Sexualité, mode et hypersexualisation des jeunes

Tenue vestimentaire des jeunes

Qui est responsable de la mode chez les jeunes? Pourquoi habiller les petites filles en Barbie et les conséquences d’un tel geste.

Alain Martel, Dossiers Sexualité et Hypersexualisation 

Je ne comprends pas qu’à chaque fois que la question des codes vestimentaires est amenée sur le tapis, on revient encore aux mêmes vieilles solutions redondantes et inefficaces.

Je comprends que la situation puisse être inquiétante pour certains. Mais, moi, ce qui m’inquiète, c’est plutôt comment les adultes abordent ce sujet. On cherche des responsables, des coupables, on est outré, écœuré et quoi encore? J’ai donc décidé de vous poser quelques questions.

Qu’est-ce qui m’indispose dans la tenue vestimentaire des jeunes d’aujourd’hui? Qu’est-ce qui me choque? Est-ce que ma tenue vestimentaire d’adolescent choquait mes parents? Y a-t-il une utilité, dans le développement psychologique des adolescents, à s’habiller différemment? Est-ce que porter le costume dans les écoles réglera le problème? Le problème de qui? Y a-t-il de mes comportements qui ont un impact sur ce phénomène? Y a-t-il un danger à diaboliser ce qui touche les jeunes, tout ce qui les touche et qui nous dérange? Que signifie «recherche d’identité» et quelle est son importance dans le développement des enfants?

Les petites filles Barbie pour plaire

Ceci dit, depuis un bout de temps, je regarde un peu comment on agit avec les jeunes filles en tant qu’adultes. Je suis assez stupéfait de la rapidité avec laquelle on en fait des poupées. Les petites robes, les barrettes assorties, les démonstrations mode pour grand-maman, grand-papa, le parrain… et elles ne savent pas encore marcher! Combien de fois sont-elles changées par jour? J’ai souvent l’impression qu’elles sont traitées comme la poupée Barbie. Barbie, on lui achète plein de vêtements et on la change souvent.

Elles sont élevées pour plaire. Plaire à leur maman en premier, puis à leur père, plus tard, ce sera leur chum, leur pimp, et quoi encore? On oriente souvent notre relation adulte/jeune fille en fonction de leur beauté et de leur pouvoir de séduction. Est-ce que cela pourrait avoir un impact sur la volonté des jeunes filles de séduire?

J’aimerais bien que, pour une fois, on regarde nos agissements, nos réactions comme parent, en tant qu’adulte qui côtoie des jeunes femmes en devenir. Quand je ris de la naissance de leurs seins, est-ce que je les humilie? Est-ce que je leur apprends qu’elles ont des outils qu’elles pourront utiliser pour être en meilleure position sociale ou avoir certains avantages dans la vie?

Voyez-vous, je voudrais qu’au lieu de condamner les Britney Spears… qu’on puisse regarder les choses sur lesquelles on peut avoir une emprise. Merci de me publier.

Autres textes sur la Sexualité et l’Hypersexualisation.

Histoire de princesses et contes de fées

Hypersexualisation: le Québec abandonne-t-il ses enfants?

Le sexe banalisé?

Danse érotique, danse poteau et sexe récréatif

Hypersexualité; la mode des jeunes

Hypersexualité vue par de jeunes écoliers

Jeune, sexe et alcool

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

L’amour en 3 dimensions.

l-amour-en-3-dimensions-roman-cheminement-humoristique-croissance-personnelle Roman de cheminement humoristique. Pour dédramatiser les événements qui nous ont bouleversés. Pour mieux comprendre notre relation envers soi, notre entourage et notre environnement. Peut être lu pour le plaisir d’un roman ou dans un objectif de croissance personnelle.

Le livre est disponible au coût de 19,95$.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/livres.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

2 Réponses

  1. Merci de revenir sur ce sujet, au moment de ces modes « estivales » qui ne concernent pas que les adolescentes…

    Que penser des « réceptionnistes » de bureau dont les décolletés vertigineux, même en hiver, laissent supposer qu’elles offrent plus qu’un accueil professionnel? Les employeurs semblent y consentir…

    Que penser de ces assemblées diverses, anonymes ou pas, qui contribuent à générer diversion et division entre les autres membres féminins, accusées de jalousie, et aussi, entre les membres masculins dont la majorité semble plus inclinée à s’en délecter qu’à s’en plaindre!…

    Il me semblerait normal que les organismes sérieux préparent et proposent un code d’éthique vestimentaire, comme le font les meilleurs organismes et employeurs…

    Gisèle Côté

    J'aime

  2. Bonjour Mme Côté.

    Non seulement les employeurs semblent y consentir mais pour certains c’est un critère d’embauche.

    Raymond.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :