Comment se suicider, moyens pour se suicider, trucs pour réussir son suicide

Comment se suicider, moyens pour se suicider, trucs pour réussir son suicide

Raymond Viger     Dossiers Suicide

Un titre qui dérange. Parce que le suicide dérange. Je vais vous conter la petite histoire de notre ami Folliculaire.

shutterstock_166395998Folliculaire a un blogue. Il commence par écrire un texte sur la prévention du suicide. Quelques centaines de personnes ont lu son texte sur trois mois. Il remarque cependant que pour aboutir sur son texte, les gens ont fait des recherches avec des mots clefs tels que:

  1. Comment mettre fin à ses jours.
  2. Comment se suicider sans souffrance.
  3. Comment se suicider sans avoir mal.
  4. Comment se suicider sans laisser de trace.
  5. Se suicider rapidement sans douleur.
  6. Trucs pour se suicider.

Les gens qui se dirigeaient vers son texte ne cherchaient pas à éviter ou prévenir le suicide, mais plutôt à trouver des trucs et des moyens pour se suicider!

Folliculaire a eu l’idée de refaire un blogue en s’adressant directement aux gens qui veulent se suicider: Comment se suicider. Quelle surprise de se rendre compte que le premier mois, c’est plus de 3000 Internautes qui ont visité son blogue!

Cela donne le vertige. Cela questionne aussi nos techniques de prévention. Si je fais un texte de prévention du suicide, les proches de ceux-ci viendront peut-être s’informer pour intervenir ou trouver des ressources. Mais si je veux atteindre les gens qui vivent une détresse profonde, je dois mettre sur Internet un titre qui saura les rejoindre.

Cela me questionne aussi sur la responsabilité des moteurs de recherche. Si quelqu’un publie un blogue en donnant des moyens et des trucs pour se suicider, ne devrait-on pas bannir ce texte? La personne qui en arrive à publier des moyens pour se suicider, ne devrait-elle pas être interpelée et questionnée par les autorités? Pousser quelqu’un vers le suicide ou lui faciliter le passage à l’acte, n’est-il pas une complicité de meurtre?

Si vous souffrez au point d’envisager le suicide, si vous avez un parent ou un ami qui pense à se suicider autour de vous, ne restez pas seul. N’hésitez pas à demander de l’aide.

Guide d’intervention de crise auprès d’une personne suicidaire. Un guide simple et accessible pour tous.

Autre texte sur les moyens pour se suicider.

suicide suicidaire vouloir se tuer comment mourir sans souffrir se suicider prévention interventionRessources sur le suicide:

  • Pour le Québec: 1-866-APPELLE (277-3553). Les CLSC peuvent aussi vous aider.
  • La France: Infosuicide 01 45 39 40 00. SOS Suicide: 0 825 120 364   SOS Amitié: 0 820 066 056
  • La Belgique: Centre de prévention du suicide 0800 32 123.
  • La Suisse:Stop Suicide
  • Portugal: (+351) 225 50 60 70

Guide d’intervention de crise auprès de personnes suicidaires

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicideLe guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 9,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet.

Par la poste: Reflet de Société 4260 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X6.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

autres textes sur le suicide:

Survivre, un organisme d’intervention et de veuille en prévention du suicide et en promotion de la Santé mentale. Pour faire un don. Reçu de charité pour vos impôts.

Merci de votre soutien.

Autres livres pouvant vous intéresser:

3 200 Réponses

  1. « Cela me questionne aussi sur la responsabilité des moteurs de recherche. Si quelqu’un publie un blogue en donnant des moyens et des trucs pour se suicider, ne devrait-on pas bannir ce texte? »

    C’est déjà le cas hélas et c’est une honte.

    « La personne qui en arrive à publier des moyens pour se suicider, ne devrait-elle pas être interpelée et questionnée par les autorités? »

    Idem.

    « Pousser quelqu’un vers le suicide ou lui faciliter le passage à l’acte, n’est-il pas une complicité de meurtre? »

    Non, c’est une aide.

    Vous êtes bien mignon mais vous ne savez pas ce que c’est d’être bloqué dans un prison, dans une impasse avec AUCUNE sortie. Il y a des gens qui n’ont pas d’amis, dont la famille est responsable de leur souffrance . Surtout, je rappelle une évidence : que vous le vouliez ou non TOUT LE MONDE Meurt un jour ou l’autre. Il n’y a pas d’heure programmée. Vous pouvez mourir à 20 ans dans un accident de voiture, à 75 ans ou à 90 ans après une lente et insupportable détérioration.

    Foutez la paix à ceux qui veulent se suicider. Ces guides leur servent à trouver une fin plus facile et moins douloureuse (pour info, depuis qu’on facilement trouver en ligne comment en finir il n’y a pas eu de pics de suicide, il n’y a que la méthode utilisée (hélium, azote) qui a augmenté). Ne pas informer les gens sur la possibilité du suicide c’est les inciter à recourir à une méthode qui les laissera paralysé ou handicapé à vie.
    Ce n’est pas un exploit ni un service de retenir quelqu’un en vie malgré lui.

    Il est temps qu’on aborde la question de la mort, qu’elle cesse d’être un tabou comme l’ont été l’avortement ou l’éducation sexuelle.

    J'aime

  2. Bonjour Marco.

    J’ai fait 2 tentatives de suicide. Je croyais ne pas avoir de sortie à cette lourdeur de vivre. Échappé un peu in extremis, sur le coup, j’ai été frustré de ne pas avoir pu compléter mon geste et en terminer avec la souffrance qui m’accablait et m’envahissait.

    Après avoir débuté une thérapie, j’ai été content de me retrouver avec une nouvelle chance de reprendre ma vie en main. Une sorte de renaissance.

    Pousser quelqu’un au suicide est un meurtre. On ne sait jamais jusqu’où la personne doit descendre pour se retrouver. Et si elle se retrouve et rebrousse chemin, elle n’a pas besoin de quelqu’un qui l’inciterait à continuer son geste.

    Raymond.

    J'aime

  3. j’ai veux me suicider je ne supporte plus de vivre comment m’en sortir?????

    J'aime

  4. Bonjour Océane. Que s’est-il passé dans ta vie pour en arriver à cette finalité?
    Merci de revenir pour en discuter.
    Raymond.

    J'aime

  5. Bonjour,

    ça fait bien longtemps que je n’ai pas laissé de message. Je suis toujours là, je résiste malgré tout à l’envie d’en finir. Enfin surtout parce que je n’ai toujours pas trouvé de méthode digne de ce nom. J’en avais peur mais des années après, je me dis qu’en fait si j’avais pu en finir la première fois que j’ai essayé ya 15 ans maintenant je n’aurais rien râté.

    J'aime

  6. Bonjour Mel. La vie est une série d’événements parfois tristes, parfois plaisants. On peut avoir un regard trop optimiste en n’y voyant que les bonnes choses ou encore négatifs en n’y voyant que les mauvaises. La vérité est dans ni l’un ni l’autre de ces extrêmes.

    Quand on ne voit pas les bonnes choses de notre vie, cela ne veut pas dire qu’il n’y en avait pas. C’est qu’on ne les voit pas. Tout comme le soleil peut se cacher derrière des nuages, il existe malgré tout.

    J'aime

  7. La responsabilité des moteurs de recherche… Sérieusement ? Et celle des patates douces sud africaines on en parle ?
    Quand mes proches se sont suicidés, Internet n’existait pas. Par contre, ils ont appris comme moi des tas de choses en cours d’histoire, dès leur plus jeune âge, sur les différentes façons de massacrer leurs congénères. Pas besoin d’avoir fait Saint Cyr pour en déduire que si ça marche sur les autres, alors ça marche probablement sur soi.

    Un truc est certain : quand une personne se suicide (autrement-dit, qu’elle ne pratique pas un appel au secours), c’est qu’elle est décidée et qu’elle a choisi son mode opératoire, n’en déplaise aux culs bénis.

    Certains sont capables d’ignorer les horreurs de ce monde dans l’attente d’un hypothétique Salut, au nom duquel on a tué plus d’êtres humains qu’on en a sauvés ; d’autres n’y parviennent pas. Point-barre.

    Le jour où l’être humain deviendra ce qu’il n’est pas, vous pourrez prévenir le suicide. D’ici-là, priez en silence.

    J'aime

  8. Bonjour. Je cherche à comprendre le sens de votre intervention. Merci de m’expliquer un peu plus.

    J'aime

  9. Bonjour,

    Le sens de l’intervention de Lol, c’est que vous vous prenez pour des sauveurs alors qu’en fait vous êtes des hypocrites aveugles. La société, le monde entier est en plein suicide qui dure depuis des lustres, et vous vous pensez héroïque à vouloir imposer la vie à des gens qui n’en veulent pas/plus !
    On ne demande pas à naître, on ne demande pas d’être le produit de parents instables, inconscients eux même le produit d’êtres humains esclaves d’un système et de leur nature inconnue.
    Oui vous-même avez fait deux tentatives de suicide, d’accord, ça ne regarde que vous si drpuis cela va mieux. Tant mieux pour vous, mais vous n’avez aucun droit d’attendre cela d’autres. Chacun son expérience, sa vision de la vie, ses conclusions existentielles. Dans l’antiquité, ils avaient encore au moins la décence de procurer du poison à ceux qui souhaitaient mettre fin à leur vie. Et il y en a eu du philosophe qui ont choisi le suicide, ne vous en déplaise. Puis la religion a mis son nez dedans et des mégalomanes ont décidé de décider pour les autres. Vous n’avez aucun droit divin sur la vie des autres. Si l’on ne choisit pas de naître, on a au moins le droit de choisir sa mort. Cette dictature du bonheur c’est du fachisme pur et simple. Les constructions chimiques sont toutes personnelles. Bon nombre parmi nous ont été détruit par leur entourage, les relations sociales d’apparence, fausses etc. Rien que l’état glandulaire des parents et l’hygiène de vie de la mère vont avoir un impact sur le fœtus durant la gestation.
    Alors bordel, taisez-vous tous ! Ceux qui pensent mieux savoir que l’être qui ressent qu’il doit en finir. Pour qui prenez-vous l’humain ? Avez-vous déjà remis en question la nature de votre réalité ? Chercher à comprendre comment le corps focntionne ? À votre avis pourquoi construit-on des robots ? Parce que nous en sommes ! Un moindre changement hormonal dans votre système et votre machine corporelle en est impactée. Retirer les ovaires d’une souris qui vient de mettre bas, et elle délaisse ses petits !
    Les meurtriers sont ceux qui du fait de leur propre peur de la mort, empêche les autres de mourir ! Surtout ceux qui le veulent !
    Depuis petite je haïs cette vie, mais je me suis toujours accrochée pour la vivre, et plus j’ai grandi plus j’ai appris et vu que je m’accroche à un monde à l’agonie, absurde, rempli de pervers et d’endormis. C’est narcissique et criminel de se reproduire encore aujourd’hui. Et surtout, c’est pathétique de voir combien des milliards de personnes n’ont pas encore compris qu’elles vivent enfermées dans une prison d’expérimentation, dirigée par des psychopathes menteurs, voleurs, violeurs circoncis.

    Ce monde/démon est un théâtre morbide. L’aimer et le glorifier relève de la maladie mentale grave.

    Reveillez vous. Vous ne faites que brasser du vent et vous réconforter vous-même et ceux qui ne sont pas vraiment réveillé du cauchemar.

    Le pire c’est pour celles et ceux qui voient, qui se respectent tout de même, qui ont déjà bcp souffert psychiquement et dans leur chair. Ils souhaitent mourir, mais l’idée de se faire mal les en empêche, ils sont prisonniers de leur respect et bienveillance pour leur personne, dans un monde qui les a mis plus bas que terre.

    Je commence à me demander si je ne vais pas faire campagne auprès de Jacque à dit Attali le prophète, pour faire naître une pilule du suicide. Parce que c’est bien gentil que de ne parler que des vieux, mais on est aussi bcp d’âmes jeunes à vouloir quitter ce monde d’abrutis psychopathe. Et dans la dignité !!!!
    Chose que vous nous refusez !

    Il n’y a aucune dignité à se forcer à vivre lorsqu’on méprise le monde et ses fonctionnements. Et empêcher les gens de penser ce qu’il pense, encore une fois, c’est fasciste !
    Tout le monde ne rêve pas d’être esclave d’un système construit pour dominer, ni de s’y reproduire pour donner ses enfants en pâture. Avant de les avoir utilisé pour se donner de l’importance en premier. Hein.
    Bordel, vous êtes tellement aveugle et zombifié.

    Remettez-vous en question les pro-vie. Ça urge.

    Honnêtement,
    EL

    J'aime

  10. Bonjour. Je n’ai aucune attente sur le devenir des gens. J’offre un lieu pour en parler, pour extérioriser ce que l’on vit et ressent.
    Je suis impuissant face aux résultats.
    Beaucoup de colère semble vous habiter. Et très profondément.
    Si vous êtes prêt à parler de ces émotions qui vous habitent, je suis prêt à en discuter avec vous.
    Au plaisir Mme Lebon.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :