Antisémitisme sur Facebook

Antisémitisme sur Facebook

François Richard Dossiers Internet, Médias, Histoire, racisme et Décrochage

La direction de Facebook est critiquée ces jours-ci pour avoir refusé de retirer du populaire site Internet des groupes de discussions fréquentés par des gens niant l’existence de la Shoah. Plaidant d’abord la liberté d’expression pour justifier la présence de tels contenus sur Facebook, les responsables de l’entreprise ont rapidement demandé le retrait de deux des cinq groupes montrés du doigt par un avocat de Dallas ayant écrit une lettre ouverte sur la question. Ils assurent surveiller de près les trois groupes restant afin de s’assurer que les informations qu’ils mettent en ligne ne contiennent pas de propos haineux.

Nier la Shoah: islamisme et suprématie de la race blanche

Les gens niant l’existence de la Shoah, soit le massacre de six millions de Juifs par les Nazis durant la Deuxième guerre mondiale, gravitent habituellement autour de regroupements prônant la violence et l’intolérance raciale. Si la plupart des ‘négationnistes’ à l’échelle mondiale sont des islamistes, il en existe aussi en Occident, habituellement associés à des groupes d’extrême-droite qui proclament que la race blanche est supérieure à toutes les autres.

Des survivants à Montréal et Jérusalem

Il est absurde de nier la Shoah. Il s’agit sûrement de l’un des événements historiques les mieux documentés de tous les temps. Des tonnes de documents attestent de l’existence de camps d’exterminations en Europe de l’Est. D’ailleurs, les bâtiments, dans certains cas, existent toujours et de nombreux survivants ont raconté au monde entier les horreurs qu’ils ont eu à endurer. L’histoire nous touche tout particulièrement en tant que Montréalais, notre ville étant la deuxième au monde, après Jérusalem, quant au nombre de survivants de la Shoah qui l’habite.

Internet et liberté d’expression

La controverse autour de Facebook évoque toutefois un autre problème: celui de la liberté d’expression. Internet ouvre la porte aux propos abusifs, et ce, pour deux raisons, soit la possibilité pour les auteurs de conserver l’anonymat ou, à tout le moins, de ne pas avoir à confronter directement les personnes dénigrées ou injustement critiquées.

Censure et liberté d’expression dans les médias

Ce risque me semble être le prix à payer afin d’avoir un espace de discussion libre et démocratique où tout le monde peut apporter sa contribution au débat social. Je crois que ce principe devrait aussi s’appliquer aux autres médias et qu’il faut à tout prix éviter la censure sous toutes ses formes, quitte à entendre parfois des propos désagréables.

Illégal en Allemagne

Dans treize pays, dont l’Allemagne, nier la Shoah est illégal. Je crois que l’approche canadienne, qui au lieu de condamner une prise de position spécifique condamne plutôt les propos haineux ou incitant à la haine, est plus juste et permet de sanctionner ceux qui vont trop loin, sans pour autant empêcher des idées marginales de se faire entendre.

Historiens négationnistes

Les gens qui tiennent des propos aussi farfelus et de mauvaise foi que de nier la Shaoh se discréditent de toute façon eux-mêmes. Les historiens ‘négationnistes’ sont en effet conspués par leurs pairs et leurs travaux sont mis en pièce. Il n’y a pas lieu d’empiéter sur les droits fondamentaux de toute une population afin de prévenir des abus qui sont très minoritaires. Le tribunal de l’opinion publique est bien capable de s’en occuper. Cela étant dit, je suis bien curieux de connaître votre avis sur ces questions. Sur la liberté d’expression bien sûr, pas sur l’existence de la Shoah…

Autres textes sur le racisme

PUBLICITÉ

T-Shirt promotionnel disponible avec votre logo

tshirt_cafe_graffiti Soutenez le Café-Graffiti, affichez vos couleurs.

Votre T-shirt Café-Graffiti pour seulement 9,95$. Disponible en rouge, noir ou blanc.

Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: cafegraffiti.net
Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4

Lettrage, bannière et T-Shirt promotionnel.

Pour votre T-shirt promotionnel avec votre logo: Café-Graffiti: (514) 259-6900

17 Réponses

  1. Les débordements dû à une liberté d’expression sont réels. Mais peut-on brimer la liberté d’une très grande majorité de citoyens pour quelques extrêmistes. En mettant les limites sur les sens des propos, cela permet de respecter la liberté d’expression. Nous avons le droit de nous exprimer, mais nous sommes responsables de nos opinions et devons les assumer.

    J'aime

  2. Monsieur, pourquoi ceux qui nient que Jésus était le Messie, et l’ont même fait crucifier, exigent des autres de ne pas poser des questions, criminalisent ceux qui en posent, ou qui en doutent ou qui nient la Shoah ?

    J'aime

  3. AntiPollution, je ne suis pas certaine de comprendre ce que vous voulez dire. Poser des questions est bien sûr un droit fondamental, mais le fait est que mettre en doute la Shoah est absurde, car comme l’a souligné François, c’est tellement bien documenté, qu’on ne peut qu’admettre que ça a effectivement eu lieu.

    Je suis tout à fait d’accord avec François et Raymond, criminaliser la négation de la Shoah n’est pas une bonne idée. Et puis c’est prendre la plupart des gens pour des imbéciles qui ne peuvent pas faire la part des choses et chercher les informations par eux-mêmes. Ce n’est pas parce que l’on laisse dire des historiens, des hommes politiques ou même n’importe quel citoyen lambda que les camps de concentration n’ont jamais existé que tout à coup tout le monde va les croire.
    La liberté d’expression mène à des excès, mais ça vaut toujours mieux que les régimes où elle n’existe pas.

    J'aime

  4. lisamelia, ce qui est absurde c’est d’empêcher quelqu’un de douter, de poser des questions sur un ou des événements puis qu’après avec l’aide de la puissance de l’argent on criminalise les personnes qui doutent ou qui questionnent.

    Si vous avez le droit de douter ou de nier l’existence de Jésus le Messie crucifié et mis à mort à la demande du grand Sanhédrin et très bien documenté aussi, je vous le souligne; pourquoi refuser ces mêmes droits aux autres qui ne pensent pas comme vous ? N’est-ce-pas une dictature d’une pensée unique ?

    Allons-nous criminaliser tous ceux qui ne croient pas que les américains sont allés un jour sur la lune?

    J'aime

  5. Je comprends mieux ce que vous voulez dire. Il me semble d’ailleurs que François s’oppose à la ‘criminalisation’ de ce doute dont vous parlez. Comme ça a déjà été écrit, c’est une question de liberté d’expression. Mais d’un point de vue plus ‘pragmatique’, nier la Shoah revient se décrédibiliser totalement, d’un point de vue social comme professionnel ! Libre a chacun cependant de le faire.

    Quand à l’existence de Jésus, je ne la remets pas non plus en cause. L’homme a bel et bien existé, il me semble du moins (je ne connais pas vraiment le sujet, j’avais lu quelques articles historiques dessus). Ce que l’on peut remettre en cause, c’est s’il est le fils de Dieu ou non (et même s’il y a un Dieu). Mais ça, c’est une opinion personnelle qui ne se rapporte pas à un débat historique.

    Quand à criminaliser ceux qui ne croient pas que les américains sont allés sur la lune… ce n’est pas comparable à la Shoah. La raison pour laquelle nier la Shoah est interdite dans certains pays, ce n’est pas que ça contrevient à une opinion étatique établie (la preuve en est que nier que le voyage lunaire des américains est tout à fait légal !), mais bien parce que 6 millions de personnes ont été tuées. Nier la Shoah est vécu comme une insulte qui ne peut être acceptée.
    Je reste opposée à toute criminalisation, au nom de la liberté d’expression, mais je comprend la logique qui mène à interdire la négation de la Shoah.

    Au plaisir de vous lire,

    J'aime

  6. […] VOS COMMENTAIRES SUR L’ANTISÉMITISME SUR FACEBOOK […]

    J'aime

  7. On ne parle que de la Shoha…ces exterminations abominables datant de plus de 60 ans…Elles ont eu lieu,
    c’est certain, mais on en parle pour mieux cacher les massacres recents dont les derniers datent du début 2009. Massacre de civils palestiniens de la bande de Gaza par les Israeliens…en utilisant des obus au phosphore et des bombes à fragmentation….C’est un génocide, mais un génocide « légal » et vital pour Israel. En effet la taux de natalité est 2,5 fois supérieur dans les pays arabes qu’en Israel. A terme se pose la survie des juifs…C’est la raison pour laquelle , périodiquement, il font le ménage en tuant femmes et enfants palestiniens.Voila le probleme…alors la Shoha!!!!!! ce n’est plus l’actualité.

    J'aime

  8. Je crois que la satané habitude que les juif on de se plaindre pour tout et pour rien n’aide pas leur causes. À entendre certain juif , ils auraient le monopole même de la souffrance humaine. Pourtant la Shoa aussi atroce puisse -t elle être est loin d’être le pire tuerie.

    À coté du goulag russe ou du unit 731 de l’armé impérial japonaise.
    http://en.wikipedia.org/wiki/Unit_731

    Ainsi, que les conflits sanguinaire et d’une violence sans nom entre le japon et la chine. Tel que le Nanking Massacre !
    http://en.wikipedia.org/wiki/Nanjing_Massacre

    Je pense que c’est tout à à fait légitime de remettre en doute certain fait historique qui se sont dérouler pendant la 2e guerre mondial. Faite des petites recherches sur L’accord Haavara vous comprendrez! Les sioniste juifs et les nazi travaillant ensemble afin de créer un déportation de masse afin de créer Israël!
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_Haavara

    J'aime

  9. Ernest Leitz,
    En effet, la Shoah n’est pas une actualité récente. Cependant, 60 ans, ce n’est pas si long. Et l’antisémitisme existe encore lui, ce qui était le sujet de ce billet. Le cas d’Israël et de la Palestine est plus « compliqué », dans le sens où l’histoire et les évènements d’actualité se mêlent.

    Jef-TVQC,
    Que d’autres massacres aient eu lieu ne rend pas la Shoah moins grave. Tous les juifs ne passent pas leur temps à se plaindre non plus. Il est vrai cependant que l’on oublie un peu souvent que d’autres tueries ont eu lieu et qu’elles « méritent » aussi qu’on s’en souviennent.
    Quand à l’accord Haavara, je pense que les accords entre juifs et nazi étaient quand même très limités.

    A bientôt,

    J'aime

  10. […] Antisémitisme sur Facebook Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié. […]

    J'aime

  11. Il est à toujours se rappeller que les sionistes ont tristement raison sur un point; le monde était pas mal antisémite en général… Pendant ou avant la guerre par example, un navire plein de juifs est arrivés de l’Allemagne si je me rapelle bien, vers… Angleterre ou une partie de L,Empire – Palestine?

    Les autorités britaniques ont refusés. Et les ont forcés à rebrousser chemin. Avec les conséquences dues.

    Faudrait que je rechercher le nom du cas et du bateau.. mais c’est très connu et documenté, un film même ou un livre je crois y était consacré.

    Aussi, l’antisémistisme existe depuis longtemps à l,est de l,Allemagne.. Il y a des périodes fastes pour les juifs, des régimes acceuillant, comme le Commonwealth Polo-Lituanien me semble, mais aussi des pogroms (émeutte violentes antisémites (et antitziganes peut-etre aussi). La Russie tsariste a eu ses moments haineux – le Protocole de Zion viens de là en fais je crois..

    Et plus récent, plus troublant… Un fais qui met les polonais d’après la 2eme guerre mondiale mal à l’aise; un certain désir de veangeance envers les juifs semblent avoir apparu; il y a eu au moins un incident de violence anti-juifs en Pologne bientôt communiste…

    Et puis, Staline devenant vieux et gâteux, le ‘Complot des Docteurs’ – et un possible exil forcé, rafle, etc de juifs était dans ses plans…. Mais il est mort, et Béria a rien fais.

    J'aime

  12. En 1939, le Canada avait refusé le bateau le St-Louis qui comptait 937 juifs qui fuyaient l’Allemagne. À leur retour en Allemagne, 254 sont morts dans des camps de concentration.

    J'aime

  13. Après d’autres recherches, j’ai un article qui dit que le St-Louis tentait initialement de se rendre à Cuba. Ils y ont été refusé. Les Américains les ont aussi refusé. Cet article mentionne qu’ils ont retourné en Europe sans parler du Canada. http://www.ushmm.org/wlc/fr/article.php?ModuleId=98

    Le même site mentionne que La Grande-Bretagne accueillit 287 passagers, la France 224, la Belgique 214 et les Pays-Bas 181. Ce qui laisse supposer qu’aucun Juif n’ait été retourné en Allemagne. Remarque que les 224 Juifs accueillit en Europe ont possiblement dû avoir des difficultés avec l’occupation allemande de plusieurs pays européens. http://www.ushmm.org/wlc/fr/article.php?ModuleId=152

    Dans cet article, en plus du refus de Cuba et des États-Unis, on parle aussi que le Canada avait refusé le St-Louis: http://www.whitenewsnow.com/quebec-news/13816-un-monument-pour-des-refugies-juifs-refuses-en-1939-a.html

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :