Abonnez-vous au format numérique afin de consulter nos articles portant sur la prostitution

Dominic Desmarais | Dossiers MTS-Sida, Prostitution et Sexualité

Lors des festivités entourant l’ouverture du centre pour femmes de l’organisme Cambodian Women crisis center (CWCC), j’ai passe l’heure du diner en compagnie d’un jeune directeur d’organisme cambodgien. À son bureau, il m’explique son travail. Son organisme fait de la prévention auprès des jeunes sur la drogue et auprès particulièrement des femmes sur la reproduction (méthodes contraceptives, maladies sexuelles, connaissance de leurs droits). Son organisme reçoit des fonds de donneurs occidentaux.

Je ne doute pas de la bonne volonté de ce jeune homme, pas plus que de sesprostitution-asiatique-prostitution-internationale-trafic-traite-femmes-4 employés. Mais je m’interroge a l’utilité de ces programmes… C’est qu’ils discutent avec les consommateurs de drogue. Fort bien. Ceux-ci, apparemment, consomment en raison de problèmes familiaux (la violence domestique est assez grave dans cette province, parait-il), du manque de travail, pour essayer. S’il y a une chose que j’ai apprise depuis mon arrivée au Journal de la Rue, c’est que la consommation en soit n’est pas le problème. C’est la raison pour laquelle on consomme. Et l’organisme n’est ni outille pour régler les problèmes familiaux, ni de chômage, pas plus qu’elle ne fait de travail social. Au moins, sa prévention dans les écoles peut-elle faire réfléchir les jeunes sur les ravages causes par la drogue.

Quant au programme axe sur les femmes, il est a se demander s’il ne crée pas les problèmes plutôt qu’il ne les règle. L’organisme explique aux femmes qu’elles ont le droit de refuser d’avoir des relations sexuelles avec leur époux. Tout a fait vrai. Mais il faut regarder la mentalité des gens de la région, voire du pays. L’homme pense avoir tous les droits sur sa femme. Lorsque son épouse lui refuse ses avances, elle crée une frustration. Elle n’est pas censée opposer de résistance. J’ai vu de nombreuses photos de femmes battues – a mort – dans la région. Une s’est fait ouvrir l’entrejambe par un rasoir pour avoir refuse, a deux reprises, d’avoir des relations sexuelles avec son mari. L’histoire, dans son cas, ne dit pas si elle a refuse parce qu’elle avait appris qu’elle avait le droit de dire non. Mais un programme qui ouvre la porte a ce genre d’actes, si rien n’est fait pour changer la mentalité de l’homme, me semble dangereux. Même si, pour le principe, il a sa raison d’être.

Autres textes sur la Prostitution asiatique

Dossiers Prostitution et Sexualité

roman cheminement croissance personnelle L’amour en 3 dimensions

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle. Le livre, au coût de 19,95$ est disponible dans toutes bonnes librairies au Québec ainsi qu’à la Librairie du Québec à Paris.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet. Aussi disponible en anglais: LOVE in 3D

Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Autres livres pouvant vous intéresser