La fondation du docteur Gilles Julien

Le Docteur Gilles Julien

Le financement du communautaire

En juillet dernier Le Devoir publiait un article de Jérôme Savary, du journal de rue l’Itinéraire, présentant le pédiatre social Gilles Julien. Un passionné de nos enfants qui est aujourd’hui de mauvaise humeur, amer et qui lance un cri d’alarme.

Raymond Viger Dossier Communautaire, Famille

docteur-gilles-julien-fondation-enfants-dr J’en suis resté estomaqué. Avant la lecture de cet article, j’étais convaincu que le Dr Gilles Julien roulait sur l’or. Avec un important soutien de la Fondation Chagnon, sa Guignolée annuelle, l’appui de nombreuses entreprises et médias dont Tout le monde en parle et le spectacle de financement produit par Guy A. Lepage,  je ne pouvais pas m’attendre à ce que le programme du Dr Julien soit en difficulté financière. Son organisation fait partie des quelques rares organismes bénéficiant d’une large sympathie populaire. Le Dr Julien est l’un des rares personnages communautaires à être entendu par plusieurs personnes en position de pouvoir.

Financement de la Fondation du docteur Gilles Julien

À vrai dire, j’étais jaloux de l’organisation du Dr Julien. Quand je regarde où nous en sommes avec notre organisme: toutes nos demandes de rendez-vous avec des ministres nous ont été refusées, malgré plusieurs demandes, nous n’avons pas obtenu de numéro de charité, nous n’avons pas encore réussi à être appuyés par un important mécène, notre spectacle pour soutenir le financement de notre intervention auprès des jeunes n’est pas encore appuyé par les médias… Ces manques dans notre organisation me faisaient envier ce que le Dr Julien a accompli.

Avec ma conjointe Danielle, il nous est souvent arrivé de nous dire que nous voulions revendiquer le droit d’être malade. Parce, que malade ou pas, il nous faut nous occuper de l’organisme. Et voilà que cet article sur le Dr Julien cite une revendication similaire de sa part. Moi qui espérais que nous pourrions, un jour, voir la lumière au bout du tunnel.

Le modèle d’intervention du Docteur Gilles Julien

Tout le monde trouve que le modèle d’intervention du Dr Julien est extraordinaire. Notre méthode d’intervention fait régulièrement l’objet d’études dans différentes universités à travers le monde. J’ai 10 ans de moins que le Dr Julien mais je suis déjà dans le même état d’esprit que lui. J’espérais ou je rêvais qu’un jour, un peu de notoriété nous permettrait d’atteindre la fin de la traversée de notre désert.

Et voilà que cet article remet en question tous mes rêves et mes espoirs les plus fous. Qu’est-ce qui cloche dans notre société? Qu’est-ce qu’il faut changer pour en arriver à créer une communauté forte et solidaire?

Le communautaire et l’environnement juridique, politique et économique

Nous avons créé un modèle d’organisme communautaire qui s’autofinance par les abonnements au magazine Reflet de Société. Une façon de faire de la prévention à partir de nos textes et de pouvoir investir dans l’intervention. Que ce soit l’augmentation du prix du papier, l’augmentation du timbre poste, la diminution des subventions aux envois postaux de magazines, les coûts exorbitants pour un organisme communautaire de la Do Not Call list du CRTC, la diminution des ventes de publicité, l’impact des nouvelles normes du CRTC sur nos revenus…, tous ces facteurs nous font reculer de deux pas chaque fois que nous voulons en faire un.

Merci à l’Itinéraire et au Devoir de nous avoir présenté ce reportage sur le cri d’alarme du Dr Julien. Cela va m’éviter de rêver en couleur en espérant qu’un jour les politiciens soient à l’écoute du milieu communautaire. Cela va aussi me permettre de m’armer de patience et de ténacité.

Notre magazine étant limité à 25 % de publicité, cela veut dire que chaque page d’annonce permet d’offrir 3 pages de textes de sensibilisation et d’information. De plus, chaque page de publicité prise pour un an dans notre magazine permet de créer un emploi en intervention auprès des jeunes. Une quarantaine de ministres et de ministères, provinciaux et fédéraux, ont été sollicités pour placer de la publicité dans notre magazine pour ce numéro. Faites le compte et vous pourrez deviner combien de lettres de refus j’ai accumulé sur mon bureau.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ.

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Factures salées! avec les modems téléphoniques

Factures salées! avec les modems téléphoniques

Raymond Viger                   Dossier Protection du consommateur

Selon l’Office de la protection du consommateur (OPC), un nombre grandissant de plaintes sont signalées concernant des factures d’interurbains allant de quelques centaines de dollars à quelques milliers, et ce, sans que le consommateur en soit au courant. Des appels logés à Sao Tomé, une île située sur la côte est de l’Afrique, sont de plus en plus répandus et effectués à partir du modem téléphonique de l’ordinateur de clients du service Internet basse vitesse.

Ces consommateurs affirment que leur accès à Internet a été débranché soudainement et que le modem a composé un numéro de téléphone, une ligne à péage du type 1-900 ou 1-976. Ces branchements s’associent directement à des lignes au contenu adulte à des frais variant de 3$ à 5$ la minute. La facture de téléphone grimpe donc rapidement. Un consommateur s’est retrouvé avec une facture de plus de 2 000$, ce qui correspond approximativement à 6 heures d’appels à 5$ pour un mois. Nous avions les danses à 10$, nous voilà maintenant avec les appels à 5$ tout en demeurant confortablement chez-soi et sans nous douter de quoique ce soit.

L’OPC met en garde les consommateurs contres les risques courus lors de la navigation sur certains sites Internet, notamment ceux à caractère sexuel. Selon plusieurs fournisseurs d’accès à Internet, les consultations sur ces sites d’adultes, exploités par des entreprises souvent situées à l’extérieur du Canada, sont régulièrement faites par des enfants et des adolescents sans surveillance ainsi que par des adultes.

Habituellement un avis sur ces sites informe les internautes des frais d’appels interurbains applicables. Cependant, trop peu de gens prennent le temps de lire l’avertissement. D’ailleurs, la plupart du temps ces messages sont en anglais. Plusieurs consommateurs rapportent que ces appels sont logés par le biais d’un logiciel de composition automatique téléchargé sur l’ordinateur sans que l’on s’en rende compte. Pour s’assurer de cesser toute communication interurbaine entre le modem et le site, l’internaute doit quitter complètement l’accès à Internet et non seulement quitter le site payant en cliquant sur le X situé en haut de page.

L’OPC n’a pas juridiction pour intervenir en matière de facturation d’appels interurbains. Les consommateurs se sentant lésés par de tels problèmes doivent s’adresser au service à la clientèle de leur fournisseur de service téléphonique. La plupart de ceux-ci maintiennent les frais. Cependant, certains acceptent, lors d’une première occasion, de réduire la facture en calculant de nouveau les frais d’appels à des tarifs moindres. Si la réponse du fournisseur téléphonique ne vous satisfait pas, il est possible de demander l’aide du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), en composant le numéro sans frais 1 877 249-2789 ou en remplissant par courriel le formulaire de renseignements et de plaintes disponibles sur le site Internet du CRTC à la section Frais d’interurbain imprévus pour l’utilisant d’Internet. On peut aussi consulter le fichier central du RECOL (Reporting Economic Crime On-Line, qui signifie «signalement en direct des délits économiques»). C’est une initiative du Solliciteur général du Canada et de la GRC pour les cyberfraudes. On peut aussi signaler en ligne la situation sur ce site. Pour joindre ce service sans frais : 1 888 495-8501.

Autres textes Protection du consommateur:

Taux promotionnel CIBC VISA et fausses représentations

Quand l’argent des cartes de crédit disparaît de la circulation

Fausses représentations des cartes de crédit

Carte de crédit et taux usuraire

Dépassement de la limite autorisée

Endettement sur carte de crédit

Canadian Tire devient une banque et une carte de crédit

Ressources

Office de la protection du consommateur du Québec
Montréal: 514-253-6556
Québec: 418-643-1484
Partout au Québec: 1-888-OPC-ALLO (1-888-672-2556)

Option consommateurs
Montréal: 514-598-7288
Numéro sans frais: 1-888-412-1313

Protégez-vous

Rédaction
courrier@protegez-vous.ca
2120, rue Sherbrooke Est, bureau 305
Montréal (Québec) H2K 1C3

Pour un abonnement à Protégez-vous.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Y a-t-il un avenir pour la presse écrite au Québec?

Y a-t-il un avenir pour la presse écrite au Québec?

C’est en lisant un billet de Jeff Mignon, un professionnel de l’industrie médiatique que cette question sur l’avenir des médias écrits est venu me hanter une fois de plus.

La position de Jeff Mignon se résume simplement. La presse écrite livre une information de plus en plus superficielle, bourrée de texte d’agence de presse qui se répète d’un média à l’autre. Le journalisme d’enquête est en baisse.

Sur le site de Intruders TV, nous pouvons entendre une entrevue de Philippe Le Roux, président de VDL2 qui actualise chaque année les tendances Internet. M. Le Roux n’est pas tendre envers la presse écrite. Il mentionne que 30 à 50% des nouvelles proviennent d’une dépêche d’un service de presse! Le nombre d’exemplaire vendu par les quotidiens est en chute libre, même en comptant l’arrivée des gratuits! Un baisse qui se chiffre tout près des 10%. Ce qui pourrait faire la différence entre être rentable ou fermer les portes pour certains médias. M. Le Roux mentionne aussi que les budgets de publicités se transfèrent graduellement vers l’Internet, rendant la tâche d’être rentable encore plus difficile.

À tout cela je rajouterais que 2008 est une année assez sombre, pour ne pas dire moyennâgeuse. Le prix du timbre poste ne cesse d’augmenter d’année en année, rendant la distribution aux abonnés de plus en plus difficiles. Patrimoine Canada qui subventionnait une partie de ses frais d’envoies diminue sa participation d’année en année. Il y a même une possibilité pour que la subvention disparaisse au complet!

Le CRTC va appliquer une nouvelle loi sur le télémarketing pour le 1er octobre, rendant cette opération pour aller chercher de nouveaux abonnés plus difficile et plus honéreuse. Notre imprimeur nous annonce une augmentation de 6% du coût du papier pour le printemps avec une autre augmentation de 6% à l’automne! Je n’ai pas besoin de vous parler du prix de l’essence.

Même la subvention du Fond canadien du magazine pour aider les médias à augmenter la qualité de son contenu risque de disparaître. Si messieurs Mignon et Le Roux pensent que l’information est de mauvaise qualité présentement, attendez de voir l’an prochain!

Nous en sommes rendu à imaginer de nouvelles formes de financement pour les médias. Un radioton, un téléton, un quotidienoton et un magazineton. Pas pour financer un organisme communautaire. Pour financer les médias qui risquent d’éprouver des difficultés majeures dans les années à venir.

Autres textes sur les médias et commentaires du rédacteur sur les médias.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

apres-la-pluie-le-beau-temps-recueil-de-textes-a-mediter-croissance-personnelle Après la pluie… Le beau temps. Recueil de textes à méditer. Chaque texte révèle un message, une émotion. Un même texte peut prendre un couleur différente selon notre état d’âme.

Le livre est disponible au coût de 9,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Nouvelle règle du CRTC et son interprétation

Nouvelle règle du CRTC et son interprétation

Une nouvelle règlementation régissant le télémarketing va être mis en application à l’automne 2008. Pouvant affecter un organisme comme le nôtre, je me dois de me tenir au courant et de la lire.

Comme tout texte de loi, l’interprétation et les définitions ne sont pas toujours faciles à comprendre. Pour éviter les embrouilles dans son application, je décide d’appeler au numéro de téléphone pour que l’on me renseigne. La fonctionnaire responsable de l’interprétation de cette nouvelle règlementation me répond: « Interpréter le règlement du mieux que vous pouvez et lors de son application, si un inspecteur considère que vous n’avez pas la bonne interprétation, il vous avisera et vous changerez vos procédures à ce moment-là ».

Je ne suis pas sécurisé pour m’inventer mes propres définitions et risquer d’avoir à tout recommencer lors de l’application de la loi. Je trouve d’autres coordonnées pour demander une interprétation. Un mois plus tard, je reçois une réponse qui allait à l’encontre de ce que j’avais prévu.

Si je m’étais limité à la conversation avec le premier fonctionnaire, j’aurais fait une illégalité qui m’aurait possiblement valu quelques contraventions. Et l’inspecteur qui m’aurait collé ces contraventions se seraient sûrement contenté de dire: « Nul n’est censé ignorer la loi ».

Morale de cette histoire, en cas de doute, ne vous limitez pas aux premières réponses que vous recevez. Allez au bout de l’histoire pour être sûr de votre point et capable de le défendre.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

Gambling et Jeu compulsif

La réalité sur les jeux de hasard, un outil de discussion pour les jeunes

gambling-jeu-compulsif-gambler-joueur-pathologique-poker-casinoDVD Gambling. 20$ + 5$ (taxes et frais de transport)

DVD de sensibilisation rassemblant témoignages et interventions de Biz, de Loco Locass, de l’ancienne croupière Éléonore Mainguy, du joueur devenu paraplégique Did Bélizaire et de plusieurs joueurs compulsifs. Le moyen idéal de s’éveiller aux conséquences de la dépendance au jeu.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009.

Par Internet: http://www.editionstnt.com/Video.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc, H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel

Anne-Marie Losique, un million de french clics

Anne-Marie Losique, un million de french clics

Raymond Viger  Dossier  Sexualité, Hypersexualisation , Tout le monde en parle, Anne-Marie-Losique.

Nouvelle apparition: Anne-Marie Losique, le sexe et Tout le monde en parle

Lorsqu’Anne-Marie Losique a passé à Tout le monde en parle le 2 décembre, je ne la connaissais pas. Encore moins ce qu’elle faisait ou pensait. Quand elle a dit qu’elle voulait faire lever le party et qu’elle s’est mise à embrasser plusieurs personnes sur le plateau de Tout le monde en parle, j’ai trouvé ça pas mal spécial.

Anne-Marie Losique et la Journée internationale des femmes

Quand Guy A Lepage a soulevé la contradiction entre un événement qu’elle veut organiser pour la journée internationale des femmes le 8 mars et qu’en même temps elle demande au CRTC une licence pour un réseau de films sexy, je voulais en savoir plus. J’ai été sur son site en espérant avoir plus d’information. Beaucoup de photos sexy d’Anne-Marie Losique avec peu de textes. Je n’ai pas appris grand-chose.

Anne-Marie Losique se vantait d’avoir eu un million de clics sur son site dans les 5 jours qui ont suivi son passage à l’émission Tout le monde en parle. Est-ce qu’elle exagère? Aucune idée. Qu’elle ait eue une augmentation de traffic sur son site, j’en suis convaincu. Même mon blogue a su bénéficier d’une augmentation majeure de traffic parce que je parlais d’elle. D’une part, une présence à une émission très populaire comme Tout le monde en parle donne une visibilité incontestable. D’autre part, quand on parle de sexe, ça augmente aussi l’achalandage.

Que reste-t-il après les photos sexy d’Anne-Marie Losique?

Mais que reste-t-il après cette vague? Quel est la fidélité du traffic ainsi créée? Quel est l’intérêt de cet achalandage? Si ce n’est que de voir des photos osées et sexy d’Anne-Marie Losique, le moindrement qu’une autre vedette en montre un peu plus et le trafic ira voir ailleurs.

Le comportement d’un certain  nombre de personnes du grand public peut expliquer le comportement de certains médias. On dénonce l’hypersexualisation des jeunes. Mais c’est payant pour Music Plus de présenter des vedettes les plus agichantes, le moins habillés et le plus frivole. Ça rapporte du traffic. Et du traffic ça fait vendre les publicités. Plus on a de trafic, plus on vend cher nos annonces.

Est-ce la quantité de visiteurs qui est important ou la qualité? Un public fidèle, qui nous lit, qui fait une réflexion et un débat avec  nous, ça ne vaut pas plus qu’un grand nombre de zappeurs qui se promènent d’images en images, à la recherche d’une excitation de plus en plus forte?

Nous sommes tous complices et solidaires de notre société. Le média, ses artisans, les commanditaires… Nous avons tous un rôle de bon père de famille à jouer.

Autres textes sur Anne-Marie Losique

Anne-Marie Losique, le sexe et Tout le monde en parle

Anne-Marie Losique, le soft porn, Guy A. Lepage et Tout le monde en parle

Anne-Marie Losique et le sexe

Lettre ouverte à Anne-Marie Losique

Anne-Marie Losique, un million de french clics

Anne-Marie Losique « frenche » presque tout le monde à Tout le monde en parle

Tout le monde en parle se répète avec François Avard et Anne-Marie Losique

autres textes sur l’hypersexualisation

autres textes sur sexualité

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous  par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ

poesie-urbaine-roberto-mayerjours-de-nuit Poésie urbaine. Jours de Nuit. Roberto Mayer. 11,95$

Entre en mon univers, infiniment petit. Que se libère ta galaxie. Entre, là, tu es ton enfer, ton paradis. Ton repère y est enfoui. Entre, il ne manque que toi en ces mots. En ces vers dont j’aime me croire l’auteur.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :