Claire Lamarche et la tuerie du Collège Dawson

Claire Lamarche et la tuerie du Collège Dawson

Je m’étais promis de ne pas intervenir sur la fusillade du Collège Dawson. D’une part, parce que tous les médias en parlent et en reparlent. Je n’ai pas besoin d’en parler moi aussi puisque tout le monde le fait.

Sauf que vendredi soir dernier, à peine 48 heures après les événements, l’émission Faut voir Claire, animé évidemment par Claire Lamarche, m’a fait sursauter.

Les étudiants du College Dawson n’ont pas encore fait leur retour en classe que déjà Claire Lamarche les invite à son émission et leur pose cette étrange question: «As-tu trouvé la paix?» La soeur d’une victime de la tuerie de la polytechnique est venue témoigner qu’elle avait comme sorti de son corps pour ne reprendre contact avec la réalité qu’après les funérailles. Un survivant de ce même événement, Benoît Laganière mentionne qu’il a été dans un blackout qui a duré 3 mois. Ça lui a pris 7 ans pour arrêter de faire des cauchemars!

Et là, malgré l’état de choc que plusieurs étudiants vivent, on pose cette belle question: «As-tu trouvé la paix?» Comme si en 48 heures on pouvait faire la paix avec une telle tragédie. J’ai cependant bien aimé l’intervention de Claude Poirier qui questionnait le manque de retenu des médias ce qui pouvait entraîner un mouvement de panique.

Le rôle des médias est de donner une information juste, véridique et d’intérêt public. Pas de faire un cirque médiatique pour assurer les cotes d’écoute ou faire vendre un journal. Jusqu’où le voyeurisme et le sensationnalisme va-t-il aller pour attirer l’attention du public. S’il n’y a pas assez de sang pour les images télé, va-t-on bientôt avoir une département d’effets spéciaux pour les nouvelles? S’il n’y a pas assez de pleurs et de cris, va-t-on avoir des bruiteurs pour amplifier le suspense? Comme dans les films, un pourrait créer une musique appropriée à la tragédie. Et pourquoi ne pas vendre le CD et le DVD de la tragédie tant qu’à y être?

Suite à une telle tragédie, les victimes sont déjà assez traumatisées. Il n’est pas nécessaire d’en rajouter. Avec un certain recul (de plusieurs années et non pas de 48 heures), certaines victimes peuvent livrer un émouvant témoignage pour aider la société dans sa recherche de bonheur et de justice. Mais qui voudra bien les écouter dans quelques années? «La» nouvelle c’était cette semaine.

Tout le monde en parle, le ministre de la Justice Jacques Dupuis et la fusillade du Collège Dawson

Journalistes alarmants, envahissants et spéculateurs

Autres textes sur Société, commentaires du rédacteur sur Société.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :