Entrevue radio du graffiteur Monk-e

Le graffiteur ne fait pas la promotion du vandalisme

Témoignage radio de Monk-e

Le débat sur le financement de la ville de Longueuil d’ateliers graffiti par l’artiste Monk-e est relancé de plus belle. Réaction du graffiteur Monk-e sur la position de Gilles Grégoire.

Un reportage de Henri-Paul Raymond sur le 103,3 FM

Dossiers Hip-hop, Culture, Graffiti, Porte-folio, Murales, Vidéos

L’artiste en art urbain et graffitis, Monk-E, refuse d’être associé au vandalisme et à l’illégalité quand il pratique son art sur des murs et endroits urbains.

En réaction à la sortie du PML qui a dénoncé la semaine dernière sa participation à un atelier en caligraffiti au Festival des percussions, Monk-E refuse d’être vu comme un individu qui fait la promotion du graffiti sur le mobilier urbain. Il se voit davantage comme un penseur, un musicien et poète et un adepte de l’art visuel.

Monk-E se fait un devoir de démystifier le graffiti comme art et permettre à des jeunes qui aime ce type d’œuvre de mieux créer et de véhiculer du positivisme en peignant plutôt que de poser des gestes illégaux et répréhensibles.

Monk-E rejette aussi toute association avec le site bombingscience.com qui fait la promotion d’œuvres graffitis peints sur des lieux publics, et dénoncé par le PML.

Selon lui, la sortie du parti contre ses actions est en fait un coup bas d’élus qui veulent se faire du capital politique sur son dos et il trouve cela dommage.

Selon lui, le site Bombingscience fait la promotion de graffitis, mais il n’en est aucunement associé. Puis, sans jeter la pierre aux graffiteurs, Monk-E dit comprendre la démarche de ces jeunes souvent incompris, mais ne pas approuver de tels gestes.

Entrevue radio de l’artiste graffiti Monk-e par Henri-Paul Raymond pour le 103,3 FM.

Autres billets sur le Graffiti qui pourraient vous intéresser:

Vidéos murales graffiti:

Autres textes sur le Graffiti, Hip-hop

Pour rejoindre un artiste du Café-Graffiti: (514) 259-6900 cafegraffiti@cafegraffiti.net

Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs!

tshirt-cafe-graffiti-t-shirt-personnalise-votre-logoVotre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en bleu, rouge, noir ou blanc. Ou encore votre Sweat-shirt disponible en gris pour seulement 29,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.editionstnt.com/t-shirts.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti:  (514) 259-6900 .

Lazy Legz présente son T-Shirt Pas d’excuses… pas de limites

T-Shirts Pas d'excuses Pas de limites Lazy LegzPour soutenir le breakdancer Lazy Legz dans ses conférences de motivation dans les écoles.

Les T-Shirts Pas d’excuses, pas de limites en noir ou encore No excuses, no limits en bleu sont maintenant disponibles. 20$ (plus taxes et transport).

Par téléphone pour paiement par carte de crédit 514-256-9000. Par Internet. ou courriel cafegraffiti@cafegraffiti.net

En  passant au  Café-Graffiti 4237 Ste-Catherine est du lundi au vendredi  de 9:00 hres à  17:00 hres. vous pouvez payer en argent, chèque, carte  de crédit ou débit.

Par la poste: 4237 Ste-Catherine est  Montréal, Qc. H1V  1X4. N’oubliez pas de mentionner la grandeur et si vous voulez le T-Shirt français ou anglais.

Artistes de la boutique des Éditions TNT:

Convention internationale graffiti Underpressure

Graffiti et art urbain

Under pressure gonflé à bloc

Charles Messier Dossier : Graffiti, Hip-Hop, Culture

Informations sur la convention graffiti Under Pressure 2012.

La 12e édition d’Under Pressure, un des plus importants événements graffiti au Canada, a réuni en août 2007 plus de 90 graffiteurs, 40 DJ et 70 breakdancers pour 5000 spectateurs ébahis par ces artistes de l’underground. Tout a commencé dans un simple loft de la rue Saint-Ambroise, à Montréal, en 1996.

Des DJ s’étaient réunis pour offrir des performances musicales pendant que peignaient 12 graffiteurs. Les organisateurs (Sterling Downey, Flow et Dyske) voulaient promouvoir la dimension artistique du graffiti plutôt que celle décrite par Ville de Montréal et le service de police.

Ils disaient que c’était lié à des gangs, parce que personne ne savait c’était quoi le graffiti, explique Sterling Downey. Ils pensaient que c’était des jeunes de 14 ans qui en faisaient juste pour salir la ville.

Ses compères graffiteurs et lui étaient au début de la vingtaine. Ils n’étaient pas du tout liés à des gangs.

C’était une activité communautaire, positive. Oui, il y avait un côté illégal, mais ça ne voulait pas dire que ce n’était pas artistique, dit le fondateur d’Under Pressure. C’était de l’art, pas du vandalisme.

Promouvoir le graffiti

De 300 spectateurs en 1996, l’événement en attire maintenant 5000 par année. Cette popularité a engendré des profits qui ont permis, en 1999, de publier un magazine bisannuel consacré entièrement au graffiti.

Le but était de faire la promotion à travers le monde des artistes de la bombe aérosol, tant montréalais que canadiens. Le magazine Under Pressure comptait d’abord 24 pages. Il en offre maintenant plus de 70. Il a cependant diversifié les types de sujets traités, les élargissant aux autres intérêts artistiques des graffiteurs, comme le breakdancing et le milieu des DJ.

Le groupe Under Pressure produit également des disques et gère un site Internet, www.underpressure.ca. La dizaine de personnes qui forme le noyau d’Under Pressure est bénévole, comme la quinzaine d’autres collaborateurs qui gravitent autour d’eux.

Autres textes sur le Graffiti:

Convention graffiti Under Pressure 2012

Arpi: Muraliste et designer d’intérieur

Inauguration de la fresque de Fluke avec RFF

Vidéo murale graffiti pour l’agence de communication ID3 (idées aux Cubes)

Murale graffiti, animation de foule, peinture en direct, T-shirt

Mural de Michael Jackson au Festival de Jazz avec les graffiteurs Fluke et Omen

Mural graffiti en direct par Fluke

Fluke pour Oxygen

Video clip graffiti hiphop et breakdance gratuit

Projet graffiti pour Oakley

Graffiti calligraphie El Seed

Le mural Jean Talon

Rencontre avec Nawlz: Graffeur du monde

Breakdance, hip hop, rap, graffiti: présentation des artistes

Pour rejoindre les artistes du Café-Graffiti, (514) 259-6900

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

 

%d blogueurs aiment cette page :