Maître Anne-France Goldwater, L’arbitre sur V Télé

V télé trouve des solutions à la Justice

Pour une réforme de la Justice

Est-ce que la façon de régler les problèmes judiciaires de L’arbitre Maître Anne-France Goldwater peuvent être une source d’inspiration pour une réforme de la Justice?

Raymond Viger Dossiers Cinéma et télévision

arbitre-anne-france-goldwater-justice-cour-v-teleMaître Anne-France Goldwater anime l’émission L’arbitre à V Télé. Elle reçoit 2 antagonistes qui acceptent de régler leurs différents à la télévision devant Maître Goldwater. La décision de Maître Goldwater est finale et sans appel.

Ce n’est pas le Québec qui a inventé ce type d’émission. L’arbitre est similaire aux émissions telles que: Judge Judy, Judge Joe Brown et The people’s court. Pour inciter les gens à se présenter publiquement, le producteur paye les sentences que Maître Goldwater va imposer. Rien à perdre d’y aller, sauf la face et son honneur!

Une réforme de la Justice

Ce que j’aime de cette façon de régler les problèmes de Justice est la rapidité à laquelle le tout se règle. Pas nécessaire d’essayer de trouver des disponibilités dans les agendas de 2 avocats, il n’y en a pas. Pas de longs plaidoyer inutile et ennuyeux. Personne pour essayer de jouer avec les mots et les virgules mal placées. Pas d’avocat qui s’amuse à faire traîner en longueur les procédures. Maître Goldwater écoute les 2 parties et posent elle-même les questions. Des questions qui ne servent qu’à comprendre la source du problème et pouvoir trancher honnêtement. Rien à voir avec des avocats payés pour essayer de jouer avec la Justice.

Un tel concept permet d’éviter qu’une des parties ait la possibilité de se payer un avocat dispendieux et qui ne ferait qu’une bouchée d’un avocat commis d’office qui n’a souvent ni le temps, ni l’expérience pour présenter adéquatement le dossier.

Pour une réforme de notre système de Justice, pour éviter ses lenteurs et son embourbement, il serait intéressant qu’une partie des causes que les juges doivent entendre soit accessible de cette façon. Nous sauverions temps et argent, tout en ayant une Justice possiblement plus juste et plus équitable.

Félicitations à Maître Goldwater pour L’arbitre.

Autres textes sur Justice

Autres textes sur Cinéma et télévision

Abonnement au magazine Reflet de Société

reflet-de-societe-magazine-drogue-prostitution-suicide-alcool-gang-de-rue-gambling Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Pourquoi s’abonner à Reflet de Société?

  • Le citoyen est au cœur de notre mission
  • Un regard différent, critique et empreint de compassion sur les grands enjeux de société
  • Un espace ouvert aux lecteurs pour prendre la parole, partager leurs expérience et faire progresser les débats
  • Un magazine d’information entièrement indépendant, financé par ses milliers d’abonnés aux quatre coins du Québec
  • Tous les profits générés par la vente de Reflet de Société sont remis à l’organisme Journal de la Rue qui offre des services de réinsertion sociale aux jeunes.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009   Par Internet: http://www.refletdesociete.com/abonnement.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Controverse sur le conflit Journal de Montréal et ses grévistes avec Guy A Lepage à Tout le monde en parle

Controverse sur le conflit Journal de Montréal et ses grévistes avec Guy A Lepage à Tout le monde en parle

Billet no 4   Dossier: Richard Martineau    Tout le monde en parle Journal de Montréal, La Presse

Guy A Lepage débute la saison dans la controverse lors de l’émission Tout le monde en parle de dimanche le 1er février. Je viens de recevoir les informations sur la programmation de demain.

Raynald Leblanc, président du syndicat

Dans le coin gauche de l’arène, Raynald Leblanc, le président du syndicat des employés en lock-out du Journal de Montréal. Raynald Leblanc déclare la guerre aux actions «indécentes» et «sauvages» du Journal de Montréal et de Québécor. Raynald Leblanc pointe du doigt la dictature de convergence journalistique de Pierre Karl Péladeau. Raynald Leblanc s’ennuie de l’époque de Pierre Péladeau et regrette celle de Pierre Karl Péladeau. Raynald Leblanc affirme que les syndiqués sont prêts à une lutte à long terme.

Richard Martineau, pigiste au Journal de Montréal

richard martineau Dans le coin droit de l’arène, Richard Martineau, chroniqueur et pigiste indépendant au Journal de Montréal, Richard Martineau continue, malgré le lock-out, de publier sa chronique dans le Journal de Montréal. Richard Martineau va expliquer son choix de refuser de s’impliquer dans tout conflit syndical. Richard Martineau revendique le droit à une démocratie journalistique.

Fort à parier qu’il sera facile pour Dany Turcotte de mettre de l’huile sur un feu déjà bien pris.

Au dire de M. Joseph Facal, aussi chroniqueur pour le Journal de Montréal: le statut d’un pigiste est différent. Un pigiste ne bénéficie pas des nouvelles ententes post-conflit ni du support des syndiqués. C’est vrai que les pigistes n’ont aucune garantie ou protection. Mais la solidarité et les principes ne s’inscrivent pas dans un contrat…

Et la solidarité est réciproque et bilatérale. Être syndiqué, c’est aussi être sensible aux nouveaux qui entrent sans les conditions acquises, question d’éviter les clauses orphelins pour lesquelles des gens comme François Rebello se sont tant battus.

Jean-François Mercier et le Bye Bye de Radio-Canada

Pour continuer dans la controverse de Tout le monde en parle, Jean-François Mercier sera aussi un invité de Guy A Lepage. Évidemment, Jean-François Mercier nous parlera du Bye Bye qui a tant fait jaser.

Lola et le divorce d’un multimillionnaire

Autre sujet de controverse pour Guy A Lepage, Christiane Desjardins, journaliste à La Presse, remplacera l’avocate de «Lola», Me Anne-France Goldwater. «Lola» poursuit son ex-conjoint multimillionnaire et relance le débat juridique sur la reconnaissance des conjoints de fait.

L’émission Tout le monde en parle du 1er février risque d’être essoufflante et Guy A Lepage nous tiendra en haleine.

Autres textes sur Rue Frontenac.

Rue Frontenac, lock-out au Journal de Montréal

Blogue Rue Frontenac: le nouveau journal des journalistes sans média

Journal de Montréal en lock-out; un média sans journaliste

RueFrontenac.com, une presse libre et indépendante en Haïti

L’heurejuste.ca: Lyne Robitaille du Journal de Montréal VS Raynald Leblanc du syndicat en grève / lock-out

Tout le monde en parle: syndicat des journalistes du Journal de Montréal et Richard Martineau

Controverse sur le conflit Journal de Montréal et ses grévistes avec Guy A Lepage à Tout le monde en parle

Illustration de Renart L’éveillé.

PUBLICITÉcover_avril-mai08

Internet-o-thon pour soutenir le magazine communautaire Reflet de Société édité par le Journal de la Rue. C’est le temps de vous abonner pour montrer votre soutien à votre revue sur l’actualité communautaire et sociale. Toute contribution supplémentaire pour soutenir notre cause est la bienvenue.

Par téléphone: (514) 256-9000, ext.: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.refletdesociete.com/Abonnement.html
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

%d blogueurs aiment cette page :