Environnement et recyclage; confusion et éducation

On recycle ou on jette?

Des icones pas clair!

Raymond Viger  Dossiers Environnement

barquette environnement recyclage recycler protection stearofoamJe suis de ceux qui aime bien s’impliquer pour protéger l’environnement. Que ce soit avec des textes sur la protection de l’environnement ou dans ma vie personnelle, la protection de l’environnement a une place importante dans ma vie.

J’écoute une émission La Facture. On y parle d’emballages. Surtout du suremballage que les épiceries font. Une barquette est ce plat, genre styromousse ou autre matériel, dans lequel repose les fruits ou légumes.

barquette environnement recyclage quoi recyclerUne barquette, dans lequel nous retrouvons des légumes emballés individuellement, le tout emballé ensemble! Abus d’emballage quoi.

Mais ce n’est pas le sujet de ce billet. Est-ce que cette barquette est recyclable ou non? Pour tenter de le deviner, on retourne cette barquette et on regarde le chiffre à l’intérieur du logo de recyclage. Le chiffre 1 à l’intérieur du logo veut dire que la barquette est recyclable. Le chiffre 6 veut dire que non.

Je ne connaissais pas cette nuance.  Dans ma petite tête de citoyen bîn ordinaire, malgré mes 22 ans de scolarité, quand je voyais le logo de recyclage je mettais la barquette au recyclage.

Et là, par hasard, l’émission La Facture m’apprend que j’ai mal faite ma job de citoyen protecteur de l’environnement.

La question qui tue

Pourquoi mettre mettre un logo de recyclage avec les chiffres 1 ou 6 pour dire que c’est recyclable ou non? Pourquoi ne pas mettre un X sur le logo du recyclage pour tout simplement nous dire qu’on ne peut pas le recycler?

Pourquoi faire ça simple quand on peut faire ça compliquer dit-on?

Autres textes sur Environnement

L’amour en 3 dimensions. l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement Roman de cheminement humoristique.

Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$. Une co-écriture avec le journaliste Colin McGregor a permis de présenter une version anglophone LOVE in 3DPar téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet: Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Publicités

Récupération, consommation et empreinte écologique

Pour réduire votre empreinte écologique:

Changez vos habitudes de consommation

En moyenne, chaque Canadien produit 2,2 kg de déchets par jour. Mettez-vous au défi de réduire votre empreinte écologique.

Édition Nouvelle: Dossier Environnement

environnement récupération protection environnemental écologieIl est peut-être plus facile que vous ne le croyez d’adopter des habitudes de vie écologiques. Tout d’abord, déterminez votre empreinte écologique. Pour ce faire, utilisez le calculateur d’émissions de carbone en ligne de la Fondation TD des amis de l’environnement (FAE TD).

« Des entreprises mettent en œuvre des politiques leur permettant de réduire à zéro la quantité de déchets qu’elles produisent, souligne Mary Desjardins, directrice générale, FAE TD. Pourquoi est-ce que monsieur et madame Tout-le-Monde ne feraient pas la même chose? En suivant ces quelques conseils suivants, vous réduirez de façon considérable votre empreinte écologique et contribuerez à la protection de notre planète, ce qui suscitera l’envie dans votre entourage. »

Conseils pour protéger l’environnement

La FAE TD, un des organismes sans but lucratif qui œuvrent depuis le plus longtemps pour la protection de l’environnement au Canada, donne les cinq conseils suivants pour réduire son incidence sur l’environnement.

  • Réduisez l’emballage au minimum : Il existe plusieurs façons de réduire au minimum les produits d’emballage que vous utilisez. Apportez des sacs réutilisables lorsque vous allez à l’épicerie, utilisez des contenants réutilisables lorsque vous emportez votre lunch au travail et, le matin, buvez votre café dans votre propre tasse. Vous contribuerez ainsi grandement à changer les choses et à réduire la quantité de déchets dans les sites d’enfouissement.
  • Réfléchissez avant de jeter : Avant de jeter des déchets, demandez-vous s’ils peuvent être recyclés, réutilisés ou mis dans le bac à compost. Au lieu de jeter vos déchets, optez pour l’une de ces options lorsque la situation s’y prête.
  • Réduisez votre consommation d’eau : Le Canada bénéficie d’abondantes réserves d’eau, mais les Canadiens arrivent au premier rang pour ce qui est du gaspillage de cette ressource. Diminuez votre empreinte écologique en fermant le robinet lorsque vous vous brossez les dents, en évitant l’arrosage excessif de votre pelouse et en prenant des douches au lieu de bains.
  • Limitez la quantité de courrier reçue : Chaque année, les Canadiens reçoivent en moyenne 76 kg de courrier non sollicité. Tout ce courrier a une incidence négative sur l’environnement : limitez donc la quantité de courrier reçue en retirant votre nom des listes d’envoi et en annulant vos abonnements aux magazines que vous ne lisez plus. Par ailleurs, n’oubliez pas de recycler le courrier publicitaire.
  • Achetez des aliments produits à l’échelle locale : Rendez-vous au marché local pour vous procurer les aliments biologiques que produisent les agriculteurs de votre région. De cette façon, vous réduirez votre empreinte écologique et soutiendrez les agriculteurs qui assurent la production alimentaire dans votre collectivité.

Une minute suffit pour calculer vos émissions de carbone.

Autres textes Environnement

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Recyclage des vieux ordinateurs

Récupération, quoi faire avec ses vieux ordis

Les ordinateurs ne vont pas aux poubelles

Recyc-Ordi s’occupe de récupérer nos vieux ordinateurs. Ils ont maintenant 3 nouveaux points de chute supplémentaires.

Raymond Viger Dossier Environnement 

ordinateur environnement récupération déchets recyclablesLes citoyens de Montréal disposent maintenant de nouveaux services de proximité pour se débarrasser de façon écoresponsable de leurs appareils informatiques désuets et non fonctionnels.

La Maison du développement durable au centre-ville trois fois par année.

Un point de dépôt permanent est offert au Pavillon d’éducation communautaire Hochelaga-Maisonneuve (PEC) dans l’est de Montréal.
Pour plus de détails :

Un Bac de sensibilisation/récupération RECYC-ORDI est installé chez
Iscanco Inc à Longueuil.

En 2012, Recyc-Ordi projette d’installer d’autres bacs de récupération pour les vieux ordinateurs et d’inaugurer des points de dépôt aux quatre coins de la ville.

Si vous désirez vous impliquer dans la réduction des cyberdéchets n’hésitez pas à contacter Joel Rivard-Boucher info@recycordi.comwww.recycordi.com

Autres textes sur les ordinateurs

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

L’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé, le livre!

Comment assurer d’être bien référencé pour votre blog ? Comment fidéliser les internautes ? Comment augmenter son trafic ? Comment interagir avec un Throll qui commente votre blog ?

guide-referencer-blog-referencement-naturel-livre Maintenant disponible, le livre Référencer son blogue, un mot à la fois. Un livre sur l’art d’écrire un blogue et d’être bien référencé.

Écrire pour un blogue est différent que pour un magazine ou un journal. Comment maîtriser une technique simple et efficace pour que votre billet soit bien référencé par les moteurs de recherche tout en étant pertinent et cohérent pour les internautes? Les techniques d’écriture qu’il faut maîtriser sont expliquées dans ce guide.

Le guide est accessible à tous et facile d’utilisation. Il est une bonne référence autant pour la personne qui veut débuter un blogue que celle qui travaille pour un média et qui veut augmenter son trafic et son rendement.

Pour commander le livre, par Internet aux Éditions TNT, par téléphone au (514) 256-9000 au coût de 9,95$ ou encore pour les dates des prochaines formations.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Pour voir le catalogue complet des livres des Éditions TNT.

Un voilier au Saguenay-Lac-St-Jean pour un nouveau départ

Jeune fille en détresse

Je suis une jeune femme originaire du Lac-St-Jean. Je suis partie demeurer en Beauce en 2003 avec l’espoir de travailler dans mon domaine d’études. J’étais certaine que ma vie commencerait pour de bon, mais je m’étais grandement trompée…

Propos recueillis par Gérald Tremblay   Dossier Communautaire

voilier-voile-bateau-construction-voilier-voyage-merEn novembre 2003, je me retrouve à deux doigts de la mort, au CHUL de Québec en état de crise dû à mes démêlées avec le réseau de prostitution juvénile de Québec. J’ai vécu l’enfer de la psychose, de la prostitution et de la drogue pendant plusieurs mois.

Cet évènement m’a alors incité à retourner au Lac-St-Jean auprès de ma famille. Dès mon arrivée, j’ai fais plusieurs démarches pour obtenir d’être traiter et tenter de m’en sortir, mais en vain.

Programme de réinsertion au Lac-St-Jean

Une belle surprise m’attendait à la fin de janvier 2004: un programme de 30 semaines visant le retour aux études ou sur le marché du travail. Il s’agissait de construire un voilier.

Au tout début du programme; j’étais faible, fatiguée et surtout je consommais tous les jours. J’avais un réel besoin d’aide et personne à qui en parler. Les responsables du projet ont vraiment été compréhensifs avec moi. Sachant les problèmes auxquels je faisais face, ils décidèrent de m’aider à m’en sortir. J’ai rencontré des professionnels en santé, toxicomanie, psychologie et autres. Les gens de CODERR-02 ont fait bien des démarches pour moi et avec leur aide j’ai réussi à m’en sortir.

J’ai retrouvé mon estime de moi, appris à reconnaître mes forces et mes faiblesses et cessé de consommer. J’ai également élaboré un projet de vie : retour aux études en septembre 2004. Ma participation à la construction de ce voilier fût pour moi, une très belle expérience de travail car j’ai pu y amener les connaissances que j’ai acquises lors de ma formation professionnelle. Ces programmes peuvent grandement aider les jeunes à se construire un avenir car ils permettent d’aller chercher des connaissances et de nouvelles expériences de travail. Ils montrent aux jeunes leurs forces et leurs faiblesses en offrant une variété de spécialisations.

La formation peut également aider car parmi les possibilités, il y a deux stages en milieu de travail pour vérifier ce que l’on aimerait faire dans le futur.

Pour lutter contre l’exode des jeunes: un voilier au Lac St-Jean

Pour faire de la voile, il y a présentement de petits bateaux qui chavirent facilement, peu spacieux et sans confort. À l’autre bout du spectre, il y a les quillards stables, habitables, confortables (toilette, douche et cuisine), mais avec un prix en conséquence. Entre les deux, il n’y a à peu près rien.

La coopérative de solidarité «La Vastringue flottante» s’est lancée dans l’aventure de répondre aux besoins des amateurs de la voile. La coopérative s’est donnée pour mission de mettre sur pied un programme de construction et de mise en marché d’une petite embarcation à propulsion humaine ou à la voile. La création d’emplois pour les jeunes est au cœur des préoccupations de l’organisme. C’est pourquoi la coopérative s’est associée au Groupe Coderr, expert en réinsertion auprès des jeunes et à la commission scolaire du Lac St-Jean pour leur formation.

Le Groupe Coderr

Le Groupe Coderr fabrique le prototype pour la coopérative. La fabrication passe par des apprentissages tel que l’histoire de la voile et les différents types de pratique. Pour se faire, ils complètent des recherches dans les bibliothèques et sur Internet. Pour sa part la coopérative fournit les matériaux et son expertise. Sous sa supervision, les jeunes apprennent comment fabriquer le voilier. C’est l’occasion de vérifier toutes les étapes de fabrication, les coûts, de réaliser un plan d’affaires, déterminer les meilleures techniques de fabrication, etc.

Le programme ne s’arrête pas là. Pour tester les qualités du voilier et ses limites, les jeunes apprennent comment naviguer. Ensuite vient l’apprentissage de la mise en marché et de la promotion de ce nouveau produit. La promotion est l’occasion de développer un carnet de commandes pour créer des emplois à la coopérative. En effet, il ne peut y avoir de mise en marché sérieuse sans avoir un premier exemplaire à montrer comme il ne peut y avoir de plan d’affaires vraiment crédible sans avoir d’abord testé la méthode. Aussi, les jeunes présentent le voilier dans les écoles de voile, dans les marinas, lors d’expositions, etc. Peut-être même s’inscriront-ils à des régates!

Ce partenariat entre un organisme communautaire, une coopérative de solidarité et la commission scolaire est un bel exemple que nous pouvons ensemble, intéresser et former nos jeunes pour leur donner des perspectives d’emploi et cela, en misant sur les forces de la région.

Quand vos déchets de toutes sortes deviennent source d’emploi

Un consortium d’organismes communautaires à Alma, au Lac-St-Jean: Le groupe Coderr

Le Groupe Coderr a un chiffre d’affaires de 2,5 Millions dont 85% sont des revenus autogénérés. Il emploie une trentaine de personnes. Il donne une formation variée, d’une durée de 6 mois, à des groupes de 40 à 50 stagiaires rémunérés. Plus de 500 jeunes ont ainsi complété leur stage de réinsertion. Je ne vous parle pas d’une entreprise privée, mais bien d’un organisme communautaire dynamique et novateur.

Mais qu’est-ce que le Groupe Coderr? C’est un groupe qui intervient auprès des jeunes pour lutter contre l’exclusion par l’insertion socioprofessionnelle et le développement d’activités dans le domaine du recyclage. Pour ce faire, le groupe a créé un ensemble d’organismes agissant comme plateaux de travail: une friperie, une usine de transformation de papiers récupérés et une ressourcerie.

Et ce n’est pas les projets qui manquent: une quincaillerie de produits récupérés et traités, une bouquinerie et la location de vêtements sont sur leur table à dessin. Toutes ces activités ont pour but d’accompagner les jeunes afin de les aider à prendre confiance en eux et à s’intégrer au marché du travail. Oui aider les jeunes et cela par le biais d’activités où l’environnement est mis de l’avant. Pour mieux connaître cet organisme, n’hésitez pas à consulter leur site Internet: www.chez.com/coderr02

Saviez-vous que…

  • Une tonne de papier recyclé épargne 33 arbres?
  • Le papier et le carton représentent entre 35 et 50% de ce que l’on jette dans les sites d’enfouissement?
  • Le taux de récupération au Canada est de 45%? Si on pouvait doubler notre récupération, on sauverait près de 12 millions d’arbres chaque année.
  • Avec un seul arbre, on peut fabriquer une pile de journaux de plus de trois pieds de hauteur?
  • On consomme au Québec 20 millions d’arbres par année?

Autres textes sur Communautaire

Troquer pour mieux vivre et récupérer

Internet, journalistes et organismes communautaires

Cybercap et le multimédia

La fondation du docteur Gilles Julien

Le garage des jeunes

Centre communautaire pour aînés Chez-Nous

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

 Témoignage sur l’implication bénévole

benevolat-benevole-implication-jeune La récompense – Regard sur des gens de cœur
Documentaire sur l’implication bénévole.
-Découvrir sa communauté, donner un sens à sa vie…
-Briser son isolement et celui d’autrui.
-Découvrir de nouveaux amis.
-Prendre part à la vie sociale et de quartier.
-Une source de contact et d’échange.
-L’acquisition de nouvelles connaissances.
-Une occasion d’expérimenter et mieux se connaître.
S’impliqer c’est trippant et ça mérite d’être vécu. 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/videos.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Des bouteilles d’eau, la Fondation One Drop et l’itinérance

Canicule, eau et itinérants

Cirque du Soleil et Old Mission Brewery

Le Cirque du Soleil s’implique auprès des itinérants de la Old Mission Brewery en fournissant une grande quantité de bouteilles d’eau. Sous prétexte que les itinérants ne recyclent pas, cette eau ne leur a pas été donné!

Raymond Viger Dossiers Fondation One Drop  , Cirque du Soleil  , Itinérance  , Environnement

fondation-one-drop-bouteilles-d-eau-guy-laliberte-cirque-du-soleilGuy Laliberté avec le Cirque du Soleil ont créé la Fondation One Drop dont l’eau est au coeur de sa mission. Le Cirque du Soleil a fait embouteiller de l’eau. Un don d’une grosse quantité de bouteilles d’eau a été fait à la Old Mission Brewery pour donner aux itinérants. Avec la canicule, il est important d’avoir accès à de l’eau.

Une seule condition accompagnait ce généreux don. Les bouteilles de plastique devaient être recyclées. Pour éviter une mauvaise presse, le Cirque du Soleil et la Fondation One Drop ne voulaient pas avoir cette impressionnante quantité de bouteille traîner dans les rues de Montréal.

Itinérance et recyclage

bouteilles-d-eau-fondation-one-drop-cirque-du-soleil-guy-laliberte-environnementPuisque les itinérants n’ont pas d’habitude de recycler les bouteilles qui ne sont pas consignées, la direction de la Old Mission Brewery a donc décidé de ne pas remettre les bouteilles d’eau aux itinérants! Ce sont donc les employés qui les utilisent tranquillement.

On veut aider les itinérants pour éviter que la canicule les affectent mais puisqu’ils ne recyclent pas, cette aide leur est refusée. Peut-on faire des omelettes sans casser des oeufs? Aurait-on pu trouver des alternatives à ce problème de conscience?

Intervention et recyclage

Aurions-nous pu identifier les bouteilles données par le Cirque du Soleil et la Fondation One Drop et remettre un dépôt à chaque itinérant qui ramène sa bouteille d’eau? Pour 10 000 bouteilles avec un dépôt de 5 sous, cela aurait nécessité un commanditaire de 500$ pour cette opération. Cela aurait pu être une façon de rendre accessible l’eau aux itinérants, leur donner un peu d’argent, s’assurer que les bouteilles sont recyclées. Cela aurait même pu être une occasion de sensibiliser les itinérants à l’importance du recyclage. Après tout, les itinérants qui vivent dans la rue, si c’est plein de bouteilles vides, cela les affectent autant que nous.

D’autres solutions auraient pu être trouvé. Mais celle d’empêcher les itinérants d’avoir accès à ces bouteilles d’eau était possiblement la moins acceptable de toutes!

Autres textes sur la Fondation One Drop 

Guy Laliberté, Fondation One Drop et Gaia

Le Cirque du Soleil réinvente le communautaire avec One drop

Guy Laliberté et le Cirque du Soleil; Prix Nobel de la Paix

Des bouteilles d’eau, la Fondation One Drop et l’itinérance

Guy Laliberté, touriste de l’espace et la fondation One drop

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

Quand un homme accouche

quand-un-homme-accouche-roman-cheminementRoman de cheminement. Le personnage principal accouche de son enfant intérieur qui devient son ami et son thérapeute tout au long du roman. Ce livre est le premier d’une trilogie qui a été reprise dans L’amour en 3 Dimensions. 9,95$

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Les petits gestes font la différence

À l’école secondaire de l’Érablière, à Saint-Félix-de-Valois, une poignée de jeunes a décidé de suivre cet adage. Ils dépensent temps et énergie dans le but de poser des gestes à répercussion sociale. Leur source d’inspiration: le mouvement des Établissements Verts Brundtland ( EVB ) et le conviction de pouvoir changer les choses.

Gabriel Alexandre Gosselin   Dossiers Environnement, Bénévolat

Les jeunes du comité EVB ont trouvé les moyens de concrétiser leurs ambitions. Ils ont réussi l’exploit en moins de temps qu’ils ne s’en croyaient capables. Voici en détail 3 actions qui les ont aidés à en aider d’autres.

Solidarité

Le comité SOLIDARITÉ s’est engagé dans un projet d’aide humanitaire au Maroc. «C’est bien joli d’aider les Marocains, mais notre cote de pauvreté dans la région est de 9 sur 10, 10 étant la pire. On se demandait donc ce qu’on pouvait faire pour des gens plus près de nous, des gens de notre communauté», explique Amélie Gougeon, conseillère en information scolaire de l’Érablière.

Il ne fallait pas chercher plus loin, car Amélie rencontre sa source d’inspiration dans les couloirs de l’école: «Notre concierge de soir a un petit garçon de sept ans qui a manqué d’air à la naissance. Il a une déficience intellectuelle. Les traitements pour son fils coûtent très cher. Le comité SOLIDARITÉ s’est emparé de la cause.»

On peut désormais voir le visage de ce petit garçon sur toutes les boîtes pour canettes vides dans l’école. L’argent des consignes servira aux soins de santé de cet enfant. Le père déborde d’enthousiasme de-puis qu’il a appris la nouvelle. «Il n’en revient tout simplement pas!», s’exclame Amélie.

Écologie

22 avril 2008, jour de la Terre. Une dizaine de jeunes s’activent dans les couloirs de l’école avant l’heure du dîner. Ils montent un kiosque. Des banderoles faites de matériaux recyclés, des bacs de recyclage et de compostage, des jeunes motivés à informer leurs confrères et consoeurs: voilà tout ce dont ils ont besoin pour instaurer de nouvelles mesures écologiques dans leur établissement scolaire.

«On fait déjà du recyclage dans l’école et on ramasse les piles usagées, mais les endroits où on peut le faire ne sont pas visibles, ni connus des étudiants. On veut donc leur rappeler que ces mesures existent et qu’il est important de les utiliser», explique Marianne Marion, 17 ans, du comité ENVIRONNEMENT.

Le kiosque préparé en ce jour de la Terre présente aussi aux jeunes deux nouvelles mesures dans l’école, les bacs pour les cannettes vides à la cafétéria ainsi que le compostage: «Il n’y a pas beaucoup de gens qui savent que le papier brun est une matière 100% biodégradable. On a donc installé des bacs à compost dans les toilettes et dans le laboratoire de science. On en posera un aussi dans la cafétéria, avec des indications pour que tout le monde sache quoi mettre où», complète Marianne, satisfaite de l’achalandage du kiosque pendant toute l’heure du dîner. Prochaine étape pour son comité: une conférence sur les algues bleues le 3 mai!

Pacifisme

La paix règne déjà dans l’école l’Érablière. Ce qui n’empêche pas le comité PACIFISME d’organiser une journée «blanche», où tous sont invités à se vêtir de blanc. Pendant cette journée, une personne remet des contraventions… de bonne conduite, pour ceux qui ont fait les meilleurs propositions d’actions pacifiques dans l’école.

Autres textes sur Environnement

Une forêt contre le tsunami

Les roses de la St-Valentin empoisonnées

Guy Laliberté, touriste de l’espace et la fondation One drop

Les folies écologiques d’un architecte

Quand l’exotisme nous tue

Des éoliennes fabriqués en Europe

Ford, GM et Toyota démantèlent le métro de Los Angeles!

L’environnement et les trucs de grand-mère

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Graffiti Hip Hop de la scène de Montréal

operation-graffiti-hip-hop-graffiteur-graff Opération Graffiti. Toute l’histoire de la création du Café-Graffiti. La relation avec les jeunes. Ce qu’ils ont vécu dans le projet. Ce qu’ils ont fait vivre aux intervenants. Toutes les anecdotes d’un projet qui fait encore parler de lui. Une façon intéressante et originale de soutenir le Café-Graffiti dans sa mission d’aide et de soutien aux jeunes. 19,95$.

Disponible Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

.

Le recyclage et la Place Versailles

Le recyclage et la Place Versailles

Dossier Journal de Montreal, Environnement

Sous la plume de Gabrielle Duchaine-Baillargeon, le Journal de Montréal nous présente un reportage sur les centres commerciaux appartenant aux entreprises Cadillac Fairview et Ivanhoé Cambridge. Ces centres commerciaux ont une politique environnementale permettant de récupérer presque tout, jusqu’aux huiles ayant servi à la cuisson.

Cela faisait suite à un article soulignant qu’il n’y avait aucun recyclage disponibles pour les 225 marchands de la Place Versailles. J’ai été très surpris d’apprendre que rien n’était recyclé à la Place Versailles. 225 marchands! Cela en fait des choses à récupérer.

Si on veut continuer de consommer comme on le fait, il faudrait faire un peu plus attention à notre environnement. Mais je demeure surpris. Il existe des inspecteurs qui viennent sonner à la porte du simple citoyen pour l’aviser que certains déchets récupérables se retrouvent dans les déchets. Des contraventions existent même pour ceux qui ne récupèrent pas correctement. Comment se fait-il que la Place Versailles ne reçoivent pas d’avis et de contraventions? Il n’y a pas une devise que nos politiciens ne cessent de nous répéter: pollueurs-payeurs.

L’éducation pour en arriver à ce que les gens récupèrent est primordiale. Mais lorsque cela ne fonctionne pas, il ne faut hésiter à être plus directif.

Autres textes dossier Environnement

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Battle breakdance hip hop des meilleurs breakers de Montréal

video-breakdance-hip-hop-break-breaker-how-to-breakdancing Extreme Supreme Science
Vidéo VHS, compétition de break-dance.

Skywalker, Omegatron, Psycho Red, Silo, Trackmaster, Strike 3, Jayko Superstar, Speedy, Place Pieces (Maximum Efficiency), Tiger, Dj Frank Boulevard, Dj Devious.
Vidéo VHS 25$

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :