Diversité identitaire et sexuelle; l’Église et la communauté LGBT

L’Église Unie accueille la communauté LGBT

Diversité identitaire et sexuelle

L’Église Unie du Canada, est l’une des plus importantes Églises protestantes du pays. Gary Paterson, le Modérateur (équivalent au Pape), ouvertement homosexuel appuie notamment l’égalité des sexes et prend en compte les droits sociopolitiques de la communauté LGBT. L’Église Unie célèbre des mariages entre conjoints de même sexe et elle ouvre ses portes à tout le monde, peu importe l’orientation sexuelle. Les pasteurs peuvent être des hommes ou des femmes et être en couple hétérosexuel ou homosexuel.

Sophie Laisney. Dossier HomosexualitéSexualité

Le Pasteur Marco, qui représente l’Église Unie à Montréal, dans l’arrondissement de Verdun, nous en dit plus sur son Église et sa relation avec la communauté lesbiennes, gays, bisexuels et trans (LGBT). 

Sophie Laisney: Sur quel principe se fonde l’Église Unie?

szombathely-church-eglise-religion-spiritualitéPasteur Marco: L’Église Unie a toujours été très orientée vers la justice sociale. Par exemple, les femmes ont été ordonnées dans cette Église en 1936, avant même qu’elles aient le droit de vote au Canada. Nous sommes une église chrétienne et nous accueillons les personnes qui sont en cheminement de foi. Nous n’avons aucun problème avec l’accueil de personnes de tous horizons confondus. En 1988, l’Église Unie a fait une déclaration, accueillant les gens de toutes les diversités et identités sexuelles. Cela nous a posé quelques problèmes avec d’autres dénominations (sous-groupe d’une religion), il y a eu des réticences et certaines tensions.

S.L: Êtes-vous critiqués par d’autres Églises?

P.M: En tant qu’Église «à contre-courant», on s’est fait harceler par beaucoup d’autres Églises. On s’est fait envoyer en enfer! Ce qui est assez particulier, car Jésus se serait certainement associé à la cause LGBT, car il a toujours approché dans son ministère les marginalisés de son époque pour enlever le stigmatisme social qui entoure ces exclus (les lépreux, les malades, les femmes ou les samaritains -les musulmans de nos jours-). Donc, il aurait selon moi, sans doute voulu démystifier les exclus de la communauté LGBT. Concernant cette communauté, il y a en effet des dénominations plus conservatrices dans les Églises baptistes ou les Églises évangélistes. Nous n’avons aucun contact avec eux et je pense que nous n’en aurons jamais. Et ils n’auront probablement pas d’ouverture à la communauté LGBT, en tout cas pas dans les prochaines décennies. Par contre, nous avons de bien meilleures relations avec l’Église anglicane qui est aussi très ouverte sur la justice sociale. Nos Églises sont en communion.

S.L: Globalement, est-ce que vous constatez une ouverture des religions face aux diversités sexuelles?

église et homosexualité  religion homosexuel lesbienneP.M: Oui, absolument. L’Église anglicane, par exemple, est ouverte au mariage de conjoints de même sexe, c’est une chose que l’on n’aurait pas vue il y a une dizaine d’années. D’autres religions sont en train de s’ouvrir sur cette question. Il y a un an, pratiquement jour pour jour, j’ai marié deux hommes: un musulman et un chrétien. C’était un mariage inter-foi et c’était important pour moi d’unir ces deux traditions au sein de mon église. Nous avons lu le Coran et la Bible durant le mariage. Nous avons aussi des contacts très étroits avec la synagogue Emanu-El-Beth Sholom, qui est ouverte à la communauté LGBT.

S.L: Le public a très peu d’échos des ouvertures religieuses. Pourquoi?

P.M: On ne veut pas entendre parler de religions libérales. On veut entendre parler des sectes, de la femme qui est emprisonnée chez elle par son mari. On ne veut pas entendre ce que l’Église Unie fait, mais de ce que l’Église catholique ne fait pas. Les prêtres ne peuvent pas se marier, les femmes ne peuvent pas être ordonnées dans l’Église catholique, mais cela, l’Église Unie le fait, et on n’en entend pas parler. Ça ne fait pas vendre les journaux.

S.L: Vous utilisez beaucoup les nouveaux médias (Youtube, Facebook) pour faire passer le message de l’Église. Pour quelles raisons?

P.M: Il faut utiliser les médias de notre temps pour être capable de rejoindre les gens. Les réseaux sociaux apportent l’opportunité de rejoindre le plus grand nombre. Cela apporte une vision plus saine et plus libre de vivre sa foi.

Mais on gère ces réseaux sociaux de très près, car il peut y avoir facilement des débordements. Nous avons dû «supprimer» beaucoup de personnes de nos pages, car elles revenaient continuellement sur Facebook et sur Youtube pour nous démolir complètement avec des propos ancrés dans l’ignorance. Sur la plupart de nos vidéos Youtube, l’option des commentaires est désactivée parce qu’on a eu notre lot de commentaires négatifs.

Au Québec et de façon plus générale, actuellement, il y a une forte ignorance religieuse. On ne connait pas l’Islam, le Christianisme ou le Judaïsme. Tout est mis dans le même panier, et une sorte de propagande «pleut» sur les réseaux sociaux. Par exemple, il y en a beaucoup qui croient que la foi, c’est juste des rituels à faire. Mais la foi, c’est bien plus profond que ça. Mes vidéos sont des entrevues qui veulent montrer différentes facettes d’un aspect méconnu de la religion pour diminuer les préjugés. Le plus gros de mon travail c’est la démystification. Il faut informer les gens qui sont «désinformés».

S.L: Est-ce que l’Église Unie a créé des partenariats avec les organismes LGBT?

P.M: Il y a une dynamique de méfiance des gens à l’encontre de l’Église, y compris des organismes LGBT. L’Église Unie a tenté de s’unir avec des associations, mais il n’y avait jamais de suite. Les partenariats n’ont pas abouti. Il ne faut pas oublier que l’Église a été très «instrumentale» dans l’homophobie.

Dans mon Église (l’Église Unie la Passerelle) et de façon plus générale, on essaie de créer une démystification de l’homosexualité. Pour l’instant, il n y a pas de partenariat et ça me surprendrait que ça arrive. Sur la page de l’Église La Passerelle, on fait malgré tout la promotion de l’association GRIS-Montréal (Ndlr:Groupe de recherche et d’intervention sociale), par exemple. On essaie d’être un soutien dans les actions ou les levées de fonds, autant qu’on peut le faire et avec les moyens qu’on a. Mais ce n’est pas parce qu’on ne crée pas de partenariat que nous ne sommes pas unis par le même but : la diminution des discriminations.

autres textes sur sexualité

Autres textes sur Homosexualité

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelleLa relation à soi, aux autres et à notre environnement

Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les évènements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

L’histoire est une source d’inspiration pour découvrir, d’une façon attrayante et amusante, une nouvelle relation avec soi-même et son environnement. Bonne lecture et bon voyage au pays de Tom.

Le livre est disponible au coût de 19,95$. Une co-écriture avec le journaliste Colin McGregor a permis de présenter une version anglophone LOVE in 3D.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009 Par Internet:Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Autres livres pouvant vous intéresser:

17 Réponses

  1. Excellent article… souhaitant que l’église en France évolue de même ou mieux disparaisse comme toute religion monothéiste

    J'aime

  2. Bonjour, l’Eglise étant liée à des textes comportant une condamnation nette de l’homosexualité ne peut pas se prononcer pour.

    J'aime

  3. « pour quelle raison Dieu ne l’a adressée qu’à certaines Eglises ? »
    Pourquoi tu accuses Dieu ?
    J’accuserai plutôt le pouvoir religieux de s’en foutre de ce que lui dit Dieu.
    Le dogme n’est pas Dieu.

    J'aime

  4. C’est bizarre…dans l’église l’homosexualité est vilipendée..mais dans la société on lui fait une loi pour l’implanter à tous les coins de rues.. ?
    Qui à raison.. ?

    J'aime

  5. Associer le Christ à la cause LGBT me paraît pour le moins osé. Je n’imagine pas un seul instant qu’il ait pu condamner un homosexuel, mais il s’est toujours démarqué de toutes les communautés. Il ne défend pas une cause, il aime et défend tous les hommes avec leurs particularités et différences et nous invite à faire de même.
    Vous récusez tout contact avec les églises baptistes et évangéliques alors que si chacun se met à l’écoute du Christ, les chemins ne peuvent que converger.

    J'aime

  6. Courage à l’auteur, ne vous laissez pas décourager par les commentaires, avec le temps on apprend à rire de la betise humaine. smiley bon article

    J'aime

  7. Merci Élisabeth pour votre commentaire.

    J'aime

  8. Interview intéressante qui va irrémédiablement faire déferler des trombes de commentaires « pas d’ça chez nous », « c’est contre nature » et bla bla bla.
    Allez-y les « normaux », lâchez vous, encore et encore.

    J'aime

  9. Les Eglises sont toutes victimes de leurs freins qui les figent dans des postures archaïques.

    Leur évolution est impossible car leur pouvoir s’appuie sur des textes censés être complets et infaillibles, impossible donc à remettre en cause malgré les évolutions de la société civile et scientifique qui ont démontré la fausseté de pas mal de concepts défendus par ces textes dits sacrés.

    Leur seule chance est donc de camper sur leurs positions, ce qui par force les éloigne de plus en plus de leur monde.

    C’ est une situation insoluble pour elles. La nature impose : « évolue ou meurt ».

    Les églises savent ce qui les attends donc.

    J'aime

  10. La sexualité n’est pas acquise mais innée. On ne choisit pas, on est. Aucun risque de tous le devenir un jour. La preuve, depuis que l’humanité existe, il y a toujours eu des homos et ca ne change pas l’équation cosmique. Par contre, la peur de l’homosexualité est acquise par les préjugés et la peur de la différence. Peur de quoi, ca c’est le mystère. En tant qu’hétéro l’homosexualité ne me fait pas peur. A vrai dire, je m’en fous. Si ca te dérange tant que ca, pose toi les bonnes questions.
    Heureusement qu’il y a peu d’homos hétérophobes. Ca nous évite de lire et d’entendre des conneries supplémentaires.

    J'aime

  11. Que vous dénonciez un lobby homo, pourquoi pas. C’est un fait, il existe. Mais que vous pensiez qu’on devient homo, c’est une erreur. On ne devient pas hétéro ou homo, on nait hétéro ou homo depuis la nuit des temps et chez toutes les espèces vivantes de la planète. Par contre, beaucoup d’homos s’obligent l’hétérosexualité pour se cacher par peur du « qu’en dira-t-on » et du lynchage moralisant hypocrite et manipulateur judéo-chrétien. Jésus n’a JAMAIS condamné l’homosexualité. D’ailleurs, il n’en parle pas dans les évangiles .On ne peut pas en dire autant des apôtres qui se lâchent dans les actes. Mais les apôtres, ce n’est pas Jésus.

    J'aime

  12. Merci Bartneski pour vos commentaires sur la démocratie et nos responsabilités sociales.

    J'aime

  13. Je suis un homme hétéro. Je n’ai jamais eu d’attirance physique pour un homme. C’est comme ça. Si vous êtes hétéro et que vous luttez contre votre nature pour résister à la tentation, c’est vous le problème, pas les homos. Les homos vivent pleinement leur nature comme tout hétéro. Sans peur ni honte. Personne ici ne veut lyncher ou lapider qui que ce soit. Libérer la parole n’enlève pas la raison.

    J'aime

  14. Pour revenir à l’article que je trouve très intéressant, j’ignorai l’existence de cette église. Dieu la bénisse.

    Certains ont peur des homos comme d’autres ont peur des juifs.

    Je suis d’accord qu’il existe un lobby homo très influent sur les décisions du gouvernement sur l’orientation de notre société. Je suis d’accord pour dire que ce n’est pas aux lobbies de faire leurs loi pour tous.

    Nous sommes en démocratie et c’est au Peuple souverain de prendre des grandes décisions comme faire des nouvelles lois pour tous, mêmes les homos. Ca s’appellent des députés.

    J'aime

  15. Quand une Eglise chrétienne change d’opinion à propos du sort à réserver aux homosexuels, cela signifie très clairement que c’est Dieu lui-même qui a « évolué » sur la question.

    Alors comment se fait-il qu’il n’ait informé que quelques-unes des institutions qui lui sont inféodées, de ce changement d’attitude ?

    J'aime

  16. @ César. Il ne faut pas confondre église et religion.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :