Centre communautaire pour aînés Chez-Nous

Des aînés plus jeunes

Au centre communautaire pour aînés « Chez-Nous » de Mercier-Est, exit les clichés des personnes âgées qui passent leurs journées au bingo ou dans les centres commerciaux. Les aînés qui le fréquentent sont en excellente forme physique, allumés et fiers; de quoi faire pâlir de jalousie bien des jeunes.

Ève Lemay Dossiers Communautaire, Personnes âgées

Reflet de mon quartier est un bi-mensuel consacré à l’actualité et aux débats d’idées reliés à l’arrondissement montréalais d’Hochelaga-Maisonneuve.

Deuxième maison pour beaucoup d’aînés, le centre, qui est situé sur la rue Hochelaga, existe depuis 25 ans. Environ 600 personnes d’âge mur le fréquente, dont 180 qui donnent de leur temps bénévolement.

L’implication des personnes âgées

Des groupes de marche dynamique, des cours de taï chi, des ateliers de cuisine réservés aux hommes en passant par des cours de danse baladi et la ligue d’improvisation théâtrale, des ateliers sont offerts pour tous les centres d’intérêt et tous les âges entre 55 et 85 ans. « Ça fait quelques années que je suis des cours de danse en ligne et je suis rendue au niveau intermédiaire», s’exclame une des « p’tites jeunes » bénévoles avec ses 65 printemps, Sara Sabourin.

Réunies à chaque semaine pour partager quelques mailles mais surtout leurs histoires de la vie quotidienne, les Joyeuses tricoteuses sont affectueusement surnommées « les joyeuses placoteuses » par la directrice générale du Chez-Nous, Patricia Charland. Celle-ci souligne au passage que ce rassemblement d’aînées destiné au tricot est l’un des plus courus au centre.

Le jardinage des aînés

L’été, moins d’activités sont offertes. Mais les plates-bandes de l’édifice de deux étages occupent le comité horticole du centre, composé d’une quinzaine de bénévoles. Ceux-ci veillent non seulement à ce que l’endroit demeure fleuri tout l’été mais aussi, à ce qu’il ne soit pas envahi par les mauvaises herbes.

Les bénévoles qui n’ont pas le pouce vert peuvent choisir entre une multitude de tâches à effectuer, et ce, tout au cours de l’année : de réceptionniste à membre du conseil d’administration jusqu’à cuisinier ou organisateur du Festival âges et culture. La fierté du Chez-Nous? Sa chorale, qui, en collaboration avec la Maison de la culture de Mercier, y donne un concert.

Auto-formation

Le secret du succès du centre réside notamment dans le fait que ce sont les aînés qui choisissent les cours qui seront offerts aux différentes sessions. Et ce sont ces mêmes aînés qui enseignent la plupart des cours. Ainsi, les participants du centre se tiennent terriblement occupés. « Ils ont besoin d’avoir des agendas », rigole Patricia Charland. En voyant celui, bien rempli de réunions et de cours, de l’enseignante à la retraite et bénévole dévouée, Renée Beauchemin, 75 ans, on en comprend que la farniente n’est pas faite pour eux.

Pour les personnes en légère perte d’autonomie, le centre dispense aussi différents services. Des volontaires appellent ou se rendent chez les bénéficiaires des services afin de combattre l’isolement ou les accompagnent lors de visites chez le médecin, des bénévoles peuvent aussi se rendre chez les gens pour effectuer de menus travaux.

Au Chez-Nous il règne un véritable esprit de famille, il n’y a qu’à voir Sara et Renée discuter ensemble et rire aux éclats pour le comprendre. Une chose est certaine : malgré la moyenne d’âge, il n’y a certainement pas de vieillards au Chez-Nous de Mercier-Est.

7958 rue Hochelaga (coin Honoré-Beaugrand), Montréal, QC, H1L 2K8

Autres textes sur Personnes âgées

Les aînés pure laine à la rencontre des néo-aînés

Nouveau regard sur les vieux et le système de santé

Les aînés, la retraite, être veuf: les mots de Marie-Lou

Les aînés du Japon et les vieux du Québec

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

show_image

L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible dans toutes bonnes librairies au Québec ainsi qu’à la Librairie du Québec à Paris.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Visite dans Vancouver: Queen Elisabeth Park, Rose Garden et Conservatoire Bloedel

Visite dans Vancouver: Queen Elisabeth Park, Rose Garden et Conservatoire Bloedel

Raymond Viger              Dossier Ville de Vancouver

Vancouver chapitre 8           Histoire complète sur le voyage à Vancouver.

rose-garden-queen-elisabeth-park-conservatoire-bloedel Après notre premier déjeûner à Vancouver et avoir ramassé nos magazines chez l’imprimeur Transcontinental, Danielle et moi partons à l’aventure. On improvise. Je remarque que les autobus ont un gros panier métallique à l’avant permettant de pouvoir y ranger des byciclettes. Et Danielle constate qu’il y a peu de cyclistes dans les rues en se référant à Montréal.

Nous croisons plusieurs autobus électriques. Une sorte de tramway sur roue. Relié par des fils électriques sur le toit, ce type d’autobus est plus flexible que le tramway conventionnel tout en étant énergétiquement économique.

Nous traversons le Pacific Spirit regional Park. Cette route nous amènera sur les terrains de l’université de la Colombie-Britannique. Nous en profiterons pour faire une visite au Museum of Anthropology. Nous avons pu voir d’immense totems qui servaient de structure interne pour des maisons communautaires. Les poutres de ces bâtiments reposaient sur ces totems.

Dans ce musée, plus de 4 000 objets de différentes époques et culturelles étaient archivés dans une grande séries de tiroirs anonymes. Une suggestion pour les musées. Pour rendre plus invitant l’ouverture de tous ces tiroirs, une petite photo sur le devant du tiroir permettraient de nous aider dans notre navigation.

Notre tournée va nous faire passer devant plages: les Spanish Banks Beach. Le look était spécial de voir les rocheuses à l’arrière plan, les gratte-ciels de Vancouver, de gros bâteaux de transport avec des jeunes qui, à marée basse étaient rendus très loin de la plage.

On se promène dans Vancouver sans savoir où l’on va aboutir. Je vois un grand parc, le Queen Elisabeth Park. Je décide de stationner la voiture et que nous le visiterons à pied. Une belle initiative. Nous avons aboutit sur le Rose Garden. Un immense jardin de roses en plein air. Des passerelles, des ponts, des sentiers pédestres pour nous guider à travers tous ces jardins. D’une beauté inimaginable. Nous y avons quelques assortiements de fleurs que nous tenterons de trouver pour notre jardin.

À l’intérieur de ces jardins qui se trouvent dans le Queen Elisabeth Park, situé derrière un étang où un jeu de fontaine brise le calme de ces lieux de ressourcement, le conservatoire Bloedel attire l’attention. Une visite nous permet de découvrir des plantes, des poissons, des oiseaux en pleine liberté dans ce lieu qui ressemble à une grande serre.

Cette visite nous donne l’idée à Danielle et moi de vérifier la faisabilité de construire quelque chose de similaire pour notre aménagement paysager dans notre cour arrière. Nous vérifierons et nous vous en reparlerons si le projet décolle.

L’endroit est magnifique. Nous y voyons un couple avec un curé en train de se marier! Pourquoi pas? Original comme mariage. En plein air dans un lieu public. Un peu plus loin on voit un club de Lawn Bowling. Du bowling sur gazon! Original.

Un restaurant surplombe tous ces jardins. Une inscription souligne que Bill Clinton et Boris Eltsine y ont mangé lors d’un sommet en 1993.

En quittant les lieux, nous pouvons voir une personne qui fait du Tai Chi avec une grande épée. Originale et cohérent pour un lieu de méditation comme ce parc.

Histoire complète sur le voyage à Vancouver.

PUBLICITÉshow_image

Quand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible dans toute bonne librairie.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :