Effets pervers de la légalisation de la prostitution

Effets pervers de la légalisation de la prostitution

Recherche de Daniel Lauzon et Richard Morris  Dossier Prostitution et Sexualité.

jeune sexualité jeunes relations sexuelles sexe éducation sexuelle Les Pays-Bas, l’Allemagne et l’Australie ont légalisé la prostitution depuis maintenant 10 ans. Que conclure de leur expérience? La Coalition against trafficking in women (CATW) a pris position, ainsi que Yolande Geadah dans son livre «La prostitution, un métier comme un autre?». Reflet de Société vous a préparé un court résumé des attentes initiales et de la réalité qui en a découlé après 10 années de légalisation de la prostitution.

Redonner une dignité aux femmes prostituées ainsi qu’un statut professionnel

La légalisation ou la décriminalisation du sexe redore le blason de l’industrie du sexe et les femmes demeurent à la merci des opérateurs du système.

Aider à mettre fin à l’exploitation de femmes immigrantes victimes de la traite aux fins de prostitution

Selon un rapport de recherche, 80% des femmes qui sont dans les établissements de prostitution légale des Pays-Bas ont fait l’objet d’un trafic d’immigrants. Selon des organismes communautaires, un an après la légalisation des maisons closes aux Pays-Bas, le nombre de victimes de la traite avait augmenté. En Allemagne, plus de 85% des prostituées proviennent de l’immigration et ont reçu une aide pour entrer sur le territoire allemand (coût du billet d’avion, papiers officiels…). Ces femmes se retrouvent souvent en dette envers leurs employeurs qui facturent des intérêts et des frais administratifs. Cette dette permet à l’employeur de garder un contrôle sur ces femmes pendant des années. En Australie, depuis la légalisation de la prostitution, il est devenu difficile, voire impossible, de s’attaquer à la traite des femmes.

Contrôler l’expansion de l’industrie du sexe

L’industrie du sexe a progressé de 25% aux Pays-Bas. À toute heure du jour et de la nuit, des femmes de tous les âges et de toutes origines sont exposées quasiment nues, derrière les tristement célèbres vitrines des établissements. En Australie, la prostitution est une activité qui suit la hausse du tourisme et l’expansion des casinos. Le nombre de bordels a triplé! En Suisse, le nombre de maisons closes a doublé en quelques années après la légalisation partielle de certains quartiers réservés à la prostitution. Les riverains se sentent envahis par cette activité et sont confrontés au va-et-vient permanent même dans des zones où la prostitution n’est pas autorisée.

Faire disparaître les prostituées de la rue

Plusieurs femmes refusent le contrôle et l’exploitation par ces nouveaux «hommes d’affaires». Elles se retrouvent à la rue. De plus, en augmentant le nombre de bordels et de prostituées dans les pays où il y a eu légalisation, lorsque celles-ci ne répondent plus aux normes de leurs employeurs, elles n’ont pas d’autres choix que de se retrouver à la rue pour survivre. Elles deviennent vite en compétition avec de la viande fraîche plus facilement disponible par l’immigration, ce qui les amène de plus en plus tôt à la rue.

Supprimer le contrôle des groupes criminalisés et les importants revenus rattachés à la prostitution

En Australie, la prostitution s’est véritablement développée dans le secteur illégal. Pensons-y bien. Du jour au lendemain on légalise la prostitution. Qui a les moyens pour se trouver un prête-nom et trouver rapidement les sommes nécessaires pour aménager des centres commerciaux pour la vente du sexe? Ce sont les groupes criminalisés qui bénéficient de cette nouvelle réglementation. Au lieu d’enrichir les groupes criminalisés, ramener des taxes et des impôts aux gouvernements pour investir dans la prévention et le soutien aux femmes.Malgré les revenus générés, en Australie, les institutions en place n’ont ni les moyens, ni le personnel suffisant pour enquêter sur les maisons closes, faire le nettoyage de la corruption installée et poursuivre les directeurs illégaux. L’augmentation des revenus de l’état ne compense pas l’augmentation des dépenses pour les corps policiers et les institutions qui doivent contrôler la prostitution. Ceci laisse libre cours à toutes sortes d’abus dont les groupes criminalisés s’amusent à profiter.

Protéger les femmes prostituées contre les abus et la violence

Certaines études réalisées auprès de victimes d’exploitation sexuelle commerciale démontrent que les établissements de prostitution, qu’ils soient légaux ou non, se préoccupent des clients et non de protéger les femmes. De plus, malgré la légalisation de la prostitution en Australie, la prostitution enfantine a augmenté de façon dramatique.

Faire la promotion de la santé des femmes

Dans les maisons closes contrôlées, une politique pour l’usage du préservatif est en place. Malgré tout, selon une étude, 47% des clients demandent des rapports sexuels sans préservatif. Les trois quarts de ces clients proposent même de payer plus cher un rapport sans préservatif et presque la moitié des prostituées ont été agressées si elles insistaient pour que l’homme utilise un préservatif. C’est donc dire, que malgré la légalisation de la prostitution, les femmes demeurent impuissantes et vulnérables face aux 15% d’hommes violents. Les promoteurs de la commercialisation de la femme ne les protègent en rien. Avec la légalisation de la prostitution, il y a une augmentation du nombre de relations non protégées.

Dossier Prostitution et Sexualité.

PUBLICITÉ

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$. Une co-écriture avec le journaliste Colin McGregor a permis de présenter une version anglophone LOVE in 3D.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Publicités

17 Réponses

  1. Tu nous fais la même « étude » dans des pays ou ce n’est pas légal svp ?
    Ca doit très certainement être beaucoup mieux…

    J'aime

  2. Nous sommes journalistes du Québec, un pays où la prostitution n’est pas légale. Vous trouvez dans ce billet les attentes qui motivent la légalisation de la prostitution ainsi que la réalité de ce qui se passe après que la prostitution ait été légalisé.

    J'aime

  3. legaliser la prostitution cest une tres bonne idee, mais sa reste que le gouvernement a pas le courage de sataquer au crime organiser comme il devrai le faire pour avoir le controle necessaire et proteger cest femme. sachant que cest une busness qui demande toujour du nouveau pour quoi ne pas faire comme nous avec nos mexicain qui vienne travailler dans nos champ lete puis ils retourne chez eu apres la saison. la veriter dans tout sa cest que le gouvernement fait le minimum parcequ’il se fait un maximum de profil.

    J'aime

  4. Je suis d’accord que dans le débat sur la légalisation de la prostitution, nos gouvernements ont de sérieuses difficultés à être responsables dans l’implication et le sérieux que nécessitent un tel dossier.

    Contrairement aux travailleurs occasionnels, la prostitution se fait 12 mois par année. C’est là que le retour est plus difficile.

    J'aime

  5. S’en tenir à nos grands principes relève alors, il faut le reconnaître, d’une certaine hypocrisie. Au nom de notre morale et parfaitement conscients que nous ne pouvons rien faire contre ce plus vieux métier du monde, nous préférons fermer les yeux. Et le fléau se propage.
    Les partisans de la réouverture des maisons closes ont alors beau jeu de nous affirmer que les bordels sont un « moindre mal », que les filles ne sont plus exposées aux dangers de la rue, qu’elles sont protégées, contrôlées, surveillées et même (voire surtout) cachées à la vue de notre société faussement pudibonde.

    J'aime

  6. Bonjour et bienvenue sur ce site.

    Merci pour votre commentaire.

    Je vous invite à joindre le débat sur la légalisation de la prostitution ainsi que sur les différentes alternatives a lieu présentement sur un autre billet sur la prostitution: https://raymondviger.wordpress.com/2010/07/23/les-joies-de-la-prostitution-escorte-sexualite/

    On y retrouve plus de 121 commentaires tous très actuel de personnes de différents milieux, autant ceux qui prônent une légalisation complète que des clients, des prostituées et des abolitionnistes.

    J'aime

  7. bonjour raymond
    en france sa voudrait bouger et oui la pénalisation du client arrive
    je vien de mettre un gentil site http://www.prostitution-infos.fr

    bientot enfrance s payer dl a pute sa pourra couter cher en amende et prison

    a bientot

    J'aime

  8. Bonjour.

    Content de ravoir de tes nouvelles. Est-ce qu’il y a des projets de loi en cours pour la France?

    Raymond.

    J'aime

  9. bonjour raymond
    oui en france le projet de loi sur la pénalisation client de prostituée est d’actualité je sait pas quand mais sa risque de bouger vite
    la pénalisation est un grand mot mais se qui va avec est un plus pour changer le statue de beaucoup de femmes ( se qui se passe en suede le sera en france ) et j’agit pour que l’allemagne réagissent comme en france et ensuite pourquoi pas l’europe et si l’europe s’étale surles memes lois pourquoi pas le continent amériques ( c’est hutopique mais quand on parle de traite humaines un jour le monde sera sur une longueure d’onde identique malgré les différence de coutumes du traitement de la femme au sujet de l’industrie du sexe) mon reve serait de voir sur terre cette hutopie avant que je quitte se monde .

    cette hiver à paris j’ai aidé deux filles mineures et se qui me rend triste malgré avoir signalé personne à bougé la seul personne à m’avoir aidé c’est un propriétaire de site apparenté à la maffia en 48H les filles était à la maison . voila je conçoit qu’une femme se vend de façon volontaire sans contrainte mais quand cela devient de façon forçé je suis en colère d’ou la naissance du site http://www.prostitution-infos.fr
    le trafique qui touche fille mineures pour pornographie et prostitution quand elles sont dociles sa devrait mettre en colère toutes personnes ( humaine. merci de transmettre se lien
    joel

    J'aime

  10. Bonjour Joel.

    Félicitations pour ton travail.

    Qu’est-ce qui a fait que le propriétaire du site apparenté à la Mafia t’a donné un coup de main? Les 2 filles mineures qui se prostituaient travaillaient-elles pour lui, un concurrent ou étaient freelance?

    Raymond.

    J'aime

  11. bonjour raymond
    se qui à fait qu’il à agit = les gros sites et gros systemes ne veulent pas de problemes avec la polices
    mettre deux mineures en place dérange et comme tu comprend il y à plus à perdre qu’à gagner
    j’ai simplement suggéré à une personne de dire à un ami qui est ami d’un supérieur qu’il est important de s’occuper de ses enfants
    rien de plus
    mon ami lui est soucieux que les filles qui sont ses clientes que personne les pompes + grace à lui au lieux de donner 50% au systeme elles sont passé à 35% en étant mieux protégé
    en deux mot la prostitution abusive provoque perte d’argent. mon ami à compris

    J'aime

  12. Si je comprends bien, les 2 filles mineures qui se prostituaient sont encore dans la prostitution mais au lieu de travailler pour la mafia et payer 50%, elles se prostituent ailleurs en ne payant que 35%???

    Raymond.

    J'aime

  13. les deux filles sont chez papa et maman et la prostitution est un souvenir à oublier

    J'aime

  14. Merci d’avoir éclairci, j’avais mal compris le dernier message avec l’histoire du 50% et 35% qui est une autre histoire.

    Raymond.

    J'aime

  15. […] Les effets pervers de la légalisation de la prostitution. […]

    J'aime

  16. […] Les effets pervers de la légalisation de la prostitution. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :