Les crimes que j’ai commis

Livre de Colin McGregor LOVE in 3D

Présentation en français de LOVE in 3D

Trois crimes et deux prisons

Je suis en prison pour plusieurs crimes. Le pire d’entre tous, c’est celui d’avoir déversé ma souffrance sur les autres alors qu’elle m’appartenait.

Jean-Pierre Bellemare, prison de Cowansville. Dossier Prison, Criminalité

prison-prisonniers-systeme-carceral-penitencier-bagne-toleJe suis en prison depuis si longtemps que ma montre n’a pas assez de chiffres pour indiquer le nombre d’années.

J’y suis pour plusieurs crimes. Le pire d’entre tous, c’est celui d’avoir déversé ma souffrance sur les autres alors qu’elle m’appartenait.

Mon second crime, tout aussi grave, fut de ne pas avoir demandé de l’aide quand on me faisait mal ou quand je me sentais seul, triste, pas bon, pas aimé.

Mon troisième crime ne laisse pas sa place non plus. C’est d’avoir désobéi à des gens qui voulaient mon bien. J’étais persuadé que personne ne pouvait comprendre mes problèmes ou mon malheur.

Ma première prison

Aujourd’hui, quand j’y réfléchis, je réalise qu’on ne pouvait me comprendre parce que je gardais tout ça au fond de mon cœur. C’est ainsi que j’ai abouti dans ma première prison. Chaque problème que j’ai caché ou ignoré s’est transformé en barreaux d’acier. Je me suis renfermé sur moi-même en croyant innocemment que si je jouais au dur, à l’insensible, je le deviendrais vraiment. Grave erreur.

prison-prisonnier-photos-illustrations-penitencier-systeme-carceralJ’ai passé le trois quart de ma vie enfermé avec mes problèmes. Privé de mes amis, de ma famille, plus personne pour m’aimer. Ma dure leçon doit servir d’exemple pour aider les autres à demander de l’aide, de l’amour ou simplement du soutien lorsqu’ils en ressentent le besoin. Les pires prisons se trouvent dans le cœur de ceux qui souffrent et qui sont incapables de se libérer de leurs problèmes.

L’école ou la prison?

Comme la plupart des prisonniers, j’ai abandonné l’école parce que je me croyais plus fin que les autres. J’ai pris de la drogue et de l’alcool pour oublier mes faiblesses au lieu de les affronter et les corriger. J’ai compris qu’à chaque fois que j’ai humilié quelqu’un en le rabaissant, c’était uniquement pour me détourner de mes propres bobos, de ma jalousie. Jusqu’au jour où j’ai décidé de réparer mes erreurs en évitant aussi de les répéter. Cela m’a fait grandir. Je respire plus facilement. J’apprécie maintenant les cadeaux que mes efforts me procurent.

J’ai découvert de bien belles choses après avoir appris à demander de l’aide. Que la vie est véritablement jolie lorsqu’on prend le temps de sentir les fleurs sans les arracher car elles ne nous appartiennent pas. Qu’un sourire remplit un cœur mieux qu’un billet de banque. Que la gentillesse et la bonté adoucissent le malheur de ceux qui souffrent et embellissent le bonheur de ceux qui aiment.

Je vous salue tous et vous invite à devenir des personnes heureuses. C’est ainsi que les parfums naissent, que les yeux s’illuminent et que les sourires se partagent.

autres textes de Chroniques d’un prisonnier

Les livres de Colin McGregor

Journaliste dans divers médias à travers le pays; Halifax Daily NewsMontreal Daily NewsFinancial Post et rédacteur en chef du Montreal Downtowner. Aujourd’hui, chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT et rédacteur en chef du magazine The Social Eyes.

Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière. Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

love-in-3dLove in 3D.

Enjoy our tale of the quest, the human thirst, to find light from within the darkness.

This is a tale for everyone, young and old, prisoner and free.

Love in 3D. Une traduction de L’Amour en 3 Dimensions.

teammate roman livre book colin mcgregorTeammates

Three teenage friends on a college rugby team in the shrinking community of English Montreal – three friends each facing wildly different fates.

This is the story of Bill Putnam, whose downward trajectory we first begin to trace in the late 1970s, and his friends Rudy and Max.

Teammates, their paths will cross in ways they never dreamt of in the happier days of their youth.

quebec-suicide-prevention-handbook-anglais-intervention-crise-suicidaireQuebec Suicide Prevention Handbook

Le suicide dérange. Le suicide touche trop de gens. Comment définir le suicide? Quel est l’ampleur du suicide? Quels sont les éléments déclencheurs du suicide? Quels sont les signes avant-coureurs? Comment intervenir auprès d’une personne suicidaire? Comment survivre au suicide d’un proche?…

Ce guide est écrit avec simplicité pour que tout le monde puisse s’y retrouver et démystifier ce fléau social. En français. En anglais.

social-eyes-web Magazine The Social Eyes

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

 

Consommation et paradis artificiels

Livre de Colin McGregor LOVE in 3D

Présentation en français de LOVE in 3D

Développement personnel

Ces barreaux qui entravent notre développement

Engourdir sa solitude, griser son irresponsabilité ou saouler sa peine ne sont que des solutions éphémères que l’on peut se procurer en vente libre dans des bouteilles en tout genre.

Jean-Pierre Bellemare, prison de Cowansville.

Dossier Chronique du prisonnier, Alcool et drogue, Gambling et jeu compulsif

consommation-alcool-drogue-gambling-toxicomanie Combien d’entre nous avons choisi le moyen le plus simple pour éviter l’inévitable? Si le mal s’estompe rapidement, ce n’est que d’une durée proportionnelle à notre consommation. Le besoin de calmer son angoisse avec une pilule bleue, d’étouffer une blessure en ingurgitant un cocktail qui supprime les émotions ou, encore, d’endormir son malheur avec l’espoir qu’il se volatilise, voilà des rêves qui ne se réaliseront jamais.

Ignorer son sentiment de culpabilité en boucanant toute lucidité possible ou sniffer toutes ses envies refoulées ou jouer pour fabuler un futur parce que son présent n’est qu’une suite d’attentes avant de vivre prochainement.

Toutes ces manières de respirer, marcher et courir enveniment un mal de vivre. Cette idée magique que tout peut s’arranger, que l’extérieur est un prétexte idéal pour s’enfermer, pour verrouiller sa porte de sortie en croyant à tort que c’est du dehors que viendra ce qui doit venir du dedans.

Ce sont des barreaux qui entravent sérieusement notre développement. Ils proviennent de certitudes que nous refusons de confronter, car elles nous remettent en question.

J’ai réussi à briser ces chaînes parce que j’ai accepté de sortir de mes vieilles idées pour aller en explorer de nouvelles. Aujourd’hui, mes nouveaux voisins cultivent des sourires biologiques et m’en offrent dans la mesure où je consens une participation à leur culture. Depuis ce jour, mon jardin produit un fruit nourrissant et surtout agréable au goût et au toucher.

Je vous souhaite tout ce qui m’arrive pour que vous puissiez à votre tour sortir de ces paradis artificiels aux couleurs aveuglantes.   Bonheurs vous est souhaité!

autres textes de Chroniques d’un prisonnier

Autres textes sur Développement personnel

L’armure qui nous protège et nous isole

Être sa propre victime

Partager le bonheur et… son sourire

Le mur invisible

Les leçons à tirer des préjugés

Ma prison intérieure

Roman de cheminement, L’amour en 3 Dimensions

Recueil de textes à méditer

Les livres de Colin McGregor

Journaliste dans divers médias à travers le pays; Halifax Daily NewsMontreal Daily NewsFinancial Post et rédacteur en chef du Montreal Downtowner. Aujourd’hui, chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT et rédacteur en chef du magazine The Social Eyes.

Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière. Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

love-in-3dLove in 3D.

Enjoy our tale of the quest, the human thirst, to find light from within the darkness.

This is a tale for everyone, young and old, prisoner and free.

Love in 3D. Une traduction de L’Amour en 3 Dimensions.

teammate roman livre book colin mcgregorTeammates

Three teenage friends on a college rugby team in the shrinking community of English Montreal – three friends each facing wildly different fates.

This is the story of Bill Putnam, whose downward trajectory we first begin to trace in the late 1970s, and his friends Rudy and Max.

Teammates, their paths will cross in ways they never dreamt of in the happier days of their youth.

quebec-suicide-prevention-handbook-anglais-intervention-crise-suicidaireQuebec Suicide Prevention Handbook

Le suicide dérange. Le suicide touche trop de gens. Comment définir le suicide? Quel est l’ampleur du suicide? Quels sont les éléments déclencheurs du suicide? Quels sont les signes avant-coureurs? Comment intervenir auprès d’une personne suicidaire? Comment survivre au suicide d’un proche?…

Ce guide est écrit avec simplicité pour que tout le monde puisse s’y retrouver et démystifier ce fléau social. En français. En anglais.

social-eyes-web Magazine The Social Eyes

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Témoignage: ma prison intérieure

Livre de Colin McGregor LOVE in 3D

Présentation en français de LOVE in 3D

Développement personnel

Témoignage: ma prison intérieure

Jean-Pierre Bellemare   Dossiers Prison, Criminalité, Développement personnel

Au pénitencier nous avons accès aux réunions pour dépendants: toxicomanes, alcooliques, joueurs. C’est là que j’ai rencontré notre rédacteur en chef Raymond ainsi que sa charmante femme Danielle, deux êtres extraordinaires qui «contaminent» l’environnement par leur conscience collective.

Ils sont venus dans ma prison partager leur savoir avec respect et considération. Si le mépris engendre le mépris il en va de même avec la considération. Depuis ce jour, il me fait plaisir de partager avec vous ces bagages de prisons qui s’accumulent un peu plus chaque année.

Lors d’une réunion, un ex-dépendant aux drogues proclamait «il n’y a pas plus de prison sur terre que nous pouvons en retrouver dans l’homme». Après cette révélation, encore toute fraîche dans ma tête, un changement s’est produit, un tournant important dans ma vie. Cette phrase m’a marqué de façon indélébile.

Je regarde maintenant les autres différemment. J’ai compris que, malgré mon incarcération, je suis souvent beaucoup plus libre que certaines personnes de mon entourage. Leur tenue vestimentaire ainsi que leur expression faciale décrivent assez bien à quel point elles sont enfermées. Leurs réactions prévisibles et parfois même leurs propos, montrent leurs limites. Ces frontières qu’elles érigent autour d’elles pour se protéger, les isolent tout autant. Si elles ne peuvent en sortir, les autres ne peuvent y entrer.

Après 20 ans passés au pénitencier fédéral, où en suis-je de mon propre cheminement? Terminer des études, lire, chercher le meilleur de ma vie, mais surtout, me libérer de mes pensées toxiques. M’ouvrir tout doucement en choisissant les gens avec qui je me sentirais bien. Voilà un très grand progrès sur le plan personnel.

Plus je suis attentif à mon entourage, plus je deviens sensible. Par différentes activités, j’ai pu développer mon potentiel et augmenter mon estime personnelle.

Mon implication avec l’organisme de St-Maxime a été ma plus grande réalisation: aider les plus démunis, sortir du pénitencier sous escorte pour se diriger dans un sous-sol d’église, participer à l’organisation d’une soupe populaire, faire la collecte et la distribution des denrées. Aider est la meilleure prise de conscience que j’ai faite.

Voir des gens quémander leur nourriture avec leur famille a été révélateur. Mon orgueil, que j’ai toujours confondu avec ma fierté, devenait insoutenable. Il y avait plus de fierté dans leurs yeux que dans ceux rencontrés au cours de ma vie. Mon cœur se fissura et il en sortit un malaise terrible, un regret. Si j’ai eu suffisamment de courage pour m’attaquer à des banques et à kidnapper, je n’ai jamais eu le courage de demander de l’aide et encore moins de reconnaître mes faiblesses.

Voilà une de ces prisons qui nous enferment dans des comportements, des réflexions et des manières de faire qui limitent nos possibilités. Ce donjon a été conçu par mes faiblesse et résiste à toute raison. Lorsque j’envie ceux qui sont libres, je perds parfois de vue que la véritable liberté ne se trouve pas uniquement dans nos déplacements. Penser et agir autrement, se comporter différemment, fait partie de la liberté.

Dans ma prison, j’ai trouvé le pire juge et il travaille toujours avec le plus salaud des gardiens: ma conscience et ma raison. Celle qui devrait me protéger m’a condamné, celle qui devait m’ouvrir m’a enfermé.

Ma conscience et ma raison se sont construites à travers tous ceux que j’ai côtoyé. Ces gens de passage ont semé une graine qui a poussé. Je n’ai sûrement pas toujours su faire la différence entre le bon et le méchant.

autres textes de Chroniques d’un prisonnier

Autres textes sur Développement personnel

L’armure qui nous protège et nous isole

Être sa propre victime

Partager le bonheur et… son sourire

Le mur invisible

Les leçons à tirer des préjugés

Ma prison intérieure

Roman de cheminement, L’amour en 3 Dimensions

Recueil de textes à méditer

P.S. Jean-Pierre Bellemare est finaliste aux Grands Prix de journalisme magazine.

Les livres de Colin McGregor

Journaliste dans divers médias à travers le pays; Halifax Daily NewsMontreal Daily NewsFinancial Post et rédacteur en chef du Montreal Downtowner. Aujourd’hui, chroniqueur à Reflet de Société, critique littéraire à l’Anglican Montreal, traducteur et auteur aux Éditions TNT et rédacteur en chef du magazine The Social Eyes.

Parmi ses célèbres articles, il y eut celui dénonçant l’inconstitutionnalité de la loi anti-prostitution de Nouvelle-Écosse en 1986 et qui amena le gouvernement à faire marche arrière. Ou encore en Nouvelle-Écosse, l’utilisation répétée des mêmes cercueils par les services funéraires; scoop qui le propulsa sur la scène nationale des journalistes canadiens.

love-in-3dLove in 3D.

Enjoy our tale of the quest, the human thirst, to find light from within the darkness.

This is a tale for everyone, young and old, prisoner and free.

Love in 3D. Une traduction de L’Amour en 3 Dimensions.

teammate roman livre book colin mcgregorTeammates

Three teenage friends on a college rugby team in the shrinking community of English Montreal – three friends each facing wildly different fates.

This is the story of Bill Putnam, whose downward trajectory we first begin to trace in the late 1970s, and his friends Rudy and Max.

Teammates, their paths will cross in ways they never dreamt of in the happier days of their youth.

quebec-suicide-prevention-handbook-anglais-intervention-crise-suicidaireQuebec Suicide Prevention Handbook

Le suicide dérange. Le suicide touche trop de gens. Comment définir le suicide? Quel est l’ampleur du suicide? Quels sont les éléments déclencheurs du suicide? Quels sont les signes avant-coureurs? Comment intervenir auprès d’une personne suicidaire? Comment survivre au suicide d’un proche?…

Ce guide est écrit avec simplicité pour que tout le monde puisse s’y retrouver et démystifier ce fléau social. En français. En anglais.

social-eyes-web Magazine The Social Eyes

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

%d blogueurs aiment cette page :