Prostitution: quand la jurisprudence s’en va dans toutes les directions

Légales ou illégales?

Prostitution et danses contacts

Les jugements concernant les danses à 10$ et la prostitution tombent dans la contradiction et nous mènent nul part.

Raymond Viger   Dossier Prostitution

danses à 10 danses contacts bar danseuses nuesDécembre 1999, la Cour suprême du Canada légalise les danses contacts. En septembre 2010, la cour supérieure de l’Ontario déclare inconstitutionnel 3 articles du Code Criminel sur la prostitution. On semble parti dans la direction de la légalisation de la prostitution.

Revirement de situation, en janvier 2011, la cour suprême du Canada confirme la décision du juge Yves Fournier de la cour municipale de Laval déclarant lieu de débauche les endroits où l’on offre les danses à 10$.

Le débat sur la légalisation de la prostitution dure depuis des décennies. Un débat rempli de contradictions et qui ne cesse de faire parler de lui. Comment comprendre que les danses contacts seraient de la prostitution mais que la prostitution pourrait devenir légale?

Impacts des danses à 10$

danses contacts danses à 10$ bars de danseuses danseuses nuesLa légalisation des danses contacts ne s’est pas fait sans conséquences majeures dans l’industrie du sexe. Après la légalisation des danses à 10$, plusieurs danseuses ne désirant pas faire des danses contacts ont abandonné créant une pénurie de danseuses.

Si la nouvelle jurisprudence fait cesser les danses contacts, les danseuses nues habituées au salaire des danses à 10$ risquent de quitter cette activité. Les anciennes danseuses nues, après plus de 10 années d’arrêt vont-elles recommencer? Pas sûr.

Les danses contacts en région

La journaliste Laura Lévesque du Progrès-dimanche au Saguenay nous le démontrait dans un reportage sur les bars de danseuses nues au Saguenay-Lac-St-Jean. Obligé de faire descendre les filles de Montréal et de passer par des agences, les bars offrant des danses contacts ont vu leurs coûts d’opération augmenter drastiquement. Au Saguenay-Lac-St-Jean, une région qui comptaient 10 bars de danseuses nues avant l’arrivée des danses à 10$ n’en dénombraient que 3 en 2009.

Les contradictions de la législation

Peut-on laisser des juges, indépendant les uns des autres, décider du sort d’un tel débat de société? Un juge dit oui, un autre dit non, on passe d’une cour d’appel à la cour suprême… Est-ce que toutes ces chicanes juridiques nous rapprochent d’une vraie position de société ou si nous ne faisons que tourner en rond?

Les gouvernements et la société devraient-ils prendre position et donner des directives claires et précises aux juges qui essayent de définir l’industrie du sexe et la prostitution.

Reportage de Laura Lévesque sur les bars de danseuses en région.

Illustrations gracieuseté Café-Graffiti. (514) 259-6900

Autres textes sur la Prostitution, Sexualité.

Les joies de la prostitution?

Avons-nous l’argent nécessaire pour légaliser la prostitution?

Doit-on légaliser la prostitution?

Les effets pervers de la légalisation de la prostitution.

La sexualité des prisonniers

Les clients de la prostitution.

Les filles dans les gangs de rue et la prostitution.

Prostitution de luxe d’une escorte.

Pour ou contre la légalisation de la prostitution?

Définition et historique de la prostitution

Jean-François Lisée de L’actualité et la légalisation de la prostitution.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Les difficultés d’avorter au Canada

Spectacle du Bistro le Ste-Cath (l’ancien Bistro In Vivo) dans Hochelaga-Maisonneuve

Les difficultés d’avorter au Canada

Pour ou contre l’avortement?

Lisa Melia__DOSSIER SantéAvortement ET Sexualité.

Les canadiennes peuvent-elles avorter facilement? En 1988, la Cour suprême du Canada a déclaré invalides les articles 251 et 252 du Code criminel, qui interdisaient l’interruption volontaire de grossesse (IVG), car c’est l’un des droits fondamentaux de la femme que de disposer librement de son corps, droit qui est d’ailleurs protégé par la Charte constitutionnelle. Pour autant, des mouvements dits «pro-choix», c’est-à-dire qui soutiennent le recours à l’avortement, tels que Canadian for choice, la Coalition pour le droit à l’avortement au Canada ou encore la Fédération Québécoise pour le planning des naissances (FQPN), considèrent que de nombreuses améliorations sont à mener.

Morgantaler pour ou contre l'avortement avorter L’information sur l’avortement

La première d’entre elles concerne l’information, très largement insuffisante ou partiale. Canadian for choice affirme que dans de nombreux établissements hospitaliers, l’accès à l’information est volontairement bloqué par le personnel médical, qui refuse d’aiguiller les femmes désirant avorter. Le site de l’organisme propose ainsi des témoignages de femmes dont une partie a dû subir un comportement hostile des infirmiers et des médecins.

Certaines femmes qui veulent obtenir un IVG se voient même traitées d’irresponsables, car le personnel médical «présume qu’elles n’ont pas pris de contraception, qu’elles n’ont pas fait attention.» Or, une étude de la FQPN montre que souvent, les femmes demandent ces services en raison d’une défaillance de la contraception.

L’accès aux services d’IVG

La FQPN soutient par ailleurs que l’accessibilité aux soins est très inégale. En effet, seulement 17,8% des hôpitaux canadiens proposent des services complets d’avortement et le chiffre tombe à 12% des Centres locaux de services communautaires (CLSC) pour le seul Québec. La FQPN estime que les CLSC devraient pourtant offrir un suivi complet des femmes enceintes qui veulent interrompre leur grossesse, depuis la prise de décision a priori, jusqu’au suivi psychologique après l’intervention.

Bien que l’avortement soit gratuit, les femmes doivent parfois parcourir de longues distances pour accéder à un établissement qui les acceptent, ce qui entraînent des coûts. D’autant plus que les temps d’attente avant de subir l’opération peuvent aller de deux à six semaines. La Coalition pour le droit à l’avortement au Canada souligne que de plus en plus de canadiennes doivent donc aller dans des cliniques privées, aussi bien pour recevoir l’opération rapidement que pour être reçue par un personnel accueillant et attentif. Or, bien que cela soit prévu par la loi, les provinces de Nouveau-Brunswick et du Québec sont les seules à ne pas rembourser intégralement les patientes dans ces cas là.

Les mouvements anti-choix

Enfin, les mouvements opposés à l’avortement, qui se définissent comme «pro-vie» ont une influence de plus en plus importante. Le 29 mai 2009, George Tiller, médecin pratiquant l’avortement au Kansas, a été abattu par un militant anti-choix, un geste extrême que même les mouvements pro-vie condamnent.

Canadian for Choice souligne pourtant que les mouvements anti-choix tentent régulièrement de faire peur aux femmes enceintes, de les culpabiliser. Ils sont «variés et de plus en plus sophistiqués», affirme la FQPN, qui cite par exemple les stratégies pour occuper les sièges d’usagers des conseils d’administration d’établissements, et qui amènent alors régulièrement à l’ordre du jour la question de la pertinence du maintient des services de planning.

«Force nous est de constater qu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir et d’action à poser avant d’obtenir des services accessibles, de qualité, gratuits et respectueux du choix des femmes dans le réseau public de la santé et des services sociaux», conclue la FQPN.

autres textes sur l’avortement:

Ressources sur Internet:

Canadian for choice

Fédération du Québec pour le planning des naissances

Coalition pour le droit à l’avortement au Canada

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :