En recevant un coup de poing au visage, Denis-Martin Chabot a compris que le point de non-retour avait été atteint avec son ex-conjoint. Dans son roman Escales parisiennes, le journaliste et écrivain québécois aborde la violence conjugale. En jouant avec le vrai et le faux, il lève le voile sur un phénomène trop souvent tabou, et bien personnel : les amours dysfonctionnelles entre conjoints de même sexe. 

Un texte de Mélodie Descoubes publié pour les abonnés de RDS. Un abonnement à Reflet de Société soutient notre intervention auprès des jeunes.

Dossier Violence conjugale

Depuis neuf ans, Denis-Martin Chabot subissait de la violence psychologique et physique dans son couple. C’est le fameux coup de poing qui a tout fait basculer. « J’ai perdu connaissance, pendant quelques secondes peut-être, mais ça m’a semblé des heures. Et quand je suis revenu à moi, j’ai compris que j’allais mourir si je restais dans cette relation. »

La suite est disponible aux abonnés de Reflet de Société. Un abonnement à Reflet de Société soutient notre intervention auprès des jeunes.

Autres textes sur Violence conjugale

Abonnez-vous au format numérique afin de consulter nos articles portant sur la diversité sexuelle

Suggestion de lecture

Un livre sous la supervision de Denis-Martin Chabot

Autres livres pouvant vous intéresser