Aliments frais à l’école, une nouvelle alimentation

De la ferme à l’école

L’exemple de la Colombie-Britannique Alimentation saine

Un enfant qui mange mieux apprend mieux. Apportons donc des aliments frais dans les écoles. C’est ce qu’a fait Joanne Bays en Colombie-Britannique et Équiterre l’a invité à venir partager son expérience avec ceux qui souhaitent faire de même au Québec.

Normand Charest | Dossier Santé

légumes-normand-charest-alimentation-saine-malbouffe-nutritionCela se passait à la Maison du développement durable à Montréal, le 1er octobre 2013. La conférencière vient d’une famille active dans l’agriculture et les jardins communautaires. Un grand-père britannique, l’autre canadien-français, puis deux grands-mères amérindiennes. Joanne Bays possède une formation de nutritionniste communautaire (community nutritionist).

Elle travaille d’abord dans des cuisines collectives en Colombie-Britannique et participe à la création d’un réseau pour l’alimentation saine, puis à l’établissement de jardins communautaires permettant de produire des légumes frais.

Produits frais à l’école

Cela mène éventuellement au projet d’apporter des produits frais à l’école, ce qui est la raison d’être du réseau qu’elle dirige: Farm to Cafeteria Canada (F2CC). Apporter la ferme à l’école, au campus, mais aussi dans les hôpitaux et dans les prisons, voilà ce qu’elle souhaite (1).

Il faut d’abord transporter les aliments des petites fermes jusqu’aux écoles, ce qui demande une bonne organisation.

En même temps, une autre solution consiste à faire pousser les légumes sur place. Dans des communautés éloignées où les aliments coûtent cher (dans des réserves autochtones, par exemple), on a établi des jardins communautaires pour les familles.

Mais son réseau a aussi mis en place un programme d’agriculture dans 16 écoles (Farming School program) qui permet de produire les aliments sur place.

Plus de légumes, moins de pilules

Il existe en ce moment deux grands programmes subventionnés par le ministère de la Santé Britanno-Colombien.

Un programme de comptoir à salade (Salad Bar program) dont bénéficient 20 000 enfants, et un programme de collations à base de fruits, légumes et produits laitiers, provenant de producteurs locaux (Fruit, Vegetable and Milk Snack program) dont bénéficient 450 000 enfants en Colombie-Britannique.

Pour en arriver là, il a fallu convaincre un gouvernement en mode réduction budgétaire que le fait de favoriser une meilleure alimentation entrainerait une réduction des dépenses de santé. Elle et son organisme ont réussi à le faire.

On a d’ailleurs prouvé qu’un enfant mieux nourri avait de meilleurs résultats à l’école, tout en étant en meilleure santé. Cela vaut aussi pour les adultes, qui seront moins malades et auront une vie plus productive.

Et au Québec?

Beaucoup de ceux qui assistent à la conférence cherchent à faire de même au Québec, et nul doute que les conseils et l’expérience de Joanne Bays les aideront dans leur recherche. Elle se déclare d’ailleurs prête à les soutenir.

________________
(1) De la ferme à la cafétéria, incluant: De la ferme à l’école, De la ferme au campus et De la ferme aux établissements de santé: http://www.farmtocafeteriacanada.ca/fr/

Politique de souveraineté alimentaire du Québec
Équiterre a collaboré à l’élaboration de la Politique de souveraineté alimentaire du gouvernement québécois. Mais Équiterre espère que cela ne demeurera pas lettre morte et qu’il y aura bientôt des résultats concrets de cette politique.

L’action sociale d’Équiterre
Mentionnons le programme Croqu’Plaisir en Montérégie pour l’acquisition de saines habitudes de vie en service de garde que soutient Équiterre avec d’autres organismes. Et le réseau des Fermiers de famille coordonné par Équiterre depuis 1995 qui permet d’obtenir des légumes frais, locaux et biologiques.

Autres textes sur Santé

Après la pluie… Le beau temps

croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilRecueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible dans toutes bonnes librairies au Québec.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.


Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

La convention graffiti Under Pressure

Le graffiti à Montréal, Ottawa et Vancouver

Xpression Graffiti: Sberk et Under Pressure

Entrevue avec le graffiteur originaire d’Ottawa, Sberk lors de sa 3e présence à la convention graffiti Under Pressure.

Raymond Viger | Dossiers Hip-hop, Culture, Graffiti, Porte-folio, Murales, Vidéos

Dans le vidéo, le graffiteur Sberk parle du plaisir qu’il a à peindre à la convention Under Pressure. Sberk situe aussi cet événement et Montréal par rapport à la scène graffiti à Ottawa et à Vancouver.

Réalisé le 14 août 2011 à la convention graffiti Under Pressure à Montréal. Informations sur la convention graffiti Under Pressure 2012.

Une entrevue de Sberk réalisée par le groupe ECP dans le cadre du documentaire Xpression Graffiti qui sera diffusé en septembre prochain.

Vidéos murales graffiti

Autres textes sur le Graffiti, Hip-hop

Pour rejoindre un artiste du Café-Graffiti: (514) 259-6900 cafegraffiti@cafegraffiti.net

Après la pluie… Le beau temps

croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilRecueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible dans toutes bonnes librairies au Québec.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.


Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Jeux Olympiques de Vancouver et la marée bleu anti-graffiti

Raymond Viger | Dossiers Jeux Olympiques, GraffitiVille de Vancouver

graffiti jeux olympiques de vancouver 2010 Après avoir questionné le boycott du Québec par les organisateurs des Jeux Olympiques de Vancouver, voilà que nous pouvons questionner le boycott global du graffiti par la Ville de Vancouver.

Nous avons reçu ce lien fort intéressant, nous montrant la Ville de Vancouver qui recouvrait, en décembre dernier, des murales en une couleur bleue Olympique. L’article est signé par Tiffany Crawford du Vancouver Sun.

jeux-olympiques-vancouver-2010-murale-bleu Deux murales autorisées ont ainsi disparu sous le bleu olympique. Les graffiteurs de Vancouver sont vraiment déçus et choqués de cette position anti-artistique de la Ville de Vancouver.

Maintenant que nous sommes rendu à la veille de la cérémonie de fermeture des Jeux Olympiques de Vancouver, nous pouvons voir la « fermeture » de la Ville de Vancouver envers les arts urbains.

Pour rejoindre le Café-Graffiti (514) 259-6900.  

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur les Jeunes

Pour les 15 ans du Café-Graffiti, son histoire

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graffOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants.

Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel  

 

Les Jeux olympiques de Vancouver veulent-ils discréditer le graffiti?

Raymond Viger | Dossiers Jeux Olympiques, GraffitiVille de Vancouverjeux-olympiques-vancouver-2010-olympic-winter-games, Francophonie

La cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Vancouver vient de se terminer. Déjà les graffiteurs de la scène de Montréal sont choqués et frustrés envers les organisateurs des Jeux olympiques de Vancouver. Une controverse vient d’éclater concernant des murales en direct pendant les compétition « free style » de ski et de snowboard.

Graffiti et Jeux olympiques

Un appel de candidature a été lancé pour présenter, du 13 au 27 février 10 graffiteurs pendant 14 jours au Cypress Mountain, soit une possibilité de 140 graffiteurs. Ces graffiteurs auront l’occasion de réaliser une oeuvre en direct, devant les spectateurs des Jeux olympiques et les caméras qui couvriront les compétitions « free style » de ski et de snowboard.

Sous le nom de 2010 Winter Olympic Street-style Art Demonstration, on pourrait s’attendre à y voir les meilleurs graffiteurs canadiens, sinon internationaux. Et c’est là que la controverse débute. Les graffiteurs de Montréal se questionne. Qui va les représenter dans leur art? Comment seront-ils perçus après cette présentation?

Montréal, capitale nationale du graffiti

murale-graffiti-francofolies-de-montreal-muralistes-evenementiels-animation-de-foule-peinture-en-direct1 Montréal est la capitale du graffiti au Canada. Les meilleurs graffiteurs canadiens se retrouvent à Montréal, en quantité et en qualité. Pour différents événements d’animation graffiti à travers le Canada, ce sont des graffiteurs de Montréal qui ont été sélectionnés pour faire l’animation et des murales en direct lors d’événements tels que le Kokanne Crankworx à Whistler, une compétition de BMX ou encore au Lake Louise pour une compétition de snowboard.

Vancouver et la répression graffiti

Vancouver est une ville où la répression envers les graffiteurs est très grandes. Les meilleurs graffiteurs ont un dossier pour des graffitis illégaux qu’ils ont déjà réalisés. Dans l’appel d’offre pour offrir la possibilité aux graffiteurs de se montrer pendant les Jeux olympiques 2010, il est stipulé que ceux qui veulent participer ne doivent pas avoir de dossier. Cela a dû être la raison qui a éliminé les graffiteurs les plus reconnus de Vancouver. Ville de Vancouver aura montré sa « fermeture » d’esprit envers les arts et la culture avec la destruction de murales à Vancouver en préparation des Jeux Olympiques.

Qui va représenter le graffiti aux Jeux olympiques?

photos_contrat_hiphop_murales_graffiti_artistes_du%20cafe_maison_simon6 Les graffiteurs de Montréal se demande bien qui va les représenter dans leur art à la face du monde? Ils connaissent les meilleurs graffiteurs du Canada et aucun ne serait présent aux Jeux olympiques! Les graffiteurs de Montréal se demandent pourquoi ils n’ont pas reçu l’invitation de se présenter aux Jeux Olympiques de Vancouver pour montrer le meilleur d’eux-mêmes. Dans l’appel de candidature, on n’exigeait pas que les graffiteurs soient exclusivement de Vancouver, mais d’être citoyen canadien. La question lancée par les graffiteurs: est-ce que les graffiteurs du Québec sont considérés comme des Canadiens?

Sans réponse du 2010 Winter Olympic Street style art démonstration

Nous avons voulu poser la question à la responsable du 2010 Winter Olympic Street-style Art Demonstration et du CYPRESS MOUNTAIN GRAFFITI EXPOSITION, Mme Rachel Rosengarten. Malheureusement, la ligne téléphonique publiée a été fermé, ainsi que son adresse courriel et les pages du site Internet concernant l’appel de candidature de cet événement. Les moyens pour rejoindre Rachel Rosengarten ont été fermé le 29 janvier dernier, date limite pour déposer sa candidature.

Le Québec a-t-il été boycotté par les Jeux olympiques de Vancouver?

Autre question que les graffiteurs posent. Puisque c’est au Québec que nous retrouvons le plus de graffiteurs professionnels, qu’ils voyagent partout à travers le Canada pour réaliser leurs œuvres, pourquoi l’information ne s’est pas rendu dans le réseau?

Pour rejoindre les graffiteurs du Québec, ce n’est vraiment pas difficile. À Montréal, nous avons deux conventions internationales. Underpressure et Meeting of Styles. Connu de la ville de Montréal, tout comme le Café-Graffiti, personne n’a eu l’information.

Est-ce que les organisateurs des Jeux olympiques de Vancouver ont volontairement boycotté le Québec dans cette prestation? Est-ce que les organisateurs des Jeux Olympiques sont conscients de l’impair qu’ils sont en train de commettre pour la réputation des artistes graffitistes?

Un communiqué de presse provenant des organisateurs des événements pour les Jeux Olympiques titrait:

 Annonceurs, DJ et artistes dans les gradins de renommée internationale enflamment les Jeux olympiques d’hiver de 2010 et inspirent les spectateurs.

Les graffiteurs auraient bien aimé que leur art et leur culture soient inclus dans cette énumération.

Histoire à suivre…

Autres textes sur la Francophonie

Pour rejoindre le Café-Graffiti (514) 259-6900.  

Autres textes sur le Graffiti

Autres textes sur les Jeunes

Pour les 15 ans du Café-Graffiti, son histoire

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graffOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants.

Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel  

Jeux de Vancouver 2010: jeunes journalistes francophones recherchés

Gabriel Alexandre Gosselin | Dossiers Jeux OlympiquesVancouver et  Francophonie.

image001 Vous voulez à tout prix être de la partie pour les Jeux olympiques de 2010 à Vancouver? Vous aimeriez voir l’action de près, côtoyer des athlètes après leur performance? Vous rêvez de vous faire une place dans le monde des médias? Allez donc jeter un coup d’oeil au projet Franco médias 2010!

L’initiative de l’Alliance des radios communautaires du Canada (ARC) ainsi que du Réseau francophone d’Amérique (RFA) vise les Canadiens-français âgés entre 18 et 25 ans qui se passionnent pour le monde des médias. L’objectif: avoir une représentation médiatique franco-canadienne qui prendra part à un point de vue dit «jeunesse» sur les JO de 2010.

En tout, 24 postes sont à combler, que ce soit comme journaliste écrit, à la radio, technicien en radiodiffusion/webdiffusion, ou même comme photographe. L’expérience vous tente déjà? Faites vite, vous avez jusqu’au 4 mars pour vous inscrire!

Autres textes sur la  Francophonie 

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Autres textes sur le Sport

Après la pluie… Le beau temps

croissance personnelle développement personnel cheminement guide recueilRecueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre, au coût de 9,95$ est disponible dans toutes bonnes librairies au Québec.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet. Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4


Autres livres pouvant vous intéresser

Jeux de Vancouver 2010: jeunes journalistes francophones recherchés

Gabriel Alexandre Gosselin | Dossiers Jeux OlympiquesVancouver et Francophone

image001 Vous voulez à tout prix être de la partie pour les Jeux olympiques de 2010 à Vancouver? Vous aimeriez voir l’action de près, côtoyer des athlètes après leur performance? Vous rêvez de vous faire une place dans le monde des médias? Allez donc jeter un coup d’oeil au projet Franco médias 2010!

L’initiative de l’Alliance des radios communautaires du Canada (ARC) ainsi que du Réseau francophone d’Amérique (RFA) vise les Canadiens-français âgés entre 18 et 25 ans qui se passionnent pour le monde des médias. L’objectif: avoir une représentation médiatique franco-canadienne qui prendra part à un point de vue dit «jeunesse» sur les JO de 2010.

En tout, 24 postes sont à combler, que ce soit comme journaliste écrit, à la radio, technicien en radiodiffusion/webdiffusion, ou même comme photographe. L’expérience vous tente déjà? Faites vite, vous avez jusqu’au 4 mars pour vous inscrire!

Autres textes sur la  Francophonie

Opération Graffiti

show_imageToute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel 

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :