Burqa et hypersexualisation; l’emprise de l’homme sur la femme

Les femmes dans une société machiste

Sexualité et religion

Certaines sociétés couvrent la femme de la tête au pied avec une Burqa. D’autres sociétés éduquent les filles à une hypersexualisation. Quelle est la différence?

Raymond Viger Dossiers Hypersexualisation, ReligionCoranSexualité

Burqa_Afghanistan_burka islam musulman coran islamiqueLa Burqa est un voile intégrale d’origine Afghane. La religion musulmane prône le port de la Burqa par les femmes.

La société occidentale prône la sexualisation de la femme. Elle doit être belle, sexy, attrayante…

Les questions qui tuent

hypersexualisation sexualité sexy sexuel éducation hypersexualitéEntre tout cacher ou tout montrer de la femme, où se trouve la vérité? Qu’est-ce qui est correct et qu’est-ce qui ne l’est pas? Est-ce que l’extrême de cacher la femme derrière une Burqa est le même extrême que de vouloir tout montrer de la femme?

Quand une femme qui porte la Burqa, est-ce le côté macho des hommes qui veut contrôler une femme, la garder juste pour lui?

Quand on accepte socialement d’éduquer les femmes avec l’idée d’avoir des vêtements sexy, décoltés, collants moulants et autres, est une façon de contrôler une femme comme objet sexuel au service de l’homme?

Liberté d’expression et choix personnel

hypersexualisation sexualité sexe sexy hypersexualitéCertains diront qu’on ne peut pas forcer la femme musulmane à retirer sa Burqa parce qu’elle la porte volontairement. Même réponse pour la jeune fille qui assiste au spectacle de Britney Spears si je lui disait de s’habiller moins sexy, elle me répondrait que c’est son choix.

Devrait-on s’opposer au port de la Burqa de la même façon qu’on devrait s’opposer de voir les jeunes filles à moitié habillées?

  • Photo Burqa, Steve Evans
  • Illustration femme en bleue, Wessman
  • Illustration femme brune, Patrick Hitte

autres textes sur sexualité

autres textes sur l’hypersexualisation

Abonnement au magazine Reflet de Société

magazine revue journal édition journalisme presse écrite communautaireInternet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009 Par Internet:http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

7 Réponses

  1. Bonne réflexion et bonne idée de mettre les deux en parallèle. On oublie souvent de le faire dans le débat actuel. Dans les deux cas, pas de réponses faciles et beaucoup de nuances. Une nuance ici, premier paragraphe : le Coran conseille à la femme une certaine pudeur en public, mais l’interprétation sous forme de foulard sur la tête ou de burqa qui cache tout est une affaire locale, les traditions varient selon les pays ; on ne peut donc pas dire que «la religion musulmane prône le port de la burqa» proprement dite.

    J'aime

  2. Merci pour cette nuance. Le Coran dit une chose et les religieux qui l’interprètent peuvent en donner un autre sens. C’est pourquoi je parle de la religion et non pas du Coran.

    J'aime

  3. le texte dit « Devrait-on s’opposer au port de la Burqa de la même façon qu’on devrait s’opposer de voir les jeunes filles à moitié habillées? »

    ni un ni l’autre, on ne devrait pas, de force, empêcher son adolescente de s’habiller sexy. il faut jaser avec elle, tenter de restaurer le dialogue avec elle si il a été perdu, mais surtout ne pas la forcer à enlever ses vêtements sexy.

    Croyez-vous, Raymond, qu’il faille de force enlever le voile et enlever les vêtements sexy?

    J'aime

  4. Bonjour Mme Roussy.

    On ne peut pas arriver à un changement personnel par la force.

    Ma position n’est pas de forcer dans un de ces deux extrêmes. C’est plus pour sensibiliser les extrêmistes qui voudrait le faire qu’il y a toujours deux côtés à une médaille et que notre responsabilité en tant que société ne se limite pas à mettre un règlement qui pourrait être tout aussi extrêmiste.

    C’est aussi une façon de faire comprendre aux occidentaux pourquoi certaines femmes musulmanes peuvent porter la Burqa sans se sentir sous le contrôle des hommes pour autant.

    J'aime

  5. Devrait-on s’opposer au port de la Burqa de la même façon qu’on devrait s’opposer de voir les jeunes filles à moitié habillées? »

    Disons que ce serait plutot difficile a de petits voleurs de dépanneur ou a de gros voleurs de banques…de ce déguiser en fille nu ! 😉

    bonne journée

    J'aime

  6. Merci Peephole pour ce commentaire fort intéressant!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :