien.

Publicités

Être en affaire no 11: évaluer et corriger

Se remettre constamment en question

Réussir en affaire

Être à son compte est un choix pour certains, un manque de choix pour d’autres. Tous les vendredis, une nouvelle chronique présente un demi siècle d’expérience en entreprenariat privé et communautaire. 

Raymond Viger     Dossier Réussir en affaire

comment réussir en affaire trucs partir à son compte conseils entrepreneurUne grave erreur en affaire est de brûler ses clients potentiels. Quand on rencontre un client, on se remet en question, on s’améliore et on retourne ensuite sur le terrain. On écoute notre client. En quoi mon offre ne répond pas à son besoin. Rien de plus bête que de répéter sans cesse la même erreur.

On avance – on évalue – on corrige. On avance – on évalue – on corrige… Notre vie commerciale est une éternelle remise en question. Rien n’est coulé dans le ciment. Il faut évaluer si on abandonne un objectif, si on le modifie ou si on change la façon de le présenter.

Rien ne peut être pris pour acquis en entreprise. La compétition change constamment, les gouvernements changent les règles et les façons de faire, même les fournisseurs nous obligent à nous adapter à de nouvelles règles.

Il nous faut constamment continuer à développer notre entreprise, continuer d’observer notre environnement commercial et s’adapter. C’est la base de la santé professionnelle.

Chronique Réussir en affaire

 

Publicité D’un couvert à l’autre: histoire d’un entrepreneur communautaire

D'un couvert à l'autre livre bistro le ste-cath journal de la rue Café GraffitiLe livre retrace les 25 ans d’histoire de l’organisme Journal de la Rue, les principaux évènements que l’organisme a traversé et parle avec émotions et réalisme de la réalité de l’intervention auprès des jeunes.

Une section est dédiée au dernier projet de l’organisme, le bistro Ste-Cath, l’histoire quotidienne de ce lieu mais également la relation entre les artistes et le public, notamment Elizabeth Blouin-Brathwaite, Pascal Dufour, Sule Heitner, B.U, Davy Boisvert,…

Une co-publication entre Delphine Caubet et Raymond Viger. Photographies Georges Dutil. Une couverture de l’artiste Geneviève Lebel. Le livre est disponible en édition de luxe (30 pages en couleur) à 24,95$ ou en noir et blanc à 19,95$ (plus 4,95$ taxe et livraison). Aux Éditions TNT. (514) 256-9000.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Quand le communautaire verse plus de 10 millions aux gouvernements

Créer une richesse communautaire

Création d’emplois

Raymond Viger     Dossier Communautaire, Économie

Je viens de l’entreprise privée. J’y faisais d’excellents revenus. Avec mes différentes entreprises, j’ai investi dans le communautaire et les grandes causes sociales.

J’étais déçu de voir que malgré les outils que je donnais au communautaire (main d’oeuvre, entrepôts, camions, argent, locaux…) les opportunités et le transfert de connaissance, rien ne levait. Je pouvais donner 10 000$ et le monde du communautaire ne réussissait qu’à en faire 2000$ avec! Rien de rentable. Rien de productif. Rien d’attrayant.

financement communautaire social financerUn jour j’ai décidé de faire un virage vers le communautaire. Pas dans une période où je serais arrivé avec mes gros sabots et mon argent. Une période où je suis arrivé avec rien. Prêt à repartir en neuf avec la volonté d’intervenir et de démontrer que la prévention peut être payante.

Sans subvention, l’organisme aura créé une cinquantaine d’emplois. Pour plusieurs, des assistés sociaux à qui nous leur avons montré un emploi et les engageons.

Nous payons différentes formes de taxes, impôts et charges sociales. Ainsi, ce sont plus de 10 millions de dollars que nous avons fait parvenir aux 3 paliers de gouvernement depuis la création de l’organisme.

financer communautaire financement social prévention interventionEt ça ne fait que commencer. Pour l’instant, nous ne voyons que la pointe de l’iceberg. Nous travaillons à intensifier notre soutien aux autres organismes communautaires et pouvoir les soutenir dans leur financement.

Dans cette période d’austérité que les gouvernements nous ont préparé;

Dans cette période où les grands projets comme la Fondation Lucie et André Chagnon n’ont pas réussi à démontrer leur point;

Notre organisme travaille à développer une 3e voix de financement pour le communautaire. Les années à venir seront intéressantes à observer.

Fondation Lucie et André Chagnon et le Commensal

Autres textes sur Communautaire

Publicité D’un couvert à l’autre: être un entrepreneur communautaire

D'un couvert à l'autre livre bistro le ste-cath journal de la rue Café GraffitiLe livre retrace les 25 ans d’histoire de l’organisme Journal de la Rue, les principaux évènements que l’organisme a traversé et parle avec émotions et réalisme de la réalité de l’intervention auprès des jeunes.

Une section est dédiée au dernier projet de l’organisme, le bistro Ste-Cath, l’histoire quotidienne de ce lieu mais également la relation entre les artistes et le public, notamment Elizabeth Blouin-Brathwaite, Pascal Dufour, Sule Heitner, B.U, Davy Boisvert,…

Une co-publication entre Delphine Caubet et Raymond Viger. Photographies Georges Dutil. Une couverture de l’artiste Geneviève Lebel. Le livre est disponible en édition de luxe (30 pages en couleur) à 24,95$ ou en noir et blanc à 19,95$ (plus 4,95$ taxe et livraison). Aux Éditions TNT. (514) 256-9000.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Les fonds de pension des employés

Les syndicats manquent de moyens

Le gouvernement manque de couilles

Raymond Viger  Dossiers ÉconomiePolitique

fonds de retraite pension money argent faillite volQue ce soit des entreprises comme Camco qui se permettent de faire faillite sans honorer leurs obligations envers le fonds de pension de ses employés ou un Vincent Lacroix qui pige frauduleusement dans les épargnes retraites, je ne vois aucune différence.

Ce qui me désole le plus dans ces histoires c’est de voir que nos gouvernements, qui sont censés nous protéger, qui ne font rien pour défendre nos intérêts.

Les fonds de pension

Un fond de pension d’un employé est la somme des cotisations de l’employeur et de l’employé. Le fond de pension va croître sous le principe de laisser l’argent faire de l’intérêt. En bout de ligne, les intérêts en arrive rapidement à être plus imposants que les cotisations versées par les deux partis. Dans la mesure où les argents s’y retrouvent.

Si une des partis ne versent pas sa part ou, pire, vide le petit cochon, les intérêts n’auront pas la chance de servir de levier pour assurer la retraite des employés.

Voler le fond de pension

usa-dollar-bills-fonds-retraite-pensionComment se fait-il que des municipalités et des entreprises aient pu piger dans ses cotisations et même ne jamais les verser, au détriment des employés?

Pourquoi ces argents ne se sont pas retrouvés dans des fiducies pour les protéger et assurer un rendement?

Un fond de pension n’est pas un compte de banque pour financer une municipalité ou une entreprise.

Des ventes à l’abri du syndic

Quand j’entends parler d’une entreprise comme Camco qui fait faillite, après avoir vendu son usine au Mexique à deux anciens administrateurs et ne pas être en mesure de verser 100% du fonds de pension et de fournir les assurances prévues, je me demande comment se fait-il que le gouvernement ne fait rien pour protéger les employés?

Comment se fait-il que les syndicats n’aient pas exigés que les argents du fonds de pension soient versés en fiducie, loin des grandes mains des entreprises?

Doublement lésé

Non seulement les gouvernements n’ont pas pris les moyens pour éviter de telles fraudes, mais la faillite a aussi lésé tous les citoyens avec des impôts qui n’ont pas été payés.

Je trouve ces manques inacceptables et ne m’aide en rien à avoir confiance en nos gouvernements pour bien protéger nos intérêts collectifs.

Autres textes sur Économie

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet:http://www.refletdesociete.com/abonnement.html. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

« Notre » gouvernement, une notion à définir

Définir le mandat du gouvernement

Conflit d’intérêt en politique

Raymond Viger Dossie Politique

pour-qui-voter-comment-voter-election-2014-elections-provincialesCombien de fois avons-nous entendu le gouvernement précédent, notre gouvernement, l’autre gouvernement…?

Les politiciens semblent avoir oublié la base de la démocratie. Le gouvernement est un ensemble de personnes de différentes allégeances politique qui, ensemble, doivent mener à terme un mandat de gestion politique pour le bien-être de ses citoyens.

Déresponsabilisation politique

Quand un politicien chiale et dit que le gouvernement précédent a fait des erreurs et qu’il faisait parti de l’opposition, il faisait parti de ce gouvernement et il est tout autant responsable que le parti au pouvoir.

Il faudrait arrêter de se déresponsabiliser et toujours essayer de prouver que « l’autre » a fait des erreurs, on paye pour les erreurs des « autres »…

Le système politique est non seulement à être repensé, mais les changements doivent se faire au plus vite. Parce que les campagnes de salissage et le niaisage politique ne s’arrêteront pas là. Il va s’amplifier d’une élection à l’autre pour devenir de plus en plus ridicule.

Nous avons besoin d’un gouvernement qui travaille pour le bien-être du peuple et non pas pour les avantages de son parti. On s’en fout de son parti politique. Ce qui nous tient à coeur c’est le Québec.

Autres textes sur Politique

Pour ceux qui trouvent qu’il y a trop de chicanes inutiles en politique, et qui seraient découragé par la vie politique du Québec, je vous laisse les informations sur un roman humoristique et de croissance personnelle. L’Amour en 3 Dimensions… Ha si les partis politiques pouvaient faire autant au lieu de se lancer de la boue!

L’Amour en 3 Dimensions (français), Love in 3 D (anglais).

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

La classe, la mobilisation des jeunes et les prochaines élections

La révolte des étudiants

Les bases d’une révolte sociale

Nous n’avions pas vu de mobilisation sociale depuis longtemps. Notre société a besoin d’une réforme en profondeur. La mobilisation des étudiants va-t-elle permettre de mettre la table aux changements sociaux que nous avons besoin?

Raymond Viger Dossiers Éducation, Politique, Économie

la classe manifestation etudiante greve etudiants revolution politique educationLes médias nous présentent les manifestations des étudiants exigeant le gel des frais de scolarité. Quand on lit la mission de l’association étudiante La classe, le gel des frais de scolarité n’est qu’une première étape vers la gratuité scolaire. Même si le gouvernement gèle les frais scolaires, nous ne sommes pas heureux pour autant et il n’y a rien de régler.

Ce n’est pas la seule insatisfaction sociale que nous vivons. Certains demandent des changements en profondeurs dans le système de l’éducation.

Mais il y a aussi le système de santé qui ne réussit pas à nous donner des médecins de famille et un bon service.

Sans oublier les fraudes dans l’attribution des contrats dans la construction qui sont contaminés par les mafias.

Et que dire de nos actions et nos positions environnementales?

Un système politique qui favorise l’agenda personnel des politiciens qui se retrouvent dans le haut de la pyramide mais qui ne semble pas avoir la volonté de se tenir debout devant les compagnies pétrolières, pharmaceutiques, les abus syndicaux, les groupes criminalisés et autres.

Finalement, un système politique qui ne correspond pas à nos valeurs.

la classe manifestation etudiante greve etudiants revolution politique educationLes étudiants se sont mobilisés pour le gel des frais de scolarité. Et si nous nous mobilisions derrière eux pour dire au gouvernement qu’il n’y a pas que les étudiants qui sont insatisfaits de notre système politique?

Le politique est supposé être au service de sa communauté. J’ai plutôt l’impression que c’est le contraire. Un système politique qui nous conte toutes sortes de menteries pour prendre le pouvoir, supposément démocratiquement. Un système politique incapable de se tenir debout devant les lobbys. Un système qui n’est pas à l’écoute de ses citoyens qu’il est sensé représenter…

On ne cesse de réclamer un changement social important. Nous sommes tanné de voir la fraude qui corrompt notre système. Nous sommes fatigué de voir le système politique inerte devant les questions sociales essentielles…

Un ménage politique en profondeur

On rentre au Parlement, on fait le ménage d’un ancien système qui ne nous représente pas adéquatement et on recommence à zéro.

Est-ce une révolution que je propose? Une révolution telle qu’elle se défini: un mouvement politique amenant un changement brusque et en profondeur dans la structure politique et sociale d’un État.

Rien de violent dans cette pensée. La violence viendra de la résistance que l’ancien système politique opposera au changement. La violence viendra de ces politiciens qui utiliseront tous les moyens en leur possession pour éviter d’être tassé. La violence viendra de tous ces gens qui profitent et qui manipulent le pouvoir en place…

Que les gens en poste d’autorité accepte le changement et y participe et il n’y aura pas de violence. Parce que la violence attire la violence. La première violence ne débute pas dans les rues et dans les manifestations.

La première violence vient de cette sourde oreille des politiciens qui n’en font qu’à leur tête.

N.BGabriel Nadeau-DuboisMartine Desjardins et Léo Bureau-Blouin seront à l’émission Tout le monde en parle ce soir.

Autres textes sur Politique

Carte anniversaire, poster, T-Shirt avec impression d’artistes

poster affiche flyer carte anniversaire cartes souhaits voeux affichage impression t-shirtUne boutique virtuelle toute en couleur pour des produits artistiques originaux. Une façon originale de soutenir de jeunes artistes dans leur cheminement artistique.

Que ce soit pour une carte anniversaire ou un T-Shirt personnalisé, un CD de musique ou un livre, la boutique des Éditions TNT mérite de faire un détour.

Merci d’encourager les artistes et le Café-Graffiti. www.editionstnt.com (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. cafegraffiti@cafegraffiti.net

Pour une réforme de notre système politique

Politique et démocratie

Comment réformer le système politique pour une société démocratique, juste et équitable?

Est-ce que le système politique que nous avons dessert bien la démocratie? La dernière élection fédérale nous montre des cas extrêmes d’abus qui ne devraient pas exister dans un système démocratique juste et équitable.

Raymond Viger  Dossiers Politique, Stephen Harper

Les résultats de la dernière élection fédérale est sans équivoque. Jack Layton a fait élire une série de députés sans expérience et sans même être présent dans leur comté. Il est évident que les gens n’ont pas voté pour ces députés mais pour Jack Layton et le NPD. Avons-nous les meilleurs députés pour nous représenter? Avons-nous le meilleur système politique pour avoir une démocratie juste et équitable?

Depuis la Confédération de 1867, le Canada a le même système politique. Malgré quelques modifications en cours de route, après 144 ans, il est maintenant temps de faire une réforme en profondeur de notre système politique et de la façon que la démocratie s’exerce au Canada.

Pour une réforme du système politique

Les différents systèmes politiques des autres pays ont aussi leurs lacunes. Au lieu d’essayer de copier ou tenter d’améliorer ce qui ne fonctionne pas à 100%, pourquoi ne pas tenter de trouver un nouveau système de fonctionnement politique pour exercer notre démocratie?

La politique c’est l’organisation du pouvoir dans une société. Ce pouvoir a été usurpé par des lobbyistes, des gens qui parrainent des partis, des partis politiques qui ont des agendas cachés, par des politiciens qui font la pluie et le beau temps en muselant les députés qui nous représentent, par des guerres entre les partis qui ne cessent de chercher des poux aux partis d’en face…

On ne construit pas un pays avec un tel derby de démolition. Est-ce qu’un conseil d’administration d’une entreprise est déchiré en 3 ou 4 factions qui n’essayent que de trouver les erreurs des autres? Un conseil d’administration n’est-il pas un regroupement d’administrateur qui travaille ensemble pour que leur entreprise réussisse le mieux possible? Pourquoi les politiciens ne s’inspirent-ils pas des chefs d’entreprise pour atteindre des objectifs concrets pour un pays plus fort?

Notre système politique actuel oblige les partis à garnir leur caisse électorale. Tous ces montants que les politiciens reçoivent des entreprises n’inciteraient-ils pas les politiciens à se “souvenir” de leur bon samaritain financier au moment où ils seront au pouvoir?

Tous ces millions dépensés pour se faire élire et démontrer que le parti adverse est incompétent ne pourraient-ils pas servir à la guerre contre la pauvreté?

Gérer les affaires de l’État

À quelques différences près, le système politique est comme une grosse entreprise, une multinationale. Des gens doivent gérer et administrer une société pour en arriver à atteindre une mission. Une entreprise c’est de faire de l’argent pour les actionnaires, un gouvernement, c’est de gérer les différentes relations que notre société établi avec ses citoyens et ses commerçants, les autres pays… dans un objectif de Justice et d’Équité. Ces relations sont humaines, financières, matérielles…

Mis à part quelques cas de dérapage, théoriquement, dans une entreprise, les membres du conseil d’administration sont tous présents pour soutenir la mission de l’entreprise. Dans notre système politique actuel, nous avons des membres de différents partis politique qui ne cessent de se chicaner, de se tirer dans les pieds et de tenter de prouver que l’autre parti est incompétent à gérer les affaires de l’État.

Conflit d’intérêt de notre système politique

Le système actuel pour élire un gouvernement nous met en conflit d’intérêt. Quand je vote, est-ce que je le fais pour le meilleur député de mon comté ou pour le Premier ministre du pays? Si je vote pour le meilleur député de comté, est-ce que le respect de la ligne de parti va l’empêcher de faire son travail?

Fini les chicanes inutiles de parti, on élimine tous les partis politiques. Nous voulons avoir les meilleurs politiciens pour représenter leur comté et que tous ensemble ils travaillent pour bâtir un pays et non plus se démolir les uns et les autres.

Pour un nouveau système politique

Pour éviter d’élire des absents et de parfaits étrangers comme il a été fait à la dernière élection fédérale, le peuple fait l’élection de l’ensemble des députés. Ceux-ci, ne sont rattachés à aucun parti politique. Ils se présentent dans leur comté et les électeurs font l’élection de la meilleure personne pour les représenter.

Pour éviter d’avoir un parti politique au pouvoir qui est pris à trouver des ministres avec les seuls membres de son parti qui ont été élus, tous les députés élus, en leur âme et conscience, avec un vote libre, font l’élection des ministres. Parmi l’ensemble des députés élus, quels sont les meilleurs politiciens pour prendre des dossiers spécialisés? En ayant plus de choix, nous devrions avoir plus de compétences qui se retrouvent avec des fonctions ministérielles.

Et finalement, les ministres se réunissent pour faire l’élection de celui qui sera le premier ministre. Exactement de la même façon qu’on le fait dans une entreprise privée, dans une coopérative ou encore dans un organisme communautaire.

Tous pour un et un pour tous

Tous les députés ensemble travaillent pour l’avancement de leur pays au lieu de passer le plus clair de leur temps à se chicaner entre eux et tenter de jeter le discrédit sur le parti adverse.

Est-ce que cette formule politique est parfaite? Je ne prétend pas avoir la vérité. Cependant je vous offre ce manifeste pour que vous le commentiez, apportiez vos propositions et vos modifications. Est-ce que tous ensemble on peut arriver à formuler une proposition valable pour un système politique juste et équitable? Je crois que si nous travaillons tous ensemble, nous allons y arriver.

Mises à Jour 10 juin 11 19:05: Le journal des alternatives présente le livre de Jacques Lazure écrit en 2006 intitulé Abolir les partis politiques.

Mise à jour 10 Juin 11 19:02: Article dans Le Devoir sur Génération d’idées qui propose une réforme majeure du système politique.

Mise à jour 10 juin 11 19:00: Suite aux départs de Louise Beaudoin, Pierre Curzi et Lisette Parizeau, Renart Léveillé en arrive aux mêmes conclusions qu’ils nous faillent réformer notre système politique.

Mise à jour 10 mai 11 11:05: Koval a écrit un billet fort élaboré sur une proposition de changement de mode de scutin.

Autres textes sur Politique

Décès de Jack Layton

Pour une réforme de notre système politique

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Lutte à la drogue: les Conservateurs contre la science

Québec solidaire, Amir Khadir, Françoise David et le salaire minimum à 16$

Les gais peuvent-ils prendre le pouvoir?

Le poids du Québec dans le Canada

Vie sociale et politique

Stephen Harper et l’avortement

Stephen Harper et le social, 2 mondes étrangers

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Sociétéédité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Les surplus servent à financer l’intervention du Journal de la Rue auprès de jeunes marginalisés. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

%d blogueurs aiment cette page :