La politique à l’ère de l’Internet.

Christian Dubois, conseiller d’Amir Khadir

Incompréhension politique du Web 2.0

Christian Dubois, le conseiller du député de Mercier Amir Khadir, vient nous visiter et nous démontrer son incompréhension du Web 2.0.

Raymond Viger Dossier Économie, Politique, Internet

quebec-solidaire-amir-khadir Le 28 mars dernier à 7:00 heures le matin, je publie un texte questionnant la politique du salaire minimum à 16$ revendiqué par Québec solidaire et Amir Khadir.

Le lendemain soir, 29 mars à 17:39, probablement avisé par une alerte Google sous les noms d’Amir Khadir ou de Québec solidaire, le conseiller d’Amir Khadir, Christian Dubois tente de me convaincre que je suis dans le champ. Christian Dubois mentionne quelques points qui sont plus philosophiques que mathématiques. En moins de 2 heures, je lui donne la réplique.

Le silence de Québec solidaire

Depuis mardi dernier, presqu’une semaine après ma réplique, j’attends toujours la réponse du conseiller d’Amir Khadir. Silence total de Québec solidaire.

Faire une veille des réseaux sociaux pour savoir qui parle de nous, pour des politiciens, c’est normal et c’est correct. Que de temps à autre, un membre d’une équipe politique décide de répondre et de défendre son programme politique sur un blogue, c’est bîn correct aussi. Mais de venir lancer un copier-coller d’un pamphlet publicitaire sur mon blogue et de sacrer son camp sans revenir pour en discuter, c’est un manque total de savoir vivre. Ce n’est pas une façon de traiter les blogues.

Avant vous M. Christian Dubois, un blogueur, Renart Léveillé est venu prendre position. Nous avons eu quelques échanges. Comme 2 bons blogueurs.

Réseaux sociaux et politique

Si vous voulez commenter sur des blogues M. Dubois, regardez le mode d’emploi, respectez le milieu dans lequel vous vous trouvez. Si vous n’avez pas le temps de suivre les fils RSS des commentaires que vous laissez, bîn laissez en moins et votre réputation (et celle d’Amir Khadir) sera moins entachée.

Les blogues sont un moyen de communication et il faut savoir comment s’en servir. Si vous cherchez un mode d’emploi pour les réseaux sociaux, Michelle Blanc a écrit un excellent livre sur le sujet. Si vous voulez savoir comment référencer un blogue et être apprécié dans la blogosphère, j’ai aussi écrit un livre sur le référencement des blogues. Faites un peu de recherche pour gagner des points au lieu d’en perdre.

En 2008, lors de l’émission Tout le monde en parle, lors d’un face à face avec Pauline Marois, Michelle Blanc a lancé un message aux politiciens d’utiliser adéquatement les médiax sociaux. Il est vrai M. Dubois que vous utilisez les médias sociaux. La question est maintenant de savoir si vous les utilisez adéquatement.

Mise à jour 4 avril 10:20 hres provenant du compte twitter de M. Dubois:

 le_dubois Christian Dubois @ @pmarchi Amir s’est fié sur un article sur le Web. L’info s’avère non vérifiée. Il va écrire à M. Archambault pour reconnaître l’erreur.

Les journalistes ne seront pas trop content d’apprendre que les politiciens se fient maintenant à ce qui se dit sur le Web pour faire leur campagne électorale.

M. Dubois m’a fait parvenir plusieurs twitts en privé pour me dire que je lui aurais manqué de respect avec ce billet et que je l’aurais attaqué parce qu’il n’a pas répondu  »instantannément » à son commentaire de la semaine dernière. Tout de même curieux qu’on parle d’instantannéité après une semaine de silence! Ayant reçu 6 messages privés sur mon Twitter de la part de M. Dubois, il avait sûrement le temps de répondre à la fameuse question du salaire minimum prôné par Amir Khadir et Québec solidaire.

Autres textes sur Politique

Pour une réforme de notre système politique

Élections fédérales, spam et pollution environnementale

Amir Khadir et Québec solidaire: utopie sociale

Amir Khadir à Tout le monde en parle

Lettre ouverte à Jean Charest

Les gais peuvent-ils prendre le pouvoir?

Louise Harel, les jeunes et la politique

Quebec bashing?

Résultats élections fédérales 2011

Est-ce que notre système politique met en danger la démocratie?

Stephen Harper et l’homosexualité

Lutte à la drogue: les Conservateurs contre la science

Québec solidaire, Amir Khadir, Françoise David et le salaire minimum à 16$

Le poids du Québec dans le Canada

Vie sociale et politique

Stephen Harper et l’avortement

Stephen Harper et le social, 2 mondes étrangers

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écrire qu’il faut maîtriser sont expliqués dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

.

Amir Khadir et Québec solidaire: utopie sociale

Impacts et conséquences d’un salaire minimum à 16$

Amir Khadir et Québec solidaire en plein délire

Tel que vu dans le programme de Québec solidaire Amir Khadir, voudrait avoir le salaire minimum à 16$ de l’heure. Désolé M. Khadir, mais vous ne travaillez pas dans le même sens que moi pour aider les gens les plus démunis à prendre leur place dans la société.

Raymond Viger Dossier CommunautaireÉconomie, Politique

amir-khadir-quebec-solidaire-programme-salaire-minimum Les impacts d’un salaire minimum aussi élevé sont majeurs et nombreux. Impacts négatifs et suicidaires pour notre société. Une entreprise accepte d’investir sur un jeune parce qu’il ne coûte pas trop cher à former. S’il faut payer plus cher pour la main d’oeuvre, les jeunes auront plus de difficultés à trouver un premier emploi. Les entreprises ne prendront plus le temps de former une relève mais vont chercher une main d’oeuvre déjà qualifiée et expérimentée.

Pour un organisme communautaire comme le nôtre qui n’est pas subventionné, cela veut dire une augmentation de nos coûts fixes de 9 236$ par semaine, soit une augmentation de la masse salariale de 480 298$ par année!!! Mais à quelle place M. Khadir je trouve l’argent pour payer une telle augmentation de mes dépenses?

De plus, avec une telle augmentation du salaire minimum, cela veut aussi dire que mes fournisseurs aussi vont voir leur coûts fixes augmenter. Cela veut donc dire que tous les produits et services que j’achète vont augmenter drastiquement.

Augmentation du salaire minimum et inflation

Ces augmentations vont créer une inflation sans précédent. Sans calculer les augmentations de dépenses qui proviendraient de mes fournisseurs, l’augmentation du salaire minimum à 16$ me forcerait à augmenter mes revenus. Ma source de revenu est la vente d’abonnements au magazine Reflet de Société. Je devrais, du jour au lendemain en augmenter le prix de vente de 35%! Avec une telle augmentation pensez-vous que nous allons pouvoir conserver le même nombre de vente? Pas convaincu.

M. Khadir, une augmentation du salaire minimum à 16$ n’est pas sérieux. Je ne peux pas comprendre comment Québec Solidaire soutient une telle proposition. Déjà les dernières augmentations du salaire minimum nous ont rentré dedans et j’ai dû diminuer le nombre d’employés pour compenser ces augmentations de dépenses.

Impacts et conséquences d’un salaire minimum à 16$

Pour un organisme de réinsertion comme le nôtre, une augmentation du salaire minimum à 16$ de l’heure veut tout simplement dire que nous fermons les portes. Je ne vois pas en quoi cela va aider la société de faire fermer les organismes et les entreprises qui offrent des débouchés à des gens qui n’ont pas toutes les compétences pour se trouver un emploi du jour au lendemain. Augmentation du nombre de chômeurs, augmentation de gens qui se retrouvent à l’assistance sociale… M. Khadir, ce que vous nous proposez est la déroute sociale assurée.

J’aimerais M. Khadir que vous nous expliquiez comment vous voulez aider les plus démunis, les plus fragiles et les plus sensibles avec une augmentation du salaire minimum à 16$ de l’heure. Malgré ma carrière en science et mon expérience autant du privé que du communautaire, je ne comprends pas la philosophie et vos calculs qui peuvent soutenir une telle demande.

Sur le site de Québec solidaire, en page 26 du cahier synthèse du programme de Québec solidaire, Québec solidaire soutient une proposition de majorer le salaire minimum à 16$!

Merci de venir nous expliquer parce que je ne sais pas où vous voulez aller avec une telle proposition.

Mise à jour:

Tentative d’avoir une réponse de Québec solidaire sur le débat amorcé sur le salaire minimum à 16$.

Synthèse de la saga du débat sur le salaire minimum à 16$.

Autres textes sur Politique

Autres textes sur le Communautaire

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Amir Khadir, Québec Solidaire devant Guy A. Lepage de Tout le monde en parle

Élections provinciales

Amir Khadir, Québec Solidaire devant Guy A. Lepage de Tout le monde en parle

Dossier Tout le monde en parle, Politique

En période électorale les politiciens profitent d’une visibilité média exceptionnelle. Promesses, anecdotes, carnet de route… tout y passe. Pour être honnête, je trouve très ennuyant la couverture conventionnelle qui nous est offerte sur les différents partis politiques.

L’émission Tout le monde en parle, animé par Guy A. Lepage et son fou du roi Dany Turcotte ne font pas exception. La popularité de cette émission oblige les politiciens à bien se préparer et à être présent à ce rendez-vous avec le peuple. Le Québec semble très déchiré sur le choix à faire pour les prochaines élections. Le sort du prochain gouvernement risque de se jouer à l’émission de Guy A. Lepage.

Amir Khadir a brisé la glace en représentant Québec Solidaire à l’émission de Guy A. Lepage. J’ai été surpris d’entendre M. Khadir. Agréablement surpris. Mettre ses culottes en tant que gouvernement et négocier le prix des médicaments pour contrôler la flambée des prix. Certains pays l’ont fait et ont réussi. M. Khadir a présenté quelques exemples pour augmenter les revenus de l’État d’une façon originale. Trop habitué t’entendre les éternelles promesses politiques ou encore des discours de déresponsabilisation totale nous disant que c’est la faute de l’ancien parti au pouvoir, c’est la première fois que j’entends un parti politique présenter des solutions novatrices et soulever des questionnements à débattre. Un vent nouveau agréable à entendre.

Dans les semaines à venir, nous aurons l’occasion d’entendre André Boisclair, Jean Charest et Mario Dumont. Une histoire à suivre pour nous permettre de mieux connaître la personnalité des aspirants chefs. Un débat que je trouve plus agréable à suivre que le derby de démolition qu’on nomme le combat des chefs.

Autres textes sur Politique

Élections fédérales, spam et pollution environnementale

Amir Khadir et Québec solidaire: utopie sociale

La politique à l’ère des réseaux sociaux

Amir Khadir à Tout le monde en parle

Lettre ouverte à Jean Charest

Les gais peuvent-ils prendre le pouvoir?

Louise Harel, les jeunes et la politique

Quebec bashing?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :