L’heurejuste.ca: Lyne Robitaille du Journal de Montréal VS Raynald Leblanc du syndicat en grève / lock-out

Lheurejuste.ca: Lyne Robitaille du Journal de Montréal VS Raynald Leblanc du syndicat en grève / lock-out

Billet no 6 Dossier Rue Frontenac.comJournal de Montréal

Raymond Viger

Après la visite du président du syndicat des journalistes du Journal de Montréal, Raynald Leblanc à l’émission de Guy A Lepage, Tout le monde en parle, Lyne Robitaille, présidente et éditrice du Journal de Montréal prend la plume pour se défendre.

Rémunération des journalistes

Dans l’édition du 3 février, Lyne Robitaille vient appuyer les chiffres que Raynald Leblanc avait démenti devant Guy A Lepage touchant la rémunérations des journalistes du Journal de Montréal.

Je ne suis pas emballé par ce genre de débat et de justifications publiques. Raynald Leblanc s’est adressé dimanche à l’auditoire de l’émission Tout le monde en parle pour dire que les gens du Journal de Montréal sont des menteurs dans les chiffres qu’ils avaient lancé. Lyne Robitaille s’adresse au lectorat du Journal de Montréal pour dire que Raynald Leblanc est un menteur dans son interprétation de ces mêmes chiffres.

Syndicat VS direction du Journal de Montréal

Pendant que la direction du Journal de Montréal parle au public et que le syndicat fait de même, est-ce que la direction du Journal de Montréal et le syndicat se parle? Pas sûr. Arrêtez donc de laver votre linge sale en public et de vous blesser un l’autre en tentant de prendre le public pour un jury à convaincre. Le temps que vous perdez à vous justifier ou à tenter de trouver des appuis dans le public, vous ne l’utilisez pas pour trouver des façons pour travailler ensemble.

Un jour, fort possiblement que la grève et le lock-out vont être terminés. Du moins, je vous le souhaite. Ce jour-là, vous allez tous rentrer dans le même bureau pour travailler ensemble. Si vous vous blessez un l’autre publiquement pendant cette grève / lock-out, l’ambiance ne sera pas trop belle à votre retour au travail.

www.ruefrontenac.com VS www.lheurejuste.ca

Après avoir vu la naissance d’un blogue et d’un site internet pour les grévistes journalistes du Journal de Montréal, Rue Frontenac, voilà que le Journal de Montréal vient de lancer son site pour répondre aux grévistes avec le site www.lheurejuste.ca. Tandis que le site des grèvistes, www.ruefrontenac.com accepte les commentaires du public, celui de L’heure juste.ca de la direction du Journal de Montréal ne nous permet que d’envoyer nos commentaires à la direction sans pouvoir y avoir accès sur le site.

Autres textes sur Rue Frontenac.

Rue Frontenac, lock-out au Journal de Montréal

Blogue Rue Frontenac: le nouveau journal des journalistes sans média

Journal de Montréal en lock-out; un média sans journaliste

RueFrontenac.com, une presse libre et indépendante en Haïti

L’heurejuste.ca: Lyne Robitaille du Journal de Montréal VS Raynald Leblanc du syndicat en grève / lock-out

Tout le monde en parle: syndicat des journalistes du Journal de Montréal et Richard Martineau

Controverse sur le conflit Journal de Montréal et ses grévistes avec Guy A Lepage à Tout le monde en parle

PUBLICITÉ

show_image L’amour en 3 dimensions. Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre, au coût de 19,95$ est disponible.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Blogue Rue Frontenac: le nouveau journal des journalistes sans média

Blogue Rue Frontenac: le nouveau journal des journalistes sans média

Billet no 3 Dossier Rue Frontenac.com, Pierre-Karl Péladeau , Journal de Montreal

pkp Sans avis, sournoisement, l’équipe Québécor de Pierre Karl Péladeau profite du week-end pour déclarer un lock-out, cadenassant les locaux du Journal de Montréal. Ce sont 253 journalistes qui se retrouvent du jour au lendemain sans travail et près de 2 millions de lecteurs par semaine qui seront privés des nouvelles que leur livrait leur quotidien.

Pierre Karl Péladeau annonce de son côté qu’avec les pertes de revenus des petites annonces, de la publicité qui glisse vers l’Internet, de la compétition des journaux gratuits, le prix du papier qui augmente… le Journal de Montréal ne peut plus respecter les engagements pris dans les négociations des contrats de travail de ses employés. Coupure de salaire, diminution du personnel, augmentation des heures de travail sans être payé… Et voilà que le budget est à nouveau équilibré et que le Journal de Montréal pourrait continuer sans histoire.

Les employés et leur syndicat ne l’entendent pas de la même façon. Refusant de se plier à des arguments comptables et financiers, les journalistes se retrouvent maintenant devant un lock-out. Le Journal de Montréal ne s’empêchera pas de continuer à publier son quotidien.

Je suis attristé de voir que le conflit se limite à deux positions extrêmes avec deux partis qui ne semblent pas vouloir et être prête à travailler en équipe. Pourquoi l’arrivée de l’Internet et de son pouvoir d’attraction pour les budgets publicitaires ne seraient-elles pas une occasion pour bonifier le quotidien papier? Pourquoi ne pas trouver ensemble de nouvelles façons de travailler qui pourrait être bénéfique pour tout le monde, autant les journalistes, que la partie patronale, sans oublier les lecteurs?

Le blogue Rue Frontenac

Les journalistes se retrouvent sur le trottoir. Ils ont créé rapidement et efficacement leur site Internet et leur blogue: Rue Frontenac. Profitez-en pour lire un nouveau type de nouvelles. N’oubliez pas de laisser des commentaires sur les blogues présentés.

Autres textes sur Rue Frontenac .

Rue Frontenac, lock-out au Journal de Montréal

Blogue Rue Frontenac: le nouveau journal des journalistes sans média

Journal de Montréal en lock-out; un média sans journaliste

RueFrontenac.com, une presse libre et indépendante en Haïti

L’heurejuste.ca: Lyne Robitaille du Journal de Montréal VS Raynald Leblanc du syndicat en grève / lock-out

Tout le monde en parle: syndicat des journalistes du Journal de Montréal et Richard Martineau

Controverse sur le conflit Journal de Montréal et ses grévistes avec Guy A Lepage à Tout le monde en parle

Illustrations Renart L’éveillé.

PUBLICITÉ

show_imageQuand un homme accouche. Roman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :