Bataille de crews au Breakdance Call Out

Bataille de crews au Breakdance Call Out

Raymond Viger  | Dossiers Breakdance, Hip-Hop, Culture

Les meilleurs breakers en ville s’affronteront le 29 août prochain au Urban Element Dance Center, dans le cadre du Breakdance Call Out organisé par Skywalker et Fyevel. Au menu, des batailles de crew ou en solo pour tous les goûts, de l’ambiancecallOutAvril2009_Skywalker et la musique de Shash’U, aux platines. L’animation sera assurée par Oktofoot (Redmask).

 

Breakdance
Area 51 VS Sweet Technic

Popping
FunkSoldiers VS Disfunktionalz

Hip-Hop
Urban Element (MTL) VS R3mix (Paris)

Waacking (solo)
Suga Queen VS Shada

House

Ddimplz VS Kéèv

Venez encourager vos favoris!

Où? Urban Element Dance Center,

Quand? 29 août 2009, 21h

Combien? 10 $

Pour informations, Café-Graffiti: (514) 259-690

Autres textes sur Breakdance

Autres textes sur le Graffiti

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

show_imageOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel  

Fyevel break dance et graffiti

Fyevel, break dance et graffiti

Lisa Melia | Dossiers Hip HopBreak-dance et Graffiti

Tour d’horizon des arts de la rue – Chronique n°4. Cette semaine, rencontre avec le breakdancer Fyevel, qui fait aussi du graffiti.

breakdanceDesigner graphique de métier, Fyevel fait aussi, à ses heures perdues, du breakdance et accessoirement du graffiti. A 11 ans, en 1998, il entre pour la première fois dans le Café Graffiti. Aujourd’hui, à 22 ans, il continue de danser avec le breakdancer Johnny Skywalker et organise avec lui des évènements de danse tel que le Call-Out, qui a eu lieu récemment.

Les découvertes au Café-Graffiti

Fyevel, de son vrai nom Eric, a fait ses études en design graphique au Cégep de Montréal avant de travailler un an pour le Journal de Montréal. Il est depuis chez Reebok. Côté danse, c’est au Café-Graffiti qu’il a tout appris, «pas seulement le breakdance, mais beaucoup de choses de la vie aussi.» Avec les Tactical Crew, il fait ses premières armes et participe à l’organisation d’évènements tels que WAR IS WAR, des productions 3 times dope, devenu Call-Out.

Il a appris avec eux à aimer la danse et en a fait beaucoup jusqu’au jour où il s’est brisé la main gauche. Étant gaucher, c’était un véritable problème puisque ses mains sont ses outils de travail. Il lui a fallu trois mois de rééducation pour écrire de nouveau. Il veut néanmoins continuer à s’impliquer dans le breakdance: «la danse est une façon pour moi de breakdancem’extravertir et de rester en forme.»

Recommencer le graffiti

Côté graphique, il a fait du graffiti pendant quelques temps, mais n’a pas peint depuis longtemps. C’est d’ailleurs l’un de  ses projets: il veut recommencer à peindre sur toile et se remettre à la sérigraphie. Il est influencé par les réalisations d’artistes tels quel Shepard Fairey, 123 Klan, D*face, et le site Wooster collective qui rassemble les travaux de plusieurs artistes. «Je les suis religieusement!», dit-il, en précisant qu’il y a trop de personne qu’il apprécie pour pouvoir tous les nommer.

Pour l’avenir, il veut surtout continuer à participer à des évènements de breakdance. Ils lui ont apporté beaucoup: une passion, mais aussi des connaissances précieuses en organisation évènementielle. «Le break, c’est tout simplement attirant. Quand on entend la musique, on a envie de se lancer!»

Autres textes sur Breakdance

Pour informations: Café-Graffiti (514) 259-6900

Autres textes sur le Graffiti

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

show_imageOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Photos du show de Breakdance Call Out

Quoi voir et quoi faire ce week-end?

Raymond Viger | Dossier Breakdance

spectacle-breakdance-percussions-samajam-taz-roller-blade Call Out, un show de Breakdance qui méritait le détour. Près  de 300 personnes ont assisté au retour du Call Out. Les meilleurs BBoys se sont affrontés dans l’amour et le respect.

On peut voir que Fyevel a déjà fait du breakdance. Mais avec un visage si rouge possiblement que ça fait un bon bout qu’il n’a pas pratiqué.

.

.

breakdance-bmx-percussions-samajam-taz-roller-blade-skate-board      spectacle-breakdance-percussions-samajam-taz-roller-blade

Des spectateurs de tous âges, comme on peut le voir sur ces photos. La relève actuelle et à venir. Félicitations à Johnny Skywalker et Fyevel pour leur travail acharné pour nous présenter le Call Out.

.

breakdance-bmx-percussions-samajam-taz-roller-blade-skate-board

Du breakdance à l’état pur. La scène de  Montréal a  bien répondu à l’invitation de Johnny Skywalker pour le retour du Call Out.

Ce fût un plaisir de revoir Lazy Legz, Jimmy, Speedy et tous les autres.breakdance-bmx-percussions-samajam-taz-roller-blade-skate-board

Pour plus de photos, vidéos et clips de breakdance et du Call Out, vous pouvez consulter les consulter sur le Facebook de Call Out. Plus de 300 photos du Call Out et de Breakdance sont en ligne.

Pour rejoindre le Café-Graffiti: (514) 259-6900

Autres textes sur Breakdance

Autres textes sur le Spectacle breakdance et sports extrêmes

Autres textes sur le Rap

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

show_imageOpération Graffiti

Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: www.refletdesociete.com
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel   

Call Out: le succes d un show de Breakdance

Raymond Viger breakdance| Dossiers Hip-Hop Breakdance

Call Out vient de se terminer. Le premier d’une série de 6 événements de Breakdance pour l’année 2009. Un événement qui a attiré près de 300 adeptes du Breakdance, du locking, du popping, du House et du Hip Hop.

Un gros bravo aux organisateurs, Johnny Skywalker et Fyevel pour le retour tant attendu de cet événement de Breakdance. Pour plusieurs, vous vous demandez qui est Fyevel. Et bien soit! Je viens de laisser un message à Lisa Mélia qui avait fait le reportage sur Johnny Skywalker de faire une entrevue sur Fyevel. Vous le découvrirez bientôt.

Breakdance

En plus des battle improvisés, 9 combat avaient été organisé. Celui qui m’a touché le plus a été le face-à-face de Johnny Skywalker et de Rockit (Redmask). Ces deux breakdancers évoluent sur la scène de Montréal depuis 15 ans. Dans les autres rencontres de Breakdance, Sao de Québec a affronté Tabou pendant qu’OLife a rencontré Martin. Plusieurs Bgirls ont pris part à la compétition. J-nesis contre Angel et Energizer contre Newton.

Hip Hop, House et Popping

Dans la catégorie Hip Hop, GoldyLocks a affronté Dalimptiz tandis que Luda a apposé Lynx. Pour le House nous avons eu Marvin devant Dazz tandis que dans le Popping c’est Venom qui a affronté Swag.

Plusieurs Bboys étaient de la partie pour soutenir la scène Hip Hop de Montréal. Je ne pourrais pas tous les nommer, mais soulignons que je ne savais plus où regarder lorsque Speedy faisait une performance sur le 1er cercle de danse pendant que Lazy Legz faisait la sienne sur le 2e! Heureux d’avoir été présent pour la première prestation de Jimmy au Call Out.

La fièvre du Breakdance

Une réussite totale qui s’est déroulé dans le plaisir et l’amour du breakdance. La scène a pris beaucoup de maturité depuis que je l’ai connu à ses débuts. Plusieurs femmes étaient enceinte. Des enfants de 3 à 6 ans sont venus encouragés leurs parents! La famille grandi. La relève est assuré.

Sur scène aussi nous avons eu la chance de voir la relève. Des jeunes de 10 et 12 ans nous ont montré qu’ils vont être sous peu de solide Bboys!

Photos et vidéos de Breakdance

Plus de 500 photos ont été prises. Tout le spectacle a été filmé. On va prendre quelques jours pour mettre les photos et les vidéos en ligne. Je vous tiens au courant.

Autres textes sur Breakdance

Autres textes sur Culture

    Bistro le Ste-Cath

    bistro restaurant resto bonne bouffe où manger est montréalUn restaurant, une chaleureuse terrasse. Pour une rencontre entre amis ou en famille, les chefs du Bistro le Ste-Cath sauront vous offrir une cuisine réinventée et originale à un prix abordable.

    Situé en plein cœur d’Hochelaga-Maisonneuve, au sud du Stade Olympique, à l’est de PIE-IX. 4264 Ste-Catherine est.

    Bistro le Ste-Cath est opéré par l’organisme communautaire le Journal de la Rue. Tous les profits servent à financer notre intervention auprès des jeunes.

    Pour informations et réservations: (514) 223-8116 ou bistro@le-ste-cath.com

      Abonnement au magazine Reflet de Société

      Une façon originale de soutenir notre intervention auprès des jeunes.

      magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

      Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

      • Le citoyen est au cœur de notre mission
      • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
      • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
      • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
      • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

      Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement/ Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

      Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

      %d blogueurs aiment cette page :